Les enfants ne naissent pas tous hétérosexuels!


La Journée internationale de lutte contre l’homophobie a été créé par la fondation Émergence, et aura lieu le 1er juin, et ce, pour la troisième année consécutive. Mais pour quelle raison une telle journée a lieu? En quoi consiste-t-elle? En entrevue, Laurent McCutcheon a répondu à ces questions.
Le 1er juin, de nombreuses campagnes de sensibilisation auront lieu, visant à informer les gens sur ce qu’est l’homophobie. Il invite d’ailleurs les médias à parler d’homophobie au courant de la journée.
« Il y a trois ou quatre ans, le mot homophobie restait inconnu au Québec. Maintenant, ce mot fait partie du vocabulaire des gens, tout comme racisme et discrimination », souligne M. McCutcheon.
En fonction de la lutte aux préjugés, les professeurs de la Commission scolaire de Montréal seront priés de lire une lettre, dans laquelle un jeune homme dévoile son homosexualité à ses parents.

Les homophobes sont visés
Pourquoi parler de lutte contre l’homophobie plutôt que d’une journée de la valorisation de la diversité sexuelle, ce qui serait plus positif dans l’imagination de chacun?
Laurent McCutcheon spécifie que la campagne s’adresse principalement aux homophobes (personnes  hostiles à l’homosexualité, aux homosexuels). « Si l’on parlait de diversité sexuelle, cela engloberait beaucoup plus de choses, ce qui n’est pas le but recherché », dit-il.
La campagne de la fondation Émergence s’appuie sur les Charte canadienne des droits de la personne et la Charte québécoise de droits et libertés de la personne. Cette année, les affiches ayant comme thème «présumé hétérosexuel/présumée hétérosexuelle» vise plus particulièrement les familles.

Une première mondiale
M. McCucheon rappelle que c’est ici, au Québec, qu’à eu lieu la première journée de lutte à l’homophobie, maintenant célébrée à travers tout le Canada. Par après, celle-ci c’est propagée un peu partout dans le monde, dont en Europe, où elle s’est tenue pour la première fois le 17 mai dernier.
Cette année, la campagne vise à sensibiliser les gens et leur signifier que présumer qu’un enfant sera hétérosexuel est, une fois sur dix, une fausse croyance. La campagne comprend des affiches et des dépliants d’information, en français et en anglais, qui sont disponibles sur le site : www.homophobie.org ou www.homophobiaday.com.


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.

Leave a comment