La sodomie est-elle risquée à long terme ?


Bonjour Jérôme !

Merci pour ta question.

Mis à part les risques de transmission de VIH/Sida, il n’y a pas vraiment de risques de santé associés à la sodomie, sauf peut-être une irritation passagère, voir une rectite (inflammation du rectum), qui sont toujours possibles après quelques brusqueries.

Voici un texte tiré du site “www.chez.com/lapagedamelie/1.htm”, qui donne des renseignements sur la pénétration anale (attention : rien de médical, ce n’est que l’appréciation personnelle de l’auteure du site)

“En se référant à la littérature médicale, il n’existe pas d’effets négatifs de la sodomie à long terme lorsque cette pratique est effectuée avec les précautions de base. De nombreuses croyances portent les gens à croire que le sphincter anal pourrait demeurer dilaté de façon irréversible, et que ceci pourrait entraîner une l’incontinence. S’il est vrai qu’un anus, par trop contracté et forcé par quelque sexe volontariste, peut être à l’origine d’une déchirure anale (ou également d’une déchirure du frein du partenaire) ; la sodomie si elle est pratiquée de façon consentante par les deux partenaires, en s’entourant des précautions liées à ce type de rapport, ne présente pas de risque d’incontinence anale.”

En espérant t’avoir aidé,

François, pour AlterHéros.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment