Je suis genderflux et je déteste ma poitrine…Je me demandais s’il y avait des moyens pour la cacher?


je suis genderflux et je déteste ma poitrine.. je me demandais si il y avait des moyens pour la cacher? je pense à la réduction mammaire depuis un bon moment mais j’ai juste 14 ans et je ne suis pas à l’aise de parler de ma situation avec mes parents.. avez-vous des solutions pour moi?

Eli

 

Bonjour Eli! 

 

Merci d’avoir fait confiance à AlterHéros en envoyant ta question.

Je suis désolé que tu te retrouves dans cette situation et que tu vives avec cet inconfort (aussi appelé dysphorie), étant moi-même passé par là, je sais à quel point cette expérience peut être très éprouvante. Je t’encourage à poursuivre les démarches que tu entreprends pour alléger la dysphorie et je te félicite d’avoir fait ces premiers pas en nous écrivant! Dans ton message, tu nous dis que tu considères avoir une réduction mammaire dans le futur, mais pour l’instant, tu cherches des moyens accessibles pour camoufler ta poitrine sans avoir à passer par tes parents. 

 

Je vais faire de mon mieux pour te partager les astuces et les informations nécessaires, mais d’abord, permets-moi de mettre ma réponse en contexte. Puisque tu mets l’accent sur le fait de cacher ta poitrine, et qu’il arrive souvent que la réduction mammaire et la mastectomie soient confondues, je me suis demandé si tu ne voulais pas plutôt parler de la double mastectomie? L’une vise à supprimer la poitrine (mastectomie); l’autre à diminuer la masse (réduction mammaire), sans toutefois l’enlever complètement. Comme je ne voudrais surtout pas assumer ce que tu ressens ni ce dont tu as besoin, je te partagerai certaines astuces et des options non-médicales pour modifier l’apparence du haut de ton corps tout en gardant en tête qu’il est probable que tu recherches tant diminuer et/ou cacher complètement tes courbes. Dans tous les cas, rappelle-toi que tous ces choix sont possibles et valides tant qu’ils te permettent d’honorer ton expression de genre et ta fluidité. Si tu souhaites te renseigner sur les opérations couvertes par la RAMQ, viens faire un tour juste ici!

 

As-tu déjà entendu parlé des accessoires d’affirmation de genre? Ce sont des items à prix modique conçus pour apporter des changements aux formes du corps sans avoir recours à la chirurgie. Tu veux aplatir ton torse? Deux accessoires existent sur le marché : le tape (bandage autocollant) et le gilet de compression, plus communément appelé binder. Le binder, c’est l’accessoire le plus fréquemment utilisé notamment parce les risques de blessures sont minimes, contrairement au tape. Je te recommande donc fortement cette option! Voici quelques compagnies vers lesquelles tu pourrais te tourner pour te procurer un binder en ligne : GC2B, Origami Customs, Shape Shifters, Underworks. Puisque pour l’instant il n’existe pas de boutique spécialisée, l’achat de ces items se fait surtout en ligne. Si ce n’est pas possible pour toi de magasiner ainsi, tu pourrais plutôt te tourner vers l’organisme communautaire TransEstrie. Les intervenant.e.s peuvent te guider et tu auras l’occasion de te procurer un binder ou d’autres accessoires d’affirmation de genre tout en respectant tes ressources comme la contribution financière est volontaire. Dans certains cas, il est même possible de recevoir l’item par la poste! Juste ici, tu peux retrouver les instructions de TransEstrie pour bénéficier de ce service. Avec le contexte actuel (COVID-19), il est préférable de commencer par contacter directement l’un.e de leurs intervenant.e.s au info@transestrie.org

 

Si je parlais de risque un peu plus tôt, c’est parce le rôle du gilet est de comprimer le haut du corps, et donc à long terme cela peut avoir des impacts sur ta santé, plus précisément sur le système respiratoire. Tu aimerais essayer le port du binder? Assure-toi de choisir la taille qui te convient et de respecter les consignes de base pour le port sécuritaire. C’est super important de pas dépasser 8 heures consécutives. Tu peux retrouver les règles à suivre pour en faire un usage sécuritaire via cette ressource ou en lisant le guide que je joins à la fin de ce message. Tu trouveras aussi des informations complémentaires dans ces réponses que nous avons partagées auparavant au sujet des binders :

 

Sinon, comment te sens-tu à l’idée d’explorer ta silhouette autrement? Est-ce qu’un style vestimentaire t’interpelle en particulier? On peut toujours mettre notre créativité à l’oeuvre pour trouver des solutions. Tu pourrais par exemple jouer avec les différentes silhouettes en essayant l’une ou plusieurs des idées suivantes:

  • Porter des hauts plus amples, oversize comme des t-shirts, des chemises, des cotons-ouatés pour dissimuler les formes du haut du corps.  
  • Utiliser l’astuce du layering en superposer plusieurs couches de vêtements
  • Les hauts de sous-vêtements sportifs peuvent parfois agir comme binder comme ils sont faits avec de manière à contenir les formes de la poitrine. Aussi bien si ton but n’est pas d’effacer les courbes entièrement.
  • Les sections plus typiquement masculines des magasins valent aussi la peine d’être explorées puisque les vêtements ne mettent généralement pas l’accent sur la poitrine ou encore les hanches.

 

Finalement, comme tu partages ton malaise à l’idée de parler à tes parents de ce que tu vis, je prends l’occasion de te laisser d’autres ressources qui ont été diffusées sur notre plateforme. Je crois que plusieurs éléments pourraient te soutenir au moment d’aborder la question de la dysphorie et de l’identité de genre, si c’est ce que tu le désires, bien sur! Rien ne t’oblige à te dévoiler.

 

Les voici : 

 

Voilà! Merci encore pour ta confiance. Sache que notre équipe est toujours là! S tu as besoin d’informations supplémentaires ou si tu as d’autres questions, n’hésite pas à reprendre contact.

 

En toute solidarité,

 

Éli, pour AlterHéros

 

_______

 

GUIDE  

Entretien : Pour préserver l’élasticité du vêtement, laver à la main ou à la machine (cycle doux) à l’eau froide et laisser sécher à l’air. Ne jamais utiliser d’eau de Javel et ne pas mettre dans la sécheuse, car cela affaiblit l’élasticité. Le mettre à la sécheuse quelques minutes peut toutefois le resserrer un peu… à toi de trouver la meilleure technique selon tes besoins !

Conseils généraux : Si tu as de la difficulté à respirer ou que tu es essoufflé.e., il se peut que ton binder soit trop serré ou que tu le portes depuis trop longtemps.

Choisis un binder qui aplatit ton torse, mais qui ne comprime pas trop tes côtes et n’affecte pas ta respiration.

Essaie de ne pas porter ton binder pendant plus de 8 heures consécutives et ne dors jamais en le portant. Sinon, le binder pourrait compresser tes poumons et ralentir ta respiration.

Plusieurs personnes ont tendance à transpirer un peu plus en portant un binder et, parfois, l’excès d’humidité irrite la peau et favorise l’apparition d’infections. En lavant ton binder régulièrement, tu réduis le risque d’éruptions cutanées et d’irritation.

Pour prévenir l’irritation, tu peux mettre une camisole en coton ou de la fécule de maïs sous ton binder, ce qui empêchera ta peau de rester humide. Si la fécule de maïs ne te convient pas, il est aussi possible d’utiliser du carbonate de calcium. 

Si tu crains que tes formes corporelles soient visibles malgré le port d’un binder, tu peux essayer de porter des chandails de couleur foncée ou avec certains motifs pour diminuer l’apparence de formes. 

Après un certain temps (mois, années), le port quotidien d’un binder peut rendre la peau de ton torse moins élastique et peut aussi affecter tes muscles. Pour minimiser les inconvénients, tu peux étirer tes muscles pectoraux et prendre des respirations profondes lorsque tu ne portes pas de binder.

Si tu souffres de toux, d’inconfort ou de douleur persistante, ou si tu as d’autres inquiétudes liées au port du binder, tu peux consulter un.e. professionnel.le de la santé.

Mon binder est-il trop petit ou trop grand ?

Un binder de la bonne taille ne devrait pas être difficile à mettre ou à retirer. Tu devrais être capable de porter ton binder pour une journée complète (une moyenne de 8 heures, un maximum de 10 heures) sans que le binder ne cause de difficultés respiratoires, de douleur, de courbatures ou d’inconfort extrême. Ton binder devrait se placer confortablement autour de ton corps.

Signes que ton binder pourrait être trop petit :

Des traces sur ta peau

Des frottements ou des pincements

Du chatouillement ou de l’engourdissement dans tes doigts ou tes mains

De la douleur, des courbatures ou de l’inconfort extrême

Difficulté extrême à enfiler ou retirer ton binder

Respiration courte ou difficulté à prendre une pleine respiration

Signes que ton binder pourrait être trop grand :

Tu dois souvent le réajuster

Ton binder ne repose pas à plat sur le bas de ta poitrine

Il y a de l’espace considérable autour de tes aisselles ou de tes épaules

Ton binder te va comme une camisole régulière ou n’aplatit pas

Avec ton binder, tu ne peux pas :

Se baigner (Les binders GC2B sont sécuritaires pour être dans l’eau, il faut toutefois éviter de faire trop d’efforts physiques!)

Faire de l’exercice

Dormir


About Éli

Titulaire d’une maîtrise en Thérapies par les Arts de l’Université Concordia, le travail d’Éli est ancré dans la justice sociale et met de l’avant le potentiel revendicateur de l’art et ses bienfaits sur la santé mentale. Avec une pratique qui allie art-thérapie et zoothérapie (thérapie assistée par l’animal), y offre du soutien et un espace d’expression bienveillant sans jugement aux personnes touchées par le stress minoritaire. En dehors de son travail d’accompagnement, vous retrouverez probablement Éli en train de broder ou encore entouré.s de ses plantes et compagnons à pattes!

Leave a comment