Je remets en doute mon idéal amoureux, me serais-je trompé ?


Mon idée de l’amour a beaucoup changé depuis le temps, on me reproche souvent de trop penser, je me suis construit un idéal amoureux sans passion, sans séduction, sans jeux, sans grand sentiments… etc… j’ai fini par rencontrer une personne qui représentait exactement tout cela. Notre relation était plus que parfaite, jamais de conflit, de désaccord, de chicane, on était tellement bien ensemble, mais il est parti parce qu’il dit vouloir être amoureux de la personne… suis-je allé trop loin? Je ne me sens plus capable “d’aimer” de cette façon qu’il demandait, je ne ressens plus ces sentiments que j’ai voulu faire disparaître. Aujourd’hui, je remet en doute mon idéal amoureux, est-ce que je me suis trompé? est-ce que la passion et les grands sentiments que je considère destructeurs sont en fait nécessaires? Je ne ressens plus l’amour, je ne suis plus passionné et je ne suis plus chamboulé à l’intérieur. Je pensais que c’était bien pour moi, maintenant je remet en doute…
Michel

Bonjour Michel,

Ta réflexion sur l’amour m’apparaît fort intéressante. Tu sembles te demander si la passion, la séduction et les idéaux devraient faire partie d’une relation amoureuse. C’est une bonne question et spontanément, je répondrais qu’il n’y a pas de bonne et de mauvaise réponse à cela. En effet, chaque personne peut avoir sa façon de vivre ses relations amoureuses. Les clichés ou les traits culturels que nous observons dans les films ou les chansons d’amour posent certes une influence orientée vers la passion, mais l’important demeure que toi, tu te sentes bien dans une relation. Et si tu te sens mieux lorsqu’il n’y a pas de grande passion, c’est ok. Cela peut vouloir dire que tu te protèges un peu, que tu veux te garder une protection émotionnelle, n’est-ce pas? Et c’est correct de se protéger ainsi, puisque tu en as alors besoin, sauf que cela peut créer une relation plus distante, donc moins intime. À chacun son rythme et son intensité.

Il y a aussi le facteur temps, qui, je crois intervient dans une relation amoureuse : au début, pendant les premières semaines ou premiers mois de la rencontre, je considère qu’il est sage de ne pas se laisser envahir par des sentiments trop forts qui nous empêcheraient de regarder l’autre personne avec lucidité et avec la distance nécessaire pour bien la connaître. Par contre, si plus tard, tu te rends compte que cette personne est vraiment digne de ta confiance et qu’elle te plaît vraiment, alors tu peux peut-être ouvrir ton cœur à des sentiments plus profonds envers elle. Ce n’est alors plus la même étape de relation.

De plus, ça dépend aussi à quel âge et donc, à quelle étape de notre vie nous entreprenons une relation amoureuse : par exemple, un jeune de 18 ans qui vit chez ses parents aura tout son temps pour vivre sa passion, tandis qu’un carriériste de 40 ans, père de trois enfants, vivra peut-être sa relation amoureuse avec un peu moins d’intensité, question de garder le cap sur sa vie malgré la relation. C’est une question de priorités, soit de l’importance que l’on accordera à cette relation dans sa vie et d’équilibre.

J’espère t’avoir aidé un peu et te souhaite une bonne réflexion.

Sophie, pour Alter Héros


About Sophie Bouchard

Sophie est travailleuse sociale professionnelle depuis 2007 où elle intervient majoritairement dans le domaine d’intervention au niveau des problématiques gériatriques. En 2006, elle a fait un stage en déficience intellectuelle. Elle a aussi complété une maîtrise en philosophie où elle a été chargée de cours en développement de la pensée critique.

Je m'implique à AlterHéros car j'ai l’opportunité d’aider des personnes dans certaines de leurs difficultés relationnelles, dans leur cheminement de vie et ce, en toute confidentialité.

Leave a comment