Je pense que je ressens des choses envers ma meilleure amie…


Salut Virginie,

Merci beaucoup d’avoir contacté l’équipe d’Alterhéros. Si je comprends bien ton message, tu sembles un peu mélangée en ce qui concerne ton orientation sexuelle. Laisse-moi te proposer quelques pistes de réflexion afin de t’aider dans ton cheminement personnel.

1) Je ressens des choses envers ma meilleure amie : ce que tu dis ici est très révélateur. Tu dis que tu ressens des choses bizarres quand tu la colles ou tu la regardes. Même si c’est parfois difficile de mettre en mots des sentiments, je vais tout de même te poser ces questions : comment pourrais-tu décrire ces sentiments que tu as pour elle ? Qu’est-ce qui se passe en dedans de toi lorsque tu la regardes ? Est-ce que ta meilleure amie te donne des papillons dans le ventre ? Ce sont beaucoup de questions Virginie, je le conçois bien, mais elles convergent tous dans le même sens. Si tu éprouves une attirance physique envers ta meilleure amie qui va au-delà de l’amitié, c’est un fort signe que tu sois lesbienne. Toutefois, avant d’en arriver à cette conclusion de manière trop hâtive, il importe que tu en apprennes un peu plus sur ta sexualité. La façon d’y parvenir est de t’interroger sur ton propre comportement lorsque tu es avec elle. Est-ce que tu la regardes avec désir ? As-tu simplement de l’admiration pour elle ? Ces questions te seront essentielles dans ton cheminement intérieur. Également, ce qui est déterminant, c’est que tu prennes conscience à quoi tu penses en sa présence. Cela va t’en dire énormément sur la teneur de tes sentiments pour ta meilleure amie.

2) Suis-je “bi” ou “homo” ? : tu as 15 ans Virginie, tu es jeune et a une vie excitante devant toi. Cette question ne se répondra qu’au fur et à mesure que tu apprendras à te connaître. Tente des expériences en conformité avec tes valeurs de vie. Si tu éprouves des sentiments pour les garçons, essaie de déterminer jusqu’à quel point. La patience sera de mise, mais tu seras pleinement récompensée de réfléchir longuement sur cette question. Est-ce que tu éprouves exactement la même chose quand tu es avec un garçon ? Tu verras, d’une manière ou d’une autre, tu auras le fameux “déclic” qui te guidera vers cette ultime réponse.

En guise de conclusion, j’aimerais te dire quelque chose : c’est absolument génial que déjà, à l’âge de 15 ans, tu t’interroges de façon aussi fondamentale sur un aspect pilier de la vie : la sexualité. C’est un signe non équivoque que tu désires vivre une vie heureuse et le plus important, en harmonie avec ta sexualité. Bravo et bonne chance dans tes démarches!

N’hésite surtout pas à nous réécrire pour nous tenir au courant de tes démarches.

Amicalement,

Jean-François

Leave a comment