Je pense être amoureuse d’une amie à moi…


Bonjour Audrey,

Tu exprimes que tu es amoureuse d’une bonne amie qui est en couple avec un homme et qui est mère de deux enfants. Tu sembles te demander si ces sentiments sont réciproques. À mon avis, ce n’est probablement pas réciproque. Car si elle était amoureuse de toi, on peut présumer qu’elle t’en parlerait et qu’elle laisserait son conjoint pour tout de suite entreprendre une relation avec toi. Comme elle a deux enfants, on peut présumer que c’est une jeune femme assez structurée et assez organisée dans sa vie, qui fait des plans avant de prendre des décisions. Cela veut dire qu’elle t’en parlerait sans doute, si elle avait une intention amoureuse avec toi. Mais ce n’est pas ce qui se produit, malgré votre grande complicité. La réalité est qu’en ce moment, elle n’est pas disponible et il te faudra l’accepter. Lui en parler risque fortement de la gêner et de faire en sorte qu’elle s’éloigne de toi. Mieux vaut en parler en toute confidentialité à d’autres personnes qui ne sont pas impliquées.

Cela étant dit, tes sentiments envers cette personne sont bien normaux, humains et ils parlent de toi. Je t’encouragerais à t’engager dans une psychothérapie, dans le but que tu essaies de découvrir en toi le besoin profond qui est dissimulé derrière l’attirance envers cette jeune mère (aurais-tu besoin de compenser un manque de présence de tes parents ces dernières années?), d’une part et comment tu peux développer des relations saines avec des personnes disponibles, d’autre part.

En conclusion, si tu veux préserver l’amitié avec elle, il est préférable de ne pas lui parler de tes sentiments profonds envers elle mais de parler plutôt de tes sentiments à une psychologue ou psychothérapeute ou un ami qui a une bonne écoute, et qui t’aidera à trouver tes repères intérieurs.

Bonne continuation,

Sophie, pour l’équipe d’Alterhéros


About Sophie Bouchard

Sophie est travailleuse sociale professionnelle depuis 2007 où elle intervient majoritairement dans le domaine d’intervention au niveau des problématiques gériatriques. En 2006, elle a fait un stage en déficience intellectuelle. Elle a aussi complété une maîtrise en philosophie où elle a été chargée de cours en développement de la pensée critique.

Je m'implique à AlterHéros car j'ai l’opportunité d’aider des personnes dans certaines de leurs difficultés relationnelles, dans leur cheminement de vie et ce, en toute confidentialité.

Leave a comment