Je doute de mon orientation sexuelle, en effet, je suis amoureuse de Jeanne l’infirmière androgyne, une femme aux allures d’hommes.


Je doute de mon orientation sexuelle en effet je suis amoureuse de Jeanne l’infirmière androgyne, une femme aux allures d’homme.

 

Salut!

 

Désolé pour notre délai de réponse. Tu écris te poser des questions sur ton orientation sexuelle à la suite de sentiment amoureux que tu as développé pour une femme à l’apparence plutôt masculine.

 

Premièrement, je tiens à dire que tu as le droit d’explorer et de réévaluer ton orientation sexuelle. Après tout, il n’y a rien de mal à apprendre à se connaître et à chercher à mieux comprendre ses goûts et ses préférences, sur le plan de la romance et de la sexualité comme ailleurs!

 

Tu dis être une femme sur le formulaire, et avoir ressenti de l’attirance envers au moins une autre femme. Tu pourrais très bien te définir comme lesbienne si cela fait du sens pour toi. Tu ne parles pas de ton attirance envers les hommes, les personnes non-binaires ou d’autres genres. Si tes attirances sont principalement pour les hommes à l’exception de cette femme, tu pourrais te définir comme hétéro. Si tu ressens de l’attirance pour des personnes de différents genres, tu pourrais y aller pour bisexuelle ou pansexuelle. Je ne peux pas assumer ou te dire comment te définir à ta place. 

 

Je comprends comment les attirances et les sentiments romantiques peuvent être complexes et nuancés. C’est possible, par exemple, de trouver une personne jolie physiquement sans nécessairement être attirée par elle, ou encore d’avoir une connexion profonde et intime avec une personne que l’on ne trouve pas attirante. Tracer la différence entre ces ressentis, et leurs significations, n’est pas toujours aisé.

 

La distinction entre identité de genre et expression de genre est peut-être importante à aborder ici. Une femme ayant des caractéristiques typiquement masculines, les cheveux courts, une poitrine plate ou une attitude plus brusque et demeure une femme. L’identité est donc la façon dont on se nomme son genre, ce que l’on ressent à l’intérieur, alors que l’expression est la façon dont on exprime son genre, ce que l’on montre à l’extérieur. Il est d’ailleurs important de noter que les caractéristiques associées à la masculinité et la féminité ne sont pas universelles, elles varient selon les pays et les époques.

 

Je ne trouve rien sur Google à propos de Jeanne l’infirmière androgyne, est-ce qu’il s’agit d’un personnage fictionnel ou historique (Jeanne Mance peut-être…?) ou encore une personne de ton entourage? Au final ça pourrait avoir un léger impact mais ça ne change pas fondamentalement ma réponse.

 

J’ai l’impression que ma réponse est plutôt générale, est-ce que ça répond tout de même à ton besoin? N’hésite pas à nous réécrire si tu aimerais plus de détails sur un aspect en particulier!

 

Au plaisir, 

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment