J’aimerais avoir de l’information au sujet de l’insémination artisanale ?


Bonjour Martine

J’aimerais d’abord te remercier de t’avoir adressé à nous pour ton questionnement à propos de l’insémination artisanale. Il est possible de pratiquer une insémination artisanale, sans intervention médicale : le sperme de l’homme peut être récupéré dans un préservatif sans spermicide ou dans un récipient adapté, aspiré à l’aide d’une pipette (ex : pipette utilisée pour les médicaments pédiatriques type Doliprane ou Advil) ou d’une petite seringue de 10-20 mL (sans aiguille), puis injecté dans le vagin de la femme avec le même matériel. La seringue ou pipette doit être très propre, désinfectée (non stérile). Évidemment, cette “insémination” doit être pratiquée au moment de l’ovulation (le moment de l’ovulation peut être déterminé par la courbe des températures ou par des bandelettes urinaires). Par contre, il est rare que l’insémination fonctionne du premier coup. Les femmes peuvent faire en moyenne 5 ou 6 tentatives avant de tomber enceintes.

L’insémination artisanale implique souvent que le donneur de sperme soit connu du couple. À ce moment, les lois au Québec ne sont pas aussi claires que lorsque le couple procède à une insémination artificielle ou par le biais d’une banque de sperme. Ainsi il est généralement recommandé de faire une entente écrite et d’aller voir un avocat ou un notaire afin de s’assurer de la validité légale de l’entente. Une telle précaution permet de prévenir les complications quant aux droits parentaux et de s’assurer que le donneur cède ces droits au couple de lesbienne. Enfin, il faut également être vigilant quant aux risques de maladies transmissent sexuellement chez les donneurs, et ce surtout lorsque nous ne connaissons pas le donneur directement. Lorsque le donneur est connu du couple, il est généralement recommandé de demander au donneur de passer un test de dépistage afin d’éviter toute mauvaise surprise.

En ce qui a trait aux sites internet, je te réfère à l’association des mères lesbiennes du Québec. Tu pourras y trouver divers informations et communiquer directement avec l’organisme. Je suis certaine que ceux-ci seront en mesure de te donner de plus amples informations sur l’insémination artisanale

http://www.algi.qc.ca/asso/aml/

J’ai également trouvé une émission de radio d’une trentaine de minutes datant de la fin janvier 2009 qui fait le tour de la question des différents moyens pour des couples de même sexe d’avoir des enfants ainsi que de la situation juridique des personnes homosexuelles au Québec. Très intéressant! Tu peux l’écouter avec MédiaPlayer

http://www.couleursvives.org/2009/01/emission-du-27-janvier-2009/

Il existe également plusieurs blogs concernant l’insémination artisanale sur Internet. Par contre bien que c’est blogs peuvent être une façon relativement facile d’échanger, les informations qui s’y trouvent peuvent parfois être fausses ou plus ou moins fondées sur des faits.

En espérant avoir répondu à ton questionnement. Si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas

Marie-Joëlle, pour alter-Héros

Leave a comment