J’ai vraiment peur de faire mon coming out car je suis presque sûr d’être genderfluid, mais j’aurais peur de le dire à mes parents.


Bonjour
Bon je sais pas trop comment expliquer ,mais depuis qu’elle que mois je me sens pas très bien en temps que fille ,mais d’autres fois je me sens fille et d’autre jours en t’en que gars et tous. L’autre jours je voulais me couper les cheveux comme un gars ,car je me sentirais mieux comme ça et ma mère m’a dit que ça donnais un look de lesbienne ,mais peux importe elle m’a laisser le faire car elle est assez ouverte d’esprit. Ma grande sœur est lesbienne et tous est bien Allez pour elle. Mais moi j’ai vraiment peur de faire mon coming out car je suis presque sûr d’être genderfluid ,mais j’aurais peur de le dire à mes parents. Même si je pense pas trop que sa les étonnerais ,car je m’habille et “déguise” souvent en gars. Mais je suis pas sûr et tous …Merci si vous réussissez à m’aider ^^
No Name
Bonjour à toi!
Merci de faire confiance à AlterHéros! Je veux te dire un gros bravo, car tu viens de dire à quelqu’un que tu crois être genderfluid, et ça demande du courage. Je vais faire de mon mieux pour répondre à tes questionnements sur le coming-out.
D’abord, j’aimerais te dire que la décision de faire un coming-out à tes parents t’appartient totalement. Tu n’es jamais obligé.e de faire ton coming-out à qui que ce soit si tu ne te sens pas à l’aise ou en sécurité de le faire. Cela n’invalide en rien ton identité de genre.
Par contre, tu dis que tes parents sont assez ouverts et ne seraient probablement pas surpris d’apprendre que tu n’es pas une fille. C’est déjà encourageant, n’est-ce pas? Si tu décides de faire un coming-out, j’ai plusieurs conseils pour toi et j’espère qu’ils t’aideront à rendre ton expérience plus facile!
Si tu décides de faire un coming-out en personne, l’idéal est de le faire à un endroit où tu te sens bien et où tu as la possibilité de t’isoler ou de quitter si jamais tu en ressens le besoin. Je te conseille aussi de bien te préparer afin de répondre à leurs questions. Il se pourrait que tes parents ne sachent pas du tout ce que genderfluid veut dire, alors il faudra que tu sois prêt.e à leur expliquer de quoi il s’agit. Si tu veux, tu peux aller voir certaines de mes anciennes réponses à ce sujet, comme celle-ci et celle-là, afin d’avoir de l’inspiration pour mieux expliquer ce que c’est que d’être fluide dans le genre.
Lors d’un coming-out, il est aussi important de souligner qu’est-ce que cela changera. Par exemple, tu parles d’avoir coupé tes cheveux pour mieux te sentir par rapport à ton identité. Est-ce qu’il y a d’autres changements que tu aimerais faire? Veux-tu que tes parents utilisent d’autres pronoms (comme il, iel, ol, etc.) pour parler de toi? Voudrais-tu qu’iels t’aident à acheter de nouveaux vêtements qui permettront d’avoir une expression de genre plus masculine? C’est une bonne idée de penser à tout cela avant d’en parler à tes parents.
Je t’invite aussi à penser à ce qui ne changera pas. Souvent, lorsqu’on fait un coming-out à nos parents, iels se sentent un peu bousculé.e.s, car iels se sont fait des attentes par rapport à notre genre assigné à la naissance. Ça peut alors être utile d’insister sur le fait que tu restes la même personne que tu as toujours été, que tu restes leur enfant et que tu gardes la même personnalité et les mêmes intérêts, que de faire ce coming-out est en fait une façon de te sentir authentique avec elleux.
J’ai aussi un autre petit conseil qu’on m’avait donné lorsque j’étais beaucoup trop stressé de faire mon coming-out de personne non-binaire à mes parents. J’avais essayé plusieurs fois de leur dire, mais quand j’arrivais en face d’elleux, je n’en étais pas capable! Quelqu’un m’a alors suggéré de le faire lorsqu’on était côte à côte plutôt qu’en face, par exemple assis sur le canapé du salon ou lors d’une promenade à pied. Ça m’a vraiment aidé à me sentir plus calme et en contrôle de la situation.
Tu peux également faire ton coming-out d’une autre façon, par exemple en écrivant une lettre ou un courriel à tes parents. Ces options sont vraiment super, car elles permettent de leur laisser le temps de décompresser avant d’aborder le sujet avec toi, si tu as peur de leur réaction immédiate. Cela permet aussi d’envoyer de joindre des sources d’information, comme une brochure ou un vidéo! Par exemple, je te recommande cet article qui s’adresse aux parents d’ados LGBT. J’adore également ce vidéo qui permet de faire à ta place ton coming-out comme personne non-binaire!
Pour finir, je veux te dire que tu n’es jamais seul.e là-dedans. Tu peux toujours nous réécrire si tu as d’autres questions. Je te souhaite beaucoup de courage et de bonheur.
Séré, intervenant pour AlterHéros
 


About Séré

Séré est un.e activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.