J’ai sur le pénis des grains de fordyces, est-ce qu’ils vont partir?


Bonjour,

J’ai sur le pénis des grains de fordyces, j’aimerais savoir si ces grains vont partir. Cela me complexe et m’empêche d’avoir un acte sexuel avec quelqu’un.

Merci de votre réponse

Bonjour,

 

Merci de nous écrire! Alors, les grains de fordyces sont une accumulation de sébum dans les glandes sébacées de la peau. Il ne s’agit pas d’une maladie mais bien d’une variation normale du corps humain. En effet, jusqu’à une personne sur deux (14-48 % des hommes selon les études) va en avoir. Les traitements médicaux ne sont donc pas recommandés puisque les grains de fordyce ne sont ni dangereux ni contagieux, et puisque les traitements dermatologiques peuvent être douloureux, laisser des cicatrices et ne pas empêcher les récidives.

 

Je ne veux pas te décourager de consulter un·e dermatologue si tu préfère obtenir l’opinion d’une professionnel·le spécialisé. Iel pourrait possiblement te proposer des options (comme les traitements au laser et les crèmes) et te parler plus en détails des résultats possibles, des coûts et des risques.

Pour répondre à ta question initiale, il arrive parfois qu’ils soient plus présents à l’adolescence et diminuent ensuite avec l’âge, ça dépend des gens.

Il est toujours utile de garder une bonne hygiène, de laver régulièrement ses parties génitales avec un savon doux et non-parfumé,, particulièrement après l’exercice pĥysique et la transpiration. Parfois cela peut aider les manifestations. Mais la cause des grains de fordyce demeure inconnue.

 

Je comprends qu’il s’agit d’un aspect qui te gêne et qui nuit à l’expression de ta sexualité. Si cela peut t’aider, la plupart des partenaires risquent de ne pas remarquer ou d’avoir déjà eu des partenaires avec des pénis similaires.

 

Au final, les grains de fordyce sont très similaires aux tasses de rousseur, la différence est surtout dans la façon dont tu les perçois.

 

J’espère que ma réponse te satisfera. Hésites pas si tu as d’autres questions!

 

Au plaisir,


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment