J’ai l’impression que mon orientation sexuelle n’a pas de mot ou qu’elle n’existe pas…


Salut, j’espère que vous allez bien. Certains trouverons mon questionnement superflus contenu que ce ne sont que des étiquettes , mais il en devient plus frustrant quand tu as l’impression que ton orientation n’a pas de mot ou n’existe pas. Je me sens énormément apart de ne pas m’identifier à aucuns des termes complètement pour l’instant je m’identifiais le mieux à omnisexuelle/omniromantique.

1. J’ai besoin d’avoir une connection emotionelle avec la personne pour avoir des rapports sexuels peut importe son genre.
2. Je peux tomber amoureuse et avoir une relation avec n’importe quel genre.
3. Je connecte plus facilement au niveau émotionnelle/relationnelle et prefere cela avec un homme. Je développe une connection émotionnelle plus intense avec l’homme en général. Peut être est ce parce que je n’ai pas rencontré la bonne femme ou parce que son rôle d’homme y est pour quelque chose?
4. Je ressens de l’attirance physique pour l’homme et du désir sexuel cependant après avoir fait l’acte je reste insatisfaite puisque que le corps de l’homme ne m’attire pas ou partiellement au niveau sexuel. Le fait que je connecte emotionnelement me provoqué du désir sexuel envers cette personne seulement je ne me sentirais pas autant comblé au niveau sexuel qu’avec une femme.
5. J’ai une grande préférence sexuelle pour les femmes. J’ai déjà ressenti un manque au niveau sexuel entretenant une relation avec un homme dont j’étais amoureuse.

Merci d’avoir pris le temps de me lire! J’attendrais de vos nouvelles avec impatience. Si vous vous sentez mal équipé au niveau de mon problème s’il vous plaît me donner les ressources nécessaires. Merci et désolé du roman.

Florence

Salut Florence,

 

J’espère que tu vas bien aussi et que tu es confortable si je te tutoie. Je t’assure que tes questionnements sont importants et valides, qu’ils méritent d’être explorés et que je répond souvent à des “romans” bien plus longs, pas de stress avec ça 🙂

 

J’aimerais peut-être commencer par dire que les termes qui ont été développés pour identifier les orientations sexuelles et/ou romantiques sont relativement vagues et généraux intentionnellement. Je n’étais pas né·e lors qu’on a adopté le mot “bisexuel” par exemple (communémant au début du 20e siècle mais avec des origines remontant à l’antiquité selon wikipedia!), mais ma compréhension est que les différents mots ont été choisis pour parler des réalités et des enjeux globaux de grands groupes de personnes, malgrés les différences importantes entre chaque individus. L’objectif à l’époque étant de miser sur l’inclusivité, la légitimité et la reconnaissance publique et civile afin de communiquer des revendications politiques claires et atteindre une certaine forme d’égalité sociale et juridique.

 

Plus précisément, lorsqu’on parle de personnes attiré·e·s par plusieurs genres, il y a une grande diversité en termes d’attirances, de comportements et d’auto-identificaiton. C’est possible de préférer un ou plusieurs genres dans certains contextes, sur le plan sexuel ou romantique ou d’avoir une relation complexe et particulière avec un genre ou un autre. Il y a toujours des exceptions, des expériences et des relations avec des individus auxquels on ne s’attendaient pas et qui ne correspondent pas à nos habitudes. Il est aussi possible de préfèrer les préfixes bi, pan, omni, poly ou pluri aux termes sexuel·le et/ou romantique, d’y aller avec queer, de refuser de s’identifier ou encore d’utiliser plusieurs autres mots ou combinaisons. La seule constance regroupant les personnes à travers cette toile de particularités individuelles est donc la possibilité d’une attirance pour différents genres, certes dans différents mesures et contextes.

 

Dans les dernières années, les gens de la grande communauté asexuelle ont avancé de nouveaux termes pour aborder l’absence d’attirances, les attirances partielles ou contextuelles. Si cela t’intéresse et te rejoint, il te serait possible de faire référence à des termes comme demisexuelle ou graysexuelle pour parler de tes attirances. Ces modalités peuvent se combiner à une orientation sexuelle/romantique, il te serait donc possible de te dire simultanément ominisexuelle/romantique et graysexuelle par exemple. Si jamais tu as envie d’en savoir plus sur ceux-ci, je t’invite à aller voir sur le blog: Le spectre de l’asexualité et de l’aromantisme.

 

Tout ça pour dire que ton expérience est valide et légitime, et que tu peux choisir les mots faisant le plus de sens pour toi pour les expliquer aux autres. Tu peux y aller avec omnisexuelle/omniromantique pour être rapide et en omettant certains détails. Tu peux y aller avec simplement le terme bi comme une façon très large de définir ta capacité à ressentir des attirances pour des genres et des corps différents – sachant que chaque personne bi a ses propres spécificités et sa propre expérience en lien avec les attirances. Tu peux te lancer dans une explication plus détaillée lorsque le contexte s’y prête.

 

J’aimerais que les cinq nuances que tu apportes dans ton message puissent se résumer en un seul mot, ou même en quelques mots, mais j’en doute. Les choses sont malheureusement rarement aussi simples, surtout dans l’univers de la sexualité, de l’érotisme et de l’intimité. 

 

Je ne sais pas si je réponds en totalité à ce que tu recherches, si ce n’est pas le cas ou que tu aimerais avoir plus de ressources et de lectures sur le sujet tu peux définitivement nous faire signe à nouveau!

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment