J’ai la phobie d’être lesbienne !


Bonjour Camille.

Merci de t’être confiée à AlterHéros.

Dans ton message, tu nous révèles que tu as peur d’être lesbienne, que tu es complexée parce que tu n’as jamais couché avec un garçon, mais que – pourtant – tu as l’impression que ce sont les gars qui t’attirent. Dans les circonstances, tu te demandes si tu es normale.

Spontanément, j’aurais le goût de te poser la question suivante : t’es-tu déjà demandée pour quelle raison tu craignais d’être lesbiennes? Et pourquoi ce malaise lorsque tu vois les fesses et les seins des autres femmes? Souvent, ce genre de phobie survient lorsqu’on ressent une attirance pour notre sexe, mais qu’on ne veut pas l’assumer. Par conséquent, il se pourrait que tu sois une personne bisexuelle ou homosexuelle. Cependant, le critère de base pour déterminer ce genre de chose est le suivant : est-ce que tu as déjà éprouvé de l’attrait pour une femme? Il est vrai que tu nous dis que tu n’as « pas l’impression que les femmes (t’) attirent. » Il faudrait alors que tu te demandes si c’est bien le cas ou si c’est un mensonge que tu te racontes pour ne pas voir la réalité. Quoi qu’il en soit, il n’y a que toi qui sais ce que tu vis et ressens.

Par ailleurs, on t’a dit que tu dois être lesbienne puisque tu n’as pas encore couché avec un garçon. C’est loin d’être une évidence! On peut très bien avoir ses premiers rapports sexuels à vingt ans, trente ans, quarante ans et ne pas être une personne homosexuelle et refoulée. Encore une fois, la seule chose qui détermine notre orientation sexuelle, c’est le désir qu’on éprouve pour les gens de notre sexe.

Dans ta situation, je pense que le plus simple serait de te renseigner au sujet de l’homosexualité. Il y a peut-être des aspects de cette orientation qui te choque ou te font peur simplement parce que tu manques d’informations à ce sujet. Il existe plusieurs très bons sites Internet qui démystifient l’homosexualité. Je te recommande, entre autres, celui de la Coordination Lesbienne en France (www.coordinationlesbienne.org). Par ailleurs, si jamais tu veux échanger avec de jeunes gays et lesbiennes pour mieux connaître leur réalité, je t’invite à t’inscrire sur la Zone des AlterHéros que tu trouveras sur notre site. Enfin, n’hésite surtout pas à nous réécrire si jamais le besoin s’en faisait sentir. Et si jamais cette phobie d’être lesbienne t’empoisonnait la vie, il ne serait sans doute pas mauvais que tu consultes un psychologue. Un spécialiste de ce type sera sûrement en mesure de t’aider à mieux comprendre ce qui ne va pas.

En espérant que mes commentaires auront pu t’éclairer, je te souhaite, Camille, de trouver la paix et le bonheur! Mes pensées t’accompagnent.

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment