J’ai habituellement des relations avec les femmes, mais le corps masculin m’attire; j’ai peur d’être identifié comme gay


Bonjour,
J’ai déjà eu quelques relations sexuelles et amoureuses très plaisantes qui m’ont complètement comblé avec des femmes. Or, depuis que je suis très jeune, j’adore admirer le corps masculin. Les muscles et le pénis représentent pour moi une grande beauté. Les hommes qui font l’amour à une femme ou qui ont du plaisir solo m’excitent, mais pas les relations homosexuelles, qui me rendent plutôt mal à l’aise, ni le sexe anal qui m’intéresse encore moins. Je ne suis jamais tombé en amour avec un homme et (bien que si un jour l’occasion se présente je ne dis pas non) je ne désire pas vraiment avoir de relations sexuelles avec un homme. Sans être très viril, je ne me qualifierais pas comme efféminé. Or, cet attirance mine toute ma confiance en moi lorsque je veux séduire une fille et limite beaucoup ma vie amoureuse et sexuelle. Me confier à quelqu’un me soulagerait beaucoup, mais j’ai peu de définitivement ruiner mes chances et d’être définitivement identifier comme gay.
Patrice

Bonjour Patrice !

Merci d’avoir écrit à AlterHéros. Tu n’es pas seul à ressentir de telles attirances pour le même genre, tout en gardant une solide attraction pour des personnes d’un autre genre.

Tu écris également être mal à l’aise à la vue d’une relation homosexuelle, et le sexe anal t’intéresse peu (ce qui est, soit dit en passant, le cas de plusieurs hommes homosexuels – alors que plusieurs hommes hétérosexuels s’intéressent au sexe anal avec une femme !). Tu dis que ton attirance pour les hommes mine ta confiance en toi et tu aimerais te confier à quelqu’un.

Pour ce dernier point, as-tu une personne de confiance dans ton entourage à qui tu pourrais te confier – un(e) ami(e), un membre de ta famille ? As-tu déjà parlé de ces attirances à quelqu’un ? Si tu préfères en parler à quelqu’un en dehors de ton cercle d’ami(e)s, je te suggère de voir un(e) psychologue ou un(e) sexologue pour tirer les choses au clair. Je ne sais pas dans quelle région du Québec tu demeures, mais si tu demeures dans la région de Montréal, l’UQAM offre un service de consultation en psychologie par des étudiants au doctorat. La même chose s’applique pour les étudiants à la maîtrise en sexologie. Le tout revient pas mal moins cher qu’une consultation privée !

Également, ce que tu décris dans ton courriel ressemble à une attirance pour plusieurs genres : la bisexualité. Tu dis ne pas vouloir être identifié comme gay, mais il se peut très bien que tes attirances pour les femmes soient très réelles, et que les attirances pour les hommes soient partielles (donc seuls les corps t’attirent, tu ne désires pas vraiment de relation, etc).

La bisexualité ne veut pas dire vouloir avoir absolument une relation avec une femme et un homme ! Cela veut dire être attiré, à divers degrés, par son propre genre et d’autres genres. Certaines personnes sentiront une attirance émotionnelle (i.e. le désir d’avoir une relation) plus forte envers un genre, et une attirance sexuelle plus forte envers un autre, etc.

Merci de nous avoir écrit et n’hésite pas à réécrire pour d’autres questions.

François, pour AlterHéros.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment