J’ai fait mon coming out bisexuelle à mes meilleurs amis et ils ont arrêté de me parler… Aidez-moi…


Bonjour, j’ai fait mon coming out de bisexuelle a mes meilleurs amis que je croyais qui allait me supporter. Mais au final il mon obligé à choisir si je préférais les gars ou les filles et ils ont arrêter de me parler. Ils m’ont même bloqué sur les réseaux sociaux. Alors ma conclusion est qu’ils sont homophobes. Est-ce que vous avez des conseils pour les aborder ou pour me sentir mieux parce que je suis vraiment détruit et je suis vraiment triste. Ça fait juste argumenter mon stress fasse au coming out. S’il vous plaît aider moi.

FilleDésespérée

Allô à toi!

 

Merci d’écrire à AlterHéros!

 

Je suis vraiment attristé.e de lire que tes amis ont eu une réaction aussi négative suite à ton coming out en tant que bisexuelle. C’est un grand manque de respect et d’empathie de leur part d’arrêter de te parler à cause de ton orientation sexuelle. Je suis d’accord avec toi qu’il s’agit d’une réaction homophobe, et j’irais même jusqu’à dire qu’ils ont démontré de la biphobie par leur rejet.

 

J’entends le stress, la tristesse et le désespoir que tu ressens, et c’est bien normal après un événement comme ça.

 

Pour ton (ou tes) futur(s) coming out(s), j’espère que les prochaines personnes à qui tu prévois en parler seront plus matures et compréhensives que tes amis. Un coming out peut permettre de se sentir plus authentique et apporter du soulagement. Mais, sache que tu n’es pas obligée de parler de ton orientation sexuelle à qui que ce soit si tu ne te sens pas à l’aise, si tu en as pas envie ou pour toute autre raison. Certaines personnes attendent d’être complètement indépendant.e.s de leurs parents avant de leur parler de leur orientation sexuelle par exemple.  

 

Je veux aussi vraiment te dire que non, évidemment, tu n’as pas “besoin de choisir les gars ou les filles”. Ça c’est un stéréotype, un préjugé complètement faux mais qui est encore très (trop!) présent. Ta bisexualité est valide, peu importe le genre des personnes qui t’attire ou avec qui tu débutes des relations amoureuses. En vérité, il n’y a pas de bonne ni de mauvaise façon d’être bi : il y a plein de façons de vivre sa bisexualité et ses attirances.

 

Pour rendre cela plus visuel, voici quelques graphiques bien simples (la traduction française est juste après!):

Source

[Traduction française

Ce que les gens pensent qu’est la bisexualité

  • À moitié gay
  • À moitié hétéro

Ce qu’est réellement la bisexualité

  • Une identité complète qui n’est pas la moitié de quoi que ce soit

Toustes bisexuel.le.s

  • Différentes fractions d’attirance envers le même genre
  • Différentes fractions d’attirance envers des genres différents

Choses que tu ne devrais jamais avoir à faire

  • Prouver ta sexualité
  • Répondre à des questions indiscrètes
  • Laisser qui que ce soit te dire que tu n’es pas bienvenu.e dans les espaces queer
  • T’excuser pour ta sexualité
  • Être rien de moins que super fier.ère de ton identité]

 

Pour ce qui est de tes amis, tu peux leur donner un peu de temps, et éventuellement essayer de leur reparler une fois que la pression sera retombée. Un coming out peut être une nouvelle surprenante qui demande du temps et de l’espace à accepter pour certaines personnes.

 

D’un autre côté, si ces personnes-là étaient prêtes à te bloquer et à te laisser tomber simplement à cause de ton orientation sexuelle, est-ce que c’est vraiment des gens à qui tu veux accorder de ton temps? Cela mérite réflexion. Tu mérites d’être entourée de personnes qui te comprennent et te respectent pour qui tu es. En tant que jeune personne bisexuelle, tu fais maintenant partie de la grande communauté LGBTQIA+!

 

Si tu te sens prête à rencontrer, je pourrais te proposer quelques endroits. Sur Facebook il existe plusieurs groupes de discussion publics (LGBTQ+ et Alliés du Québec) ou privés (Rencontre Ado LGBT+ Québec ou LGBTQ+ ado) que tu pourrais rejoindre. Sur Discord, tu pourrais regarder du côté des serveurs LGBTPLUS ou French LGBT par exemple.

 

Sinon, tu as écrit que tu habitais dans la région de Chaudière-Appalaches (si ce n’est pas le cas, tu peux nous réécrire et nous te donnerons d’autres ressources adaptées à ta région! Connais-tu le GRIS Chaudière-Appalaches? Cet organisme a un service de jumelage avec un.e intervenant.e LGBTQ+ et iels animent des ateliers de démystifications de l’orientation sexuelle dans les écoles. Tu peux même faire une demande anonyme à l’organisme pour qu’iels viennent offrir un atelier contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie dans ton école. 

 

Entre-temps, je t’invite à pouvoir discuter de la situation avec un.e adulte de confiance autour de toi. Cette personne peut être un.e enseignant.e ou un.e intervenant.e de ton école ou quelqu’un de ta famille. Tu n’as pas à rester seule dans cette situation et il est important que tu puisses avoir le soutien dont tu as besoin. Il n’y a rien de sympa dans la réaction de tes amis, mais je peux t’assurer que ce ne sont pas tout le monde qui réagira ainsi. On est avec toi et il nous fera toujours plaisir de discuter avec toi. <3

J’espère que ces diverses choses t’aideront à aller un petit peu mieux! Tu peux toujours nous écrire à nouveau si tu aimerais. Je t’envoie beaucoup de courage, de bienveillance et d’amour pour la suite des choses.

 

Solidairement, d’un.e bisexuel.le à une autre,

 

Maxime, intervenant.e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment