J’ai commencé la testo et je ressens des changements au niveau de ma libido, mes fantasmes et ma dysphorie, est-ce normal et avez-vous des conseils?


Bonjour ! Je suis un mec trans de 18 ans et ça fait 6 mois que je suis hormoné. Je commence à rencontrer des problèmes par rapport à ma sexualité. Déjà j ai eu la montée de libido normale causée par la testo. Mais j ai l’impression que ça a modifié énormément de choses. Déjà physiquement, le dickclit, je sais pas vraiment comment “l utiliser”, quand mon mec essaye de faire comme avant ça marche beaucoup moins bien. Les orgasmes sont devenus vraiment pas ouf. Donc déjà physiquement niveau sensation c est trop bizarre. Mais y’a un plus gros problème à ça, et il est plus d ordre psychologique. J ai toujours été très dysphorique de TOUT mon corps. Mais avant la testo je pouvais quand même avoir des relations normales sans aucun problème. Même si j avais toujours la petite voix de la dysphorie dans ma tête je pouvais vraiment le supporter. Mais là avec les hormones, c est encore pire qu avant. Avec ma nouvelle libido j ai beaucoup plus d idées, de fantasmes qu avant. Sauf que toutes ces idées tournent toujours autour du fait que j ai un penis. C était déjà le cas avant mais maintenant c est à 100%. C est à dire que en plus de la dysphorie, j ai l impression qu à cause des hormones, c est comme si je pouvais pas utiliser mon corps tel qu il est. Comme si j étais amputé enfaite. La testo ça me donne des envies que je ne peux pas satisfaire, même en faisait des trucs tout seul ou avec quelqu’un je suis quand même frustré. Genre y’a un truc qui manque, ça marche plus. Faire du sexe avec mon corps actuel ça m excite plus. Et je sais que c est pas juste de la dysphorie, y’a autre chose c est aussi lié aux hormones. Donc voilà. C était pour expliquer le contexte. Je voudrais savoir si vous avez des conseils pour vivre une meilleure sexualité, si c est normal ? Si d autres mecs trans ressentent ça de cette façon et aussi fort ? Parce que je suis beaucoup de mecs trans sur les réseaux mais aucuns ne parlent de ça. Bref c est comme si mon sexe était devenu inutilisable, du coup le seul truc qui m excite un minimum c est de mater du porno, parce que du coup je peux imaginer des trucs, genre c est le seul moyen que j ai pour l instant de me rapprocher de ce que je veux vraiment niveau sexe. Mais je sais que trop en regarder c est pas bon et je voudrais pouvoir arrêter et juste recommencer a kiffer avec mon copain. Merci de votre réponse.

Bonjour!

 

Merci de nous écrire! Dans le fond, la prise de testo a eu quelques impacts sur ta sexualité, une augmentation de ta libidio et des changements au niveau de tes sensations génitales. Les pratiques sexuelles que tu aimais avant n’ont plus les mêmes effets. Tu ressens également plus de dysphorie corporelle et de plus en plus de fantasmes dans lesquels tu possèdes un pénis.

 

En tant que bachelier·ère en sexologie, mon diagnostic est que tu es fort probablement un top ! (ou partenaire actif, celui qui préfère pénétrer, je ne sais pas quelle terminologie est la plus populaire en France en ce moment haha) C’est très valide d’être un garçon trans et de vouloir un pénis et l’utiliser dans ses activités sexuelles. Je vais élaborer un peu plus sur quelques options auxquelles je peux penser, mais je tiens aussi à dire que le corps humain est remplis de zones érogènes et qu’il existe une multitude de scénarios, de jeux et d’actes sexuels qui mobilisent un rôle plus dominant ou un échange de pouvoir.

 

D’ailleurs, en ce qui concerne l’aspect des sensations, c’est logique que tu doives redécouvrir et réapprendre ta sexualité. Ton corps est en train de changer jusqu’à la biologie de ton cerveau, ce qui peut passer par explorer et essayer de nouvelles choses. Tu mentionnais arriver à une certaine excitation avec la porno, c’est un bon départ. Pour diversifier un peu tu pourrais regarder du matériel érotique par texte, illustration ou audio seulement, ou encore en compagnie de ton copain. Je recommande aussi la porno éthique et féministe, qui es généralement plus inclusive, subversive et saine que la porno mainstream. De façon générale, regarder du côté du matériel érotique produit par et métant en scène des hommes trans pourrait aussi être une bonne idée, par exemple sur OnlyFans.

 

Ok, maintenant parlons de pénis. Une première option qui s’offre à toi est l’univers du gender gear et des jouets sexuels. Tu as probablement déjà entendu parler des dildos, godemichés (godes) et strap-ons. Plusieurs hommes trans vont choisir d’avoir recours aux jouets sexuels avec leurs partenaires. Il existe même des jouets qui sont créés spécialement pour les personnes transmasculines, à ce sujet je te suggère de lire cet article de notre ex-directeur à AlterHéros, Henri-June Pilote (la partie sur les sex toys est à la toute fin, même si l’article au complet est super intéressant). En terme de gender gear, il y a les packers, des prothèses péniennes simulant l’apparence d’une bosse dans le pantalon. Il existe différentes tailles, couleurs et matériaux, et ils peuvent être portés dans boxers avec une pochette spéciale, un harnais conçu pour ça ou un jockstrap régulier. Certains modèles permettent également d’uriner debout (STP), d’autres permettent de pénétrer un·e partenaire, certains permettent même les 3 à la fois. Comme les packers et autres articles de ender gear peuvent être dispendieux, certaines assos vont parfois offrir de l’aide financière. Si ça t’intéresse, tu pourrais cette carte des associations trans françaises ou cette liste des membres de la Fédération trans et intersexe de France

 

Sinon, je ne sais pas si tu avais considéré l’option des chirurgies génitales d’affirmation de genre, comme la phalloplastie ou la métaïodoplastie? Si tu aimerais voir des exemples de techniques et de résultats possibles pour ces chirurgies, tu peux t’inscrire au site TransBucket, c’est un site sur lequel des personnes ayant reçu ce type de chirurgie publient des photos pour les personnes trans qui pensent en avoir mais qui veulent des exemples. Je connais moins le processus pour l’accès aux chirurgies et les remboursements en France, mais je crois qu’il y a quelques informations sur cette page de WikiTrans. À ma compréhension, même en France ces chirurgies sont considérées comme médicalement nécessaires, et ainsi gratuites.

 

Enfin, je te recommande aussi de joindre des communautés de gars trans et de demander des conseils ou des suggestions. C’est clair que tu n,est pas le premier à vivre ça, même si ce n’est pas tous les influenceurs trans qui en parlent publiquement. En plus des assos en personne que je mentionnais plus tôt, tu pourrais peut-être aussi regarder du côté des communautés trans en ligne, comme la chaîne Discord Fransgenre.

 

J’espère que ma réponse t’aidera un peu! Je comprends comment transitionner peut demander des adaptations sur le plan de la sexualité, et dans plein d’autres sphères aussi. J’ai quand même confiance qu’avec un peu de pratique tu parviendras à une sexualité épanouissante et excitante.

 

N’hésite pas à nous écrire si tu as d’autres questions!

 

Au plaisir,

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment