J’ai beaucoup de fantasmes, je recherche une relation à tout prix, suis-je dépendante affective ?


bonjour, j’ai connu plusieurs hommes dans ma vie et avec le dernier, j’ai deux magnifiques enfants; mais voilà, après 10 ans, je m’ennuyais beaucoup sexuellement et un peu dans d’autres domaines du couple; j’ai eu trois aventures non épanouissantes avec des femmes avant de rencontrer le père de mes enfants que je l’ai directement mis au courant de ma bi sexualité; alors il y a 4 ans, j’ai craqué, crise de la quarantaine peut être, j’ai rencontré une femme et puis une deuxième…pourquoi? je voulais la voir, lui faire l’amour tous les deux jours mais pour elle, c’était trop…et de mon côté je finissais par être accro d’elle, comme une drogue! je fantasme énormément quand je vais sur les sites de rencontre afin de rencontrer une femme à nouveau… alors je me demande si je suis homo, avec peut être une dépendance affective? si je suis une accro du sexe? ou si je suis normale;.les fantasmes sont ils mauvais? ma famille n’accepte pas bien ma bi sexualité
merci
sandy

Bonjour Sandy,

Merci pour ta question.

Tu as connu des femmes et des hommes dans ta vie. Tu as eu deux enfants avec un homme qui était au courant de ta bisexualité. Pendant ce que tu appelles ta crise de la quarantaine, tu as eu des aventures lesbiennes et depuis, tu recherches activement  à rencontrer une femme. Tu te questionnes à savoir si tu n’es pas homosexuelle, dépendante affective et dépendante au sexe. Tu as beaucoup de fantasmes et tu te demandes si c’est normal. Ta famille accepte difficilement ta bisexualité.

Tout d’abord, il y a l’orientation sexuelle et l’orientation romantique. L’orientation sexuelle, ça inclut les fantasmes, les comportements sexuels et les attirances sexuelles. Tous ces aspects ne sont pas nécessairement cohérents les uns avec les autres. L’orientation romantique, c’est l’attirance affective (et pas nécessairement sexuelle) pour un ou plusieurs genres. Certaines personnes n’ont pas d’attirances romantiques ou sexuelles, elles seront asexuelles ou aromantiques. Pour plusieurs personnes, les orientations sexuelles et romantiques s’alignent, mais pas pour tout le monde. Et ce qu’il est important de retenir, c’est que les orientations sexuelles et romantiques ne sont pas fixes, elles changent au cours de la vie et des différentes expériences.

Es-tu homosexuelle ? Seulement toi peux le savoir.

Es-tu dépendante affective ? Pour être dépendante affective, il faut que tu vives un manque lorsque tu es seule, il faut que tu ne sois incapable de te définir en dehors d’une relation avec une autre personne. Il se pourrait que ce soit amical, mais le plus souvent, c’est amoureux. Est-ce que la solitude t’est insupportable ? Est-ce que lorsque tu es avec une personne, tes intérêts changent complètement pour devenir ceux de ton ou ta partenaire ? Te sens-tu incapable de dire non à tes partenaires afin de ne pas leur déplaire ? Est-ce que lorsqu’on te dit non, tu le prends mal ? Est-ce qu’il t’arrive de ressentir de la frustration parce que ton ou ta partenaire ne comble pas tous tes besoins ? Si tu réponds oui à l’une ou l’autre de ces questions, c’est peut-être un signe que tu es dépendante affective. Cela dit, il y a vraiment toutes sortes de façons de vivre ses relations affectives et sexuelles. Si tu ressens une réelle souffrance par rapport à tes relations, je te conseille de rencontrer un.e thérapeute, psychologue ou sexologue pour être en mesure de mieux comprendre ce qui t’arrive.

Est-ce que les fantasmes sont mauvais ? Non ! Ils sont mauvais seulement s’ils te poussent à commettre des actions qui ne tiennent pas en compte du consentement d’autrui ou s’ils te font souffrir. Les fantasmes, ce sont ces images produites dans nos têtes pour nous amuser, nous exciter, passer le temps, etc. En fait, c’est mieux qu’un film, parce qu’on peut contrôler ce qu’il va se passer pour que ça concorde avec nos désirs ! C’est génial, les fantasmes ! C’est gratuit et personne d’autre que soi y a accès.

Es-tu accro au sexe ? Encore une fois, pour que ce soit un problème, il faudrait vraiment que ça te cause une souffrance considérable. Si c’est ton cas, il faudrait que tu consultes un.e professionnel.le de la santé. Cependant, il me semble que c’est tout à fait normal que de vouloir rencontrer des personnes pour avoir du sexe ! Tant qu’il y a consentement, aucun problème ! Aie bien du plaisir, tout en te protégeant, bien entendu. À différents moments de la vie, les gens ont différents désirs dans leurs relations (que ce soit de tomber amoureux, d’avoir du plaisir sexuel, d’avoir des enfants, d’avoir des pratiques sexuelles de groupe, etc.) et c’est correct. Tu as le droit de vouloir explorer ta sexualité avec des femmes si c’est ce dont tu as besoin en ce moment !

Pour ta famille, c’est bien dommage. Il y a différentes stratégies qu’une personne peut adopter par rapport à une famille qui a du mal à accepter l’orientation sexuelle. Ce qui est important, c’est de prioriser tes propres besoins avant les leur. Tu n’as pas à faire leur éducation s’ils ne sont pas ouverts à entendre ce que tu as à dire. Tu as droit d’arrêter de les voir pour un moment ou pour toujours si c’est comme ça que tu le sens. Tu peux aussi décider de jouer profil bas et d’être discrète sur ta vie affective si tu n’as pas le goût de leur en parler. La stratégie que tu utiliseras sera la bonne.

J’espère que cette réponse t’aidera à mieux comprendre ce qui t’arrive. Je t’invite à visiter notre site pour trouver plus d’informations. Le groupe Bi un jour, bi toujours? pourrait notamment t’intéresser. Si tu as d’autres questions, Parles-en aux experts sera toujours là !

 Sarah G. pour AlterHéros.

 

Leave a comment