J’ai appris que mon mari a déjà eu des expériences homosexuelles. Je me sens trahie et je me sens perdue. Que faire?


Bonjour à tous,
En couple depuis 3ans et pensant qu’on ne se cachait rien.l’un pour l’autre, samedi dernier, mon.conjoint ma révélé qu’il a eu deux expériences buccales avec un confrère de son bataillon (mon conjoint à prit plaisir à le soumettre pour avoir une fellation, ils étaient eméchés apparemment) et une deuxième expérience avec son meilleur ami lors d’une soirée où ils avaient bu aussi mais cette fois.là mon.conjoint à fais la fellation et il a aimé… Cependant, il a remis la faute sur l’alcool et qu’à cet époque il ne rencontrer pas de femme (je suis sa 2ème).
Mon avis est que certe Il s’est fait du bien mais qu’il refuse d’admettre qu’il a aimé, il.ma.dit aussi qu’il ne voulait pas me le.dire parce qu’il en avait honte, pourtant je suis une femme avec de l’expérience est ouverte…
Depuis, je me sens un.peu trahie du fait qu’il ne met rien.dit mais surtout que j’ai rencontré deux fois son.meilleur ami…et qui d’ailleurs ne parle plus à mon.conjoint depuis 2ans et demie… J’ai aussi un peu de dégoût et en même temps de l’excitation que mon.conjoint est prit du plaisir… Mais j’ai peur aussi qu’il aille trop vers ce côté gay… Hier soir à la tv il y avait une scène où des hommes étaient en caleçon à faire leur beau gosse sur une voiture et j’ai fais exprès de toucher son.entre jambes et il.commençait à durcir…. Je me suis vraiment sentie très mal et deux secondes après j’ai vu qu’il essayer de passer son envie en la mettant sur le.côté. Bref… Ça me fait bizarre de parler de ça sur internet vraiment, mais je suis un.peu perdue et j’ai même plus envie de lui donc si vous.pouvez m’aider..
Je vous en serais très reconnaissante.
Je vous remercie beaucoup !
Samatha
 

Bonjour Samantha,
J’aimerais te remercier de la confiance que tu as envers AlterHéros afin de trouver des réponses à tes inquiétudes au sujet de ton conjoint. Je comprends que ta situation te fait ressentir de la confusion.  Il me fera plaisir de répondre du mieux que je peux à tes questions, face à ce que tu vis présentement dans ton couple. Je ferai de mon mieux pour te proposer des pistes de réflexions afin de te permettre de mieux comprendre les différents aspects de ton questionnement.  
Ce que je comprends de la situation qui te préoccupe, c’est que ton conjoint des trois dernières années t’a avoué qu’il avait eu deux expériences sexuelles avec des hommes par le passé, et ce avant de te rencontrer. Il prétend qu’il a fait ces expériences de fellation en état d’ébriété, et que c’est dû à cet état, si cela s’est produit. De plus, il te dit ressentir de la honte. Toi par contre, tu te sens trahie face à son silence tout ce temps, et tu crois, qu’en fait, il a aimé ces deux expériences. Tu as peur qu’il recommence éventuellement et qu’il souhaite en découvrir plus sur cet aspect de sa sexualité. Tu te sens perdue, car tes sentiments sont mélangés entre le dégoût et l’excitation de penser qu’il en a pris du plaisir. Tout cela a même un impact sur ton désir envers lui. Je vais essayer de mieux t’éclairer avec tout cela.
Aussi, un évènement t’a ajouté de l’inquiétude de plus à tout cela, soit que tu as l’a surpris à avoir un début d’érection lorsque vous regardiez un film dans lequel il y avait une scène suggestive entre deux hommes.   
Tout d’abord, voyons ensemble les différents aspects de l’orientation sexuelle. Ce concept comporte plusieurs variantes et cela peut devenir difficile de s’y retrouver. 
Lorsque l’on définit l’orientation sexuelle, il est important de comprendre deux concepts. Le premier étant notre attirance sexuelle ou physique envers l’autre, notre désir envers cette personne, notre envie d’avoir des comportements érotiques avec elle, qu’elle soit du même genre que nous ou non. Le deuxième étant notre attirance romantique, plutôt orienter vers notre capacité à être émotionnellement attiré.e par une autre personne, à avoir une relation intime ou amoureuse ou des comportements romantiques, qu’elle soit ou non du même genre que soi. Donc, l’orientation sexuelle et l’orientation romantique peuvent être similaire ou être différentes, puisqu’il est possible, par exemple, de ressentir de l’attirance physique pour des hommes et des femmes mais de ressentir de l’attirance émotionnelle que pour des femmes.   
Pour mieux comprendre ces concepts d’orientations sexuelles, je t’invite à regarder ce tableau, celui de l’échelle de Kinsey. Ce tableau démontre qu’il existe de multiples nuances entre être exclusivement hétérosexuelle ou être exclusivement homosexuelle. N’importe quelle tentative de schématiser les orientations sexuelles demeureront incomplètes, mais cela demeure un bel outils pour approfondir les réflexions. Kinsey, par exemple, compose ses catégories uniquement par les comportements, et non pas par la question des attirances, sans tenir compte non plus si ces comportements ont été réalisés avec ou sans consentement. Kinsey ne tient pas non plus compte des personnes asexuelles, soit des personnes qui ne ressentent pas ou pas d’attirance sexuelle, et ne tient pas compte non plus qu’il existe d’autres genres à l’extérieur des catégories hommes et femmes. Bref, ces critiques maintenant exposées, l’échelle de Kinsey permet toutefois de comprendre que les orientations sexuelles s’inscrivent sur un spectre, et qu’entre les pôles 100% homo ou 100% hétéro, il y a une foule de nuances possibles. 
 
 
Tu as peur que ton conjoint soit homosexuel, mais seul lui peut définir ses attirances, préférences ainsi que les mots qui lui plaisent pour se définir lui-même. Par ailleurs, il est aussi possible pour lui de ressentir de l’amour et de l’attirance sincères envers toi tout en ayant certaines attirances sexuelles pour des hommes. Sa capacité à ressentir de l’excitation envers certains hommes n’invalide aucunement son amour pour toi. L’un n’exclut pas l’autre. La sexualité d’une personne peut varier au fil du temps, selon les événements qu’elle vit. Pour certaines personnes, le plaisir est le plaisir tout simplement, et il est tout à fait légitime de vouloir expérimenter certaines pratiques sexuelles, sans pour autant remettre en question son orientation sexuelle. Les préférences sexuelles peuvent changer selon les circonstances, et selon les périodes de vie. Alors, certaines personnes se permettent de vivre des expériences avec des personnes du même genre, sans se définir pour autant comme homosexuel ou bisexuel.
En ce qui concerne ton conjoint, tu dis qu’il ressent de la honte face aux expériences homosexuelles qu’il a vécues avec ses amis lorsqu’il était dans le bataillon. Pour certaines personnes, le fait de ressentir de la honte peut parfois les empêcher de s’exprimer ouvertement à son ou sa partenaire, car une multitude d’émotion peut se rattacher à cette honte. Il se peut que la personne trouve difficile de partager ses attirances à son ou sa partenaire, car elle-même peut avoir de la difficulté à définir elle-même ses attirances, surtout lorsque ces attirances sont encore jugées négativement par une société qui place l’hétérosexualité comme une norme. Il est également possible qu’une personne puisse avoir peur de la réaction de son ou sa partenaire. Malheureusement, le fait de cacher une partie aussi importante de soi à quelqu’un peut également très blessant, j’en conviens. Souvent, ce secret est perçu comme une trahison, mais sache que la personne ne le fait pas dans ce but, mais parce qu’elle a peur des conséquences d’un tel aveu.  
Par rapport à la scène de télévision où des hommes étaient en caleçon dans une scène érotique, et que tu crois que cela a excité ton conjoint, il se peut effectivement que cette image l’a excité. L’érotisme et la pornographie ont justement comme rôle de stimuler des parties du cerveau (qui est notre principal organe sexuel!) qui déclenchent une émotion, donc une excitation sexuelle et notre corps réagit alors involontairement. Tout cela est souvent bien inconscient. Toutefois, il est important de comprendre que les images sexuelles qui peuvent nous exciter ne sont pas toujours le reflet de notre orientation sexuelle ou de ce que nous excite dans la vie de tous les jours. Par exemple, certaines personnes hétérosexuelles vont préférer regarder de la pornographie homosexuelle et vice versa. C’est une question de préférences sur les façons de stimuler notre imaginaire. Alors, cette excitation ressentie lorsqu’une personne regarde des images érotiques, sexuelles ou pornographiques, ne veut pas toujours dire qu’elle veut reproduire ces scènes à tout prix dans sa vie intime. Ces scénarios sexuels nourrissent notre imaginaire sexuel, donc nos fantasmes. 
Tu dis t’être sentie bien mal de sa réaction et je comprends toute la confusion que cela t’amène. Cet évènement pourrait te permette d’entamer une discussion plus approfondie sur ce que ton conjoint a réellement ressenti et penser à ce moment-là, et sur comment il se sent lui, face à ses attirances, désirs ou orientation sexuelle. Cela pourrait t’éclairer sur ce qui en est.
Pour commencer, tu pourrais lui demander entre autres, comme question: Qu’est que tu as ressenti exactement quand tu as vu ces deux hommes à la télévision?  Était-ce de l’excitation ou un malaise? Est-ce que cela t’a rappelé un souvenir? Est-ce que cela t’a fait penser aux expériences sexuelles que tu as eues avec tes amis? Suite à ces réponses, demande-lui s’il voudrait mieux approfondir avec toi les aveux qu’il t’a fait en ce qui concerne ces amis. Cela pourrait être l’occasion de lui exprimer tes inquiétudes et tes peurs aussi face à cela. Tu pourrais ajouter d’autres questions qui enrichissent votre discussion : Pourquoi tu te sens honteux face à ces expériences? Est-ce que tu ressens la même excitation envers les hommes et les femmes? Est-ce que tu aimerais revivre ce genre d’expériences avec d’autres hommes ou étaient-ce des événements isolés parce que tu étais en bataillon? Toutes ces questions ne sont que des exemples. Tu peux les adapter à ta façon, dépendamment de ce qu’il te dira.
En général, comment sont vos discussions concernant la sexualité? Avez-vous l’habitude de partager ce qui vous excite ou ce que vous seriez curieuse ou curieux d’expérimenter en compagnie de l’autre? La sexualité peut parfois être un vaste terrain d’apprentissage et d’expérimentation, c’est pourquoi je te propose de jeter un coup d’oeil au concept des listes yes / no / maybe. Comme l’explique Marie-Pier Bélanger de l’organisme québécois Les 3 Sex dans cet article, elles sont utilisées depuis longtemps par les sexologues et éducateurices à la sexualité et elles permettent une communication claire des désirs et envie de chacune des personnes impliquées. La Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) a fait une traduction d’une telle liste créée à la base par Scarlateen. Tu peux la voir et la télécharger en cliquant ici.
Je sais que toutes ces informations que je t’ai données peuvent être difficiles à assimiler en même temps. J’espère quand même que cette réponse t’aidera dans tes questionnements et t’auras permis de te sentir moins perdue dans tout cela.  
N’hésite surtout pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.
Au plaisir. 
Josée Laprise
Étudiante en intervention en santé sexuelle. 

About Josée

Josée est présentement étudiante au certificat en intervention en santé sexuelle à l’Université Laval à Québec. Elle détient aussi un BAC multidisciplinaire (2017), profil gérontologie, psychologie du développement humain et sexologie-toxicomanie. Sa grande empathie et son intérêt pour la communauté LGBTQ fait en sorte qu’elle a voulu s'impliquer en tant que bénévole au sein de l'équipe de Parles-en aux Experts. Elle est mère de deux grands enfants et à bien hâte d’être une mammy. Son moment privilégié de la journée est de boire son café le matin, elle aime voir des films au cinéma et surtout passer du temps avec ses amies et enfants.

Leave a comment