J’ai 33 ans et je suis toujours vierge. Mais, je ne sais pas si je suis lesbienne, bisexuelle ou hétérosexuelle…


Bonjour Carolina,

Je te remercie pour la confiance que tu nous accordes. Permets-moi d’abord de résumer ta situation. Tu as toujours été attirée par les garçons, mais, à cause de ton passé familial incestueux, tu ne leur as jamais fait assez confiance pour « concrétiser ». Depuis quelque temps, tu t’es mise à fantasmer sur des femmes et tu es excitée par les scènes lesbiennes que tu vois dans les films. Tu as déjà été attirée par une femme de ta connaissance, mais ce n’est jamais allé plus loin. Tu te demandes si tu es lesbienne, bisexuelle ou homosexuelle.

Dans les années 50, aux États-Unis, Alfred Kinsey (l’un des fondateurs des études modernes sur la sexualité) s’est penché sur les questions de l’hétérosexualité et de l’homosexualité. Ses recherches lui ont montré que c’est loin d’être tout le monde qui est 100%homosexuel ou 100% hétérosexuel. Il est en donc venu à construire l’échelle ci-dessous :

0 Exclusivement hétérosexuel(le)

1 Prédominance hétérosexuelle, expérience homosexuel(le)

2 Prédominance hétérosexuelle, occasionnellement homosexuel(le)

3 Bisexuel sans préférence

4 Prédominance homosexuelle, occasionnellement hétérosexuel(le)

5 Prédominance homosexuelle, expérience hétérosexuel(le)

6 Exclusivement homosexuel(le)

Dans ton cas, je crois que tu te situes quelque part entre les points 2 et 4. Tu serais donc bisexuelle. Bien sûr, vu ton passé familial, il pourrait être tentant d’interpréter ton attirance pour les femmes comme une façon de fuir ton désir pour les hommes, mais je ne crois pas que ce soit ça. On ne peut pas « décider » d’être attirée par les femmes parce qu’on n’est pas satisfaite ou qu’on n’arrive pas à faire confiance aux hommes. L’attirance, c’est quelque chose qui vient naturellement et qu’on ne peut pas contrôler.

Mon interprétation, plus positive d’ailleurs, c’est que tu as fait un bon bout de chemin dans ta vie, que tu as appris à bien te connaître (peut-être grâce à ta psychothérapie) et que tu es suffisamment ouverte d’esprit pour souhaiter être heureuse avec quelqu’un, peu importe son sexe.

Jusqu’ici, tu n’as jamais eu de relations sexuelles avec un homme ou avec une femme. Il n’y a là-dedans rien de mal, au contraire. Des millions de personnes dans le monde sont abstinentes pour des raisons diverses. Je te souhaite tout de même de rencontrer un jour quelqu’un, homme ou femme, à qui tu pourras faire pleinement confiance et qui t’aidera encore davantage à guérir de tes blessures passées.

En espérant avoir pu répondre à ta question,

Pascale


About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment