Ressent-elle quelque chose pour moi?


Bonjour! Ça fait trois mois, voire quatre mois, que je fréquente une fille dans mon lycée. J’ai commencé à avoir des sentiments pour elle et, dès le départ, je lui ai dit que j’étais homosexuelle. Je lui ai donné beaucoup de petites attentions, lui ai fait de multiples compliments, et ce, jusqu’au jour où je me suis dit qu’il fallait passer à quelque chose de plus concret.
Alors, je lui ai téléphoné et lui ai dit que plus le temps passait, plus je m’attachais à elle et que je sentais que c’était réciproque. Elle m’a répondu que je n’avais pas tort: elle aussi s’attachait à moi. Malgré sa timidité, elle m’a dit de ne pas m’inquiéter et qu’entre elle et moi, « ça se fera » et aussi qu’elle était ravie d’avoir eu cette discussion.
Donc, je l’ai invitée au cinéma le week-end qui a suivi et, pendant la séance, j’ai posé ma main sur la sienne. Elle a entrelacé ses doigts dans les miens et m’a souri. À la sortie de la projection, je lui ai dit que j’étais moins timide avec elle et que ça servait à rien de se retenir dans notre relation. Elle m’a répondu qu’il faut savoir surpasser sa timidité, sinon on s’empêche de vivre des choses géniales.
Et en rentrant chez moi, j’ai reçu deux appels d’elle, me laissant un message vocal en me demandant si je voulais passer chez elle pour réviser des leçons de physique et que, de plus, elle était toute seule. Alors je suis allée chez elle, mais sa mère est arrivée peu après; il était difficile d’envisager un rapprochement supplémentaire.
Le lendemain, je lui ai envoyé un SMS en lui disant que je ne regrettais pas de lui avoir pris la main et que si c’était à refaire, ce serait avec plaisir que je recommencerais. Le jour même, je lui ai demandé si elle avait reçu mon texto. Elle me répond par affirmative, mais affirme ne plus se rappeler du contenu de mon message. Je le lui répète, mais à ce moment elle me dit: « Que nous soyons bien d’accord: on est juste amies, hein ? ». J’étais sous le choc, mais par fierté j’ai acquiescé. Ensuite, elle m’a dit qu’elle n’avait rien osé dire lorsque je lui ai pris la main, et ce, par respect et par politesse. De plus, elle m’a mentionné que si elle m’avait invité chez elle, c’était parce que elle s’était dit qu’il fallait aller de l’avant.
Donc le lendemain de cette conversation, nous nous recroisons et je me dis dans ma tête qu’il ne faut pas que je me fasse du souci avec cette dernière. Pour la rendre un brin jalouse et me payer sa tête puisqu’elle m’avait dit qu’elle voulait que nous ne soyons qu’amies, je lui ai mentionné que j’ai fait un oral dans mon cours de mathématiques pour lequel j’ai une enseignante que je trouve plutôt mignonne! Nous avons bien rigolé et, pendant un moment, je lui dis qu’il faut que je me mette en robe à mon prochain oral! Elle me demande pourquoi puisqu’elle me trouve très jolie comme je suis. Elle enchaîne en me disant « Sinon, ça m’a fait plaisir de discuter avec toi. J’ai l’impression que ça faisait longtemps… » Quelques minutes plus tard, elle me prend dans ses bras.
Je tiens à préciser qu’elle est jamais sortie avec personne. Alors, à votre avis, ressent-elle quelque chose pour moi ?