Est-ce qu’un homme qui se définissait comme homosexuel ne pourra jamais être heureux dans un couple hétéro?


Bonjour à toute l’équipe,
Je n’ai pas trouvé sur mon cas particulier, sur votre site de réponses qui est très bien fait au passage, je me permet de vous écrire donc !
Voilà sur mes 18 ans, je m’étais découvert gay et je voulais vivre avec des hommes. Je n’ai jamais fait de comingout, je voulais me laisser le temps de m’explorer et me sentir prêt avant ou après quand j’aurai rencontré l’homme de ma vie.
J’ai fini par rencontrer 2 hommes sur mes 21 ans mais ça n’a pas été concluant.
Et sur 22 ans, j’ai rencontré une fille qui m’a dragué au cours d’une soirée, sensible à son charme, je suis sorti avec elle alors que je n’aurai jamais eu l’idée de draguer une femme jusqu’à ce jour. Cette première fois avec une fille m’a totalement bouleversé, même si ma relation n’avait pas duré plus d’un moi, je ne savais plus trop si j’étais gay.
J’ai ensuite rencontré une nouvelle fille, et c’est passé la même chose avec un énorme doute sur ma vraie orientation.A chaque fois, ces filles m’ont apporté quelque chose que je n’ai pas retrouvé chez les garçons connus à 21 ans, comment dire, elles m’ont comblé une sorte de manque affectif.

Je suis à nouveau avec une femme depuis 1 an, qui m’a abordé au cours d’une soirée et qui m’a très vite subjugué, et comment dire, tout s’est accéléré très vite depuis cette première rencontre. Nous sommes maintenant très amoureux l’un de l’autre, elle est venue s’installer chez moi avant le premier confinement qui nous a permis de nous découvrir et nous connaître entièrement.
Notre amour est devenu tellement fort que j’ai décidé de m’engager auprès d’elle toute ma vie (mariage) et c’est réciproque pour elle.
Je ressens toujours des attirances sexuelles pour les hommes, en revanche, je ne ressens plus l’envie de tomber amoureux d’un homme ou de faire l’amour avec un homme, jusqu’à la fin de ma vie.

Mais, quand je vais sur les réseaux sociaux lgbt, je lis plein d’expériences négatifs d’hommes gays qui se sont mariés avec une femme ou qui se sont découverts gay durant leur mariage, et ça a été la catastrophe pour ces derniers et leur femme. Certains me disent en MP avec de bonnes intentions louables que je dois être honnête avec moi-même parce que si je suis homo, ma relation va tourner court, je vais être malheureux et je vais la rendre malheureuse.
Ce discours me culpabilise beaucoup; déjà, notre différence d’âge (elle a 19 et moi 25) est un peu mal vue par certaines personnes et me culpabilise.

Je me sens totalement épanoui dans ma relation actuelle et elle se sent totalement épanouie à mes côtés.Je sens que je serai toujours épanoui avec elle toute ma vie.
Personnellement, mon orientation n’a plus aucune importance, et je me dis ce n’est probablement pas le hasard si j’ai connu 2 autres femmes coup sur coup avant elle !
Actuellement, je ne me sens ni gay, ni hétéro ni bi mais simplement authentique avec moi-même.
Mais j’ai des petits doutes de culpabilité en tête. Est ce que ces personnes, qui disent qu’une personne originellement homosexuelle ne peut pas s’épanouir
dans une relation hétéroromantique et va faire souffrir l’autre, ont elles raison ?
J’ai commencé à développer un sentiment de culpabilité et de doute sur mon futur avec ma future femme ?

Gun

Bonjour Gun,

 

Merci d’avoir pris le temps d’adresser ta question auprès d’AlterHéros. Sache que nous sommes là pour t’accompagner dans tes réflexions et que ça nous fait plaisir de te lire.

 

De ce que je comprends de ta situation, vers tes 18 ans, tu as découvert que tu avais des attirances envers des garçons. Depuis ce temps, tu as rencontré deux garçons, mais tes histoires n’ont pas été concluantes. Par la suite, à l’âge de 22 ans, une rencontre avec une fille t’a questionné par rapport à ton orientation sexuelle et la manière (ou les mots) que tu avais envie de choisir pour te définir. Cette rencontre avec elle t’a permis de combler un certain besoin affectif, et depuis un an, tu es avec une fille avec qui tu as décidé de t’engager par le biais du mariage. Malgré tout, tu ressens toujours des attirances sexuelles envers les hommes, sans toutefois avoir envie de t’engager dans des relations romantiques avec eux. En consultant différents sites, tu as lu beaucoup de témoignage négatifs provenant de la part d’hommes gais engagés dans une relation avec une femme et pour qui la relation a mal tournée. Tu dis te sentir épanoui dans ta relation avec ta copine, mais tu as tout de même certains doutes et questionnements entourant ton orientation sexuelle. J’espère avoir bien compris ta situation.

 

Déjà, j’aimerais te féliciter pour le cheminement que tu fais présentement par rapport à ton orientation sexuelle et romantique. Ce n’est pas toujours facile de se poser les bonnes questions en ce qui concerne notre orientation. Et je te dirais que c’est plutôt normal que cette réflexion soit ponctuée de doutes et de questionnements, puisque ça implique les émotions, les préférences et les sentiments (des choses qui varient tout le temps). Tu sais, l’orientation n’est pas quelque chose de linéaire ou de fixe. Il ne s’agit pas d’une catégorie fixe et rigide. Au contraire, l’orientation sexuelle et/ou romantique est quelque chose de fluide et de mouvant. Elle peut changer dans le temps, se préciser, se modifier au fil des rencontres. Il s’agit d’abord et avant tout d’une manière de s’auto-identifier, de se nommer et de se considérer. C’est un outil pour mettre des mots sur notre identité. Tu peux la considérer comme un moyen pour mieux se découvrir et se connaître.

Pour t’éclairer un peu au sujet de l’orientation sexuelle, laisse moi citer ma collègue Sandie: « […] L’orientation sexuelle […] peut être définie par l’attirance sexuelle et/ou romantique (amoureuse) envers un ou plusieurs genres. Parfois l’attirance sexuelle concorde avec l’attirance romantique (émotionnelle), parfois il arrive qu’elle diverge. Par exemple, certaines personnes sont attirées sexuellement par tous les genres, mais romantiquement (émotionnellement) ne sont attirés que par un seul genre. Il arrive également que l’orientation sexuelle et romantique change à travers le temps chez certaines personnes. On parle alors de fluidité sexuelle». Il est donc tout à fait valide et normal de pouvoir ressentir une attirance sexuelle envers les hommes, tout en souhaitant conserver une relation romantique avec une femme. Les deux préférences peuvent cohabiter, et ce n’est pas parce que tu ressens du désir sexuel envers les hommes que tu ne peux pas être bien dans ta relation avec ta copine. La preuve, c’est que toi-même, tu partages le fait que tu es comblé et épanoui dans ta relation! Et ça, c’est le plus important. Qu’en penses-tu?

 

Cela m’amène à te parler de la bisexualité. Tu dis avoir navigué sur différents sites et avoir rencontré des internautes qui te mettaient en garde contre le fait de te marier avec ta copine, prétendant que tu serais malheureux en prenant cette décision. Eh bien, ce genre de comportement s’apparente exactement à ce qu’on peut qualifier de binégativité (mieux connu sous le terme de biphobie). Qu’est-ce que j’entends par binégativité? Ce terme recoupe toutes les attitudes discriminatoires entourant la bisexualité. Pour en parler davantage, je me permets de citer une ancienne réponse que j’ai écrite sur ce sujet:

 

 «Déjà, nous vivons dans une société que l’on dit monosexuelle. La monosexualité est le fait de ressentir une attirance physique ou sexuelle envers des personnes d’un seul genre. Par exemple, les personnes hétérosexuelles tant que les personnes homosexuelles se situent dans un cadre monosexuel. Dans cette conception, la pansexualité ou la bisexualité sont exclues de cette vision. Ainsi, la société et notre entourage nous renvoient toujours à cette idée : il faudrait se fixer et choisir le genre que nous aimons. Il faudrait aimer les garçons OU les filles, être hétéro OU homo. En d’autres termes, il faudrait choisir un camp. Par contre, nous, les personnes bisexuelles, avons la capacité de ressentir de l’attirance envers des personnes de plusieurs genres. Ainsi, nous allons à l’encontre de cette norme monosexuelle, et c’est tout à fait bien comme ça. Plusieurs mythes sont véhiculés à l’égard de la bisexualité, encore à ce jour, tels que : « les personnes bis ne savent pas ce qu’iels veulent »,« la bisexualité n’est qu’une phase », « les personnes bis sont plus susceptibles de tromper leur.s partenaire.s », etc. Tous ces mythes contribuent à invisibiliser et invalider l’identité bisexuelle, alors qu’il s’agit bel et bien d’une orientation en soi et qu’elle est complètement valide et réelle. »

 

En ce sens, les commentaires que tu as lu sur les forums en ligne participent à cette binégativité et à l’invisibilisation des personnes bisexuelles. Personne ne devrait avoir le droit de te dire quoi faire ou ne pas faire dans tes relations. Tu es et seras toujours la personne la mieux placée pour savoir ce que tu as envie et ce qui te fait du bien. Ce que je veux dire par là, c’est que les personnes qui ont répondu à tes questionnements vivaient probablement des situations différentes de la tienne. Il est vrai que plusieurs hommes homosexuels qui se sont engagés dans des relations hétéronormatives en souhaitant cacher leur orientation sexuelle ont pu vivre des expériences plus difficiles avec leur compagne. Cependant, il y a une distinction à faire avec ta propre réalité, car tu sembles tout à fait conscient de ton attirance envers les hommes, mais tu choisis librement de t’investir avec ta copine dans une relation amoureuse. C’est tout à fait légitime.

Aussi, tu te questionnes à savoir si les internautes qui t’ont dit qu’une personne originellement homosexuelle ne peut pas s’épanouir dans une relation hétéroromantique sans faire souffrir l’autre ont raison. Avant de répondre, je me permets de te poser une question à mon tour: qu’est-ce qu’une personne « originellement homosexuelle » ? Comment définit-on l’origine de l’homosexualité? Pour moi, l’orientation se découvre au fil du temps et des rencontres, il n’y a donc pas de personnes « originellement homosexuelle », mais plutôt des gens qui se questionnent et qui affirment leur identité et leur orientation au fil du temps. Et une fois de plus, cette formulation exclut et nie complètement la réalité bisexuelle. Je te laisse donc répondre à la question par toi-même, en espérant que le contenu précédent t’a permis de te faire une meilleure idée sur la question. 😉

 

D’ailleurs, à ce propos, as-tu déjà discuté de tes attirances envers les hommes avec ta future femme (ou prévois-tu le faire)? Se sent-elle à l’aise avec cette partie de ton identité? Si tu ne lui en as pas parlé, qu’est-ce qui t’empêche de le faire? Loin de moi l’idée de vouloir t’imposer cette discussion avec elle, mais je pense qu’il pourrait être intéressant d’ouvrir la discussion avec elle afin de connaître son avis sur le sujet.

 

Tu mentionnes également te sentir plutôt inconfortable avec votre différence d’âge. Tu dis que cette différence d’âge est mal perçue par les gens de ton entourage et que cela te culpabilise. Sache qu’ici aussi, il s’agit d’une norme sociale et sexuelle qui nous est trop souvent imposée, et que tu as tout à fait le droit d’entretenir une relation avec ta copine malgré votre différence d’âge, et ce sans te culpabiliser.

Finalement, tu mentionnes qu’actuellement, tu ne te sens ni gay, ni hétéro, ni bi mais simplement authentique avec toi-même. Sache qu’il est tout à fait correct de ne pas utiliser de terme spécifique pour te définir si tu le souhaites pas. Toutefois, sache que ces mots sont là pour t’aider à réfléchir ton identité si c’est ce que tu souhaites, et que la façon de te définir peut varier dans le temps, comme je te l’ai déjà dit. L’important, c’est que tu sois à l’écoute de tes besoins et le fait d’être authentique envers toi-même est certainement une bonne façon de déterminer ce qui est bon pour toi! Je te souhaite donc tout le bonheur que tu souhaites avec ta copine et future femme, sans trop de culpabilité et de doutes. Je t’invite à nous réécrire si jamais tu en ressens le besoin, l’équipe d’AlterHéros sera toujours là pour te soutenir dans tes questionnements!

Si tu souhaites, tu peux toujours consulter le site C’est comme ça, qui comporte une foule de ressources sur l’orientation romantique et sexuelle et l’identité de genre.

Prends soin de toi Gun !

Cat, intervenante pour AlterHéros


About Cat

Détentrice d'un baccalauréat en développement social, iel s'intéresse à l'(in)visibilité des personnes bisexuelles dans la sphère publique, au mouvement de défense des droits des personnes travailleuses du sexe, sur les enjeux liés à la non-binarité et sur la représentation des sexualités marginalisées en contexte de ruralité.

Leave a comment