Est-ce que je suis toujours vierge si j’ai eu un rapport anal? Est-ce qu’un médecin peut savoir si je suis vierge?


bonjour jai eu un rapport anal et je voudrai savoir si je suis toujours vierge et je voudrai savoir si un medecin peut savoir que je suis devierger parce que ma mere ma obliger a aller chez le medecin pour le savoir

Chloe

Bonjour Chloe!

Merci pour ta question qui est très importante! Si je comprends bien, tu te demandes d’une part si un rapport sexuel anal peut faire perdre la virginité. D’autre part, ta mère souhaites t’obliger à aller voir un médecin en France pour savoir si tu es encore vierge, mais tu te demandes si un médecin pour réellement savoir cela. Tu fais bien de nous écrire et merci pour ta confiance!

Pour citer cette ancienne réponse :«Si je comprends bien, tu te demandes tout d’abord s’il est possible de perdre sa virginité suite à une pénétration anale. Premièrement, il reste à savoir ce que tu entends par “virginité”. C’est un concept très subjectif qui varie selon les croyances et expériences de chacun‧e. Par exemple, pour certain‧e‧s, perdre sa virginité implique une pénétration vaginale et/ou la détente de l’hymen (contrairement à la croyance populaire, l’hymen ne se rompt pas, il se détend), alors que pour d’autres, un contact intime sans impliquer les organes génitaux est tout aussi porteur de sens.

Si, par virginité, tu entends la détente de l’hymen, une pénétration anale ne devrait pas avoir de lien. En effet, l’hymen est une membrane qui recouvre partiellement l’entrée de la cavité vaginale. Il est toutefois important de savoir que posséder un hymen n’est aucunement gage de virginité. En effet, certaines personnes naissent avec un vagin sans hymen, d’autres le détendent dans leur enfance en faisant du sport (particulièrement avec l’équitation, la natation ou le cyclisme), par exemple, ou encore en utilisant des tampons. Également, il existe plusieurs formes, élasticités, et épaisseurs d’hymen, ce qui fait en sorte que chaque personne réagira différemment aux premières pénétrations vaginales, les saignements et les douleurs n’étant pas garantis. En résumé, une pénétration anale ne devrait pas avoir d’influence sur l’hymen, étant donné que ce dernier se trouve dans une zone anatomique différente de l’anus.

Pour continuer, la forme de l’anus ne change pas à la suite d’une pénétration anale, ce dernier reprend sa forme initiale. À moins que des déchirures ou des blessures quelconques soient survenues à la suite de la pénétration, nul médecin ne peut affirmer qu’une personne a pratiqué le sexe anal. En effet, les muqueuses de la paroi anale étant très fragiles et l’anus ne se lubrifiant pas par lui-même, il est possible que des microdéchirures ou des saignements surviennent si la pénétration est vigoureuse et/ou mal préparée. Il est donc important de procéder à la pénétration en douceur et d’utiliser un lubrifiant. Pour finir, j’en profite pour ajouter que le fait que les muqueuses [anales] soient très fines facilite la transmission d’infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), l’utilisation du préservatif n’est donc pas à négliger pour cette pratique. 😊 »

Pour finir, tu te demandes si un‧e médecin peut savoir si tu es toujours vierge ou non. Il est vrai que certain‧e‧s médecins proclament qu’ils sont aptes à vérifier l’état de l’hymen d’une personne et signer un «certificat de virginité». Toutefois, comme expliqué plus haut, l’état de l’hymen ne permet néanmoins pas de témoigner de la «virginité» d’une personne et il y a beaucoup trop de facteurs extérieurs à des rapports sexuels pour «prouver une virginité» ou encore pour faire une corrélation entre «sexualité et hymen». De plus, je vois que tu habites en France. Si jamais c’est quelque chose qui te stresse de devoir rencontrer un‧e médecin à ce sujet, notamment parce que ta mère semble t’y obliger, j’aimerais t’inviter à prendre en note deux éléments :

  1. Consentement : Il s’agit de ton corps et tu demeures entièrement autonome de faire ce que tu souhaites avec celui-ci. Peu importe tes pratiques sexuelles, ton genre ou ton identité culturelle, tu es libre de définir par toi-même ce que signifie pour toi «être vierge». Par ailleurs, tu dis que ta mère t’oblige à voir un médecin afin de vérifier si tu es vierge. J’aimerais que tu saches que la loi française te protège à ce niveau et que tu as entièrement le droit, en tant que mineure, de t’opposer à la consultation de tes parents sur des décisions médicales te concernant afin de garder le secret sur ton état de santé, particulièrement si ce secret concerne ton intimité sexuelle. Tu peux lire plus sur ce droit français ici.
  2. Illégalité des examens de virginité : Il est interdit en France, pour les médecins, de faire des examens visant à vérifier de la virginité d’une personne. Pour citer le Conseil national des médecins de France : «Le certificat “de virginité” n’est pas prévu par les textes, et ne s’inscrit pas dans une démarche de soins. Le médecin ne doit certifier que ce qu’il peut médicalement constater. Or la communauté médicale rappelle que rien ne permet de certifier scientifiquement/médicalement la virginité. Pour toutes ces raisons, le Conseil national de l’Ordre des médecins rappelle que le médecin ne peut, sans contrevenir à ses obligations déontologiques, rédiger un certificat attestant de la virginité d’une femme. Ainsi, le médecin à qui est demandée la rédaction d’un “certificat de virginité” ne peut que refuser de faire droit à cette demande.». De plus, depuis février, la France a adopté une nouvelle loi, soi l’Article 16 visant à interdire aux professionnels de santé l’établissement de certificats de virginité, stimulant une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende pour les médecins signant ce genre de certificat de virginité. Ce n’est pas tout…! Il est aussi inclut dans ce texte de loi que «Toute forme de pression, venant souvent de l’entourage, pourra aussi être pénalisée d’un an de prison et 30.000 euros d’amende. Une peine qui atteint deux ans de prison et 60.000 euros d’amende lorsque la jeune femme a moins de 18 ans.» En d’autres mots… en fonction de ce récent projet de loi en France, ta mère et le médecin seraient dans l’illégalité de t’obliger à passer ce genre d’examen.

Si jamais tu te retrouves dans une situation dans laquelle tu n’est pas d’accord ou que tu refuses à l’égard de ces démarches médicales que ta mère veut t’obliger, je veux simplement te rappeler de faire uniquement ce que toi tu souhaites faire. Absolument rien ne t’oblige à accepter ce genre de test et, au besoin, tu as plusieurs lois en France pour te protéger. Si jamais tu te retrouves forcée de faire quelque chose contre ton gré, tu peux appeler les services de protection des enfants en composant le +119.

Voilà, j’espère avoir su répondre à tes questions. N’hésite pas à nous réécrire s’il y a quoi que ce soit d’autre, et bonne chance pour la suite!

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment