Est-ce possible qu’à 46 ans d’avoir de la difficulté à avoir une érection?


Question érection,
Bonjour à vous, j’ai une petite question sur les problèmes érectiles. Alors voici donc, je n’ai pas d’érection spontanée depuis quelques années que ce soit au réveil ou pendant la journée sauf un matin cette semaine, je me suis réveillé avec ce que l’on appelle un bandage de pipi. Je me demandais si ça compte pour une érection ou pas.

J’ai même de la difficulté à avoir une érection lorsque je me masturbe moi même, parfois ça reste complètement mou. Ma copine réussit à me faire bander 1/3 du temps, donc pas souvent.

Est-ce possible qu’à 46 ans, être presque mort de l’érection comme ça? Est-ce la haute pression qui réduit mon penis à ressembler à une nouille trop cuite?

Merci.

George

Bonjour George,

 

Merci de confier tes questions à l’équipe d’AlterHéros. Heureusement, je suis  présentement inscrit.e à un cours sur l’anatomo-neuro-physiologie de la réponse sexuelle! Je pense pouvoir répondre à tes inquiétudes. 🙂

 

Tu nous écris que depuis quelques années tu n’as plus d’érections spontanées et que tu as de la difficulté à atteindre et conserver une érection la plupart du temps, que ce soit seul ou avec une partenaire. Tu te questionnes à savoir si c’est normal pour ton âge (46 ans).

 

Premièrement, une érection se produit lorsque les corps caverneux du pénis se remplissent de sang en réponse à une stimulation physique ou psychologique. Dans le cas des érections matinales spontanées, il s’agit d’un réflexe corporel ayant pour but d’oxygéner les organes. Ces érections ne sont pas causées par une excitation sexuelle et leur absence peut être liée à certains médicaments, la fatigue, l’anxiété ou la baisse de testostérone normale avec l’âge, mais ce n’est pas problématique en soi. L’envie d’uriner peut aussi entraîner une érection matinale (ce que tu appelles bandage de pipi), mais encore une fois, le fait de ne pas en avoir n’est pas dangereux.

 

Par rapport à tes difficultés érectiles en contexte sexuel, je vais commencer par citer la réponse de mon collègue Guillaume

«Il y a plusieurs facteurs qui peuvent influencer la dureté des érections. Ces facteurs sont souvent divisés en trois grandes catégories :

  • Les facteurs physiques (tabac, médicaments, hypertension, diabète, etc.),
  • Les facteurs psychologiques (anxiété, dépression, faible estime de soi, etc.)
  • Les facteurs sociaux (mauvaise expérience sexuelle, deuil, stress financier, etc.).»

Peut-être que certains de ces éléments pourraient s’appliquer à ta situation et expliquer ce changement dans tes érections. Comme je disais plutôt, la diminution des érections avec l’âge peut aussi être liée à la baisse normale en testostérone. Guillaume propose aussi une possible avenue de solution : les cock rings.

«Il s’agit d’un anneau, en métal, caoutchouc, silicone ou cuir, que l’on peut placer à la base du pénis au repos, avec ou sans les testicules. Appartenant à la grande famille des sex toys, le cock ring est parfois utilisé pour permettre à certaines personnes de conserver plus longtemps une érection ou d’avoir une érection d’une plus grande dureté, tout en retardant l’éjaculation.»

 

Tu peux t’en procurer sur internet ou dans un sex shop. Un cock ring est parfois juste le petit coup de pouce, physique ou psychologique, nécessaire à une érection! D’ailleurs, si tu le souhaites, tu peux investiguer les nombreux jouets sexuels qui existent aujourd’hui! En effet, le corps humain nous offrant une multitude de façon d’explorer le plaisir sexuel, il s’agit aujourd’hui d’une belle opportunité pour explorer une sexualité alternative n’étant pas uniquement centrée autour de l’érection et de la pénétration menant à une éjaculation. Les fétiches, l’érotisme, la sensualité, l’intimité, le plaisir mutuel, la tendresse sont différents concepts que tu pourrais investir et découvrir en discutant et en expérimentant avec ta partenaire.

 

Si tu aimerais travailler l’adaptation aux changements, ta confiance en tes capacités érectiles ou d’autres enjeux de nature psycho-sociaux, tu pourrais prendre rendez-vous avec un.e thérapeute ou un.e sexologue. Pour t’aider, je te mets une liste de sexologues dans ta région (Lanaudière), mais sache que la plupart des professionnel.le.s sont maintenant en mesure d’offrir des suivis à distance en ligne. Si jamais tu aimerais tout de même considérer une solution médicale à ta situation (Viagra, Cialis), je t’encourage à passer par un examen médical avec ton médecin pour en déterminer la cause exacte. Certaines médications peuvent aider à atteindre l’érection, mais elles ne remplacent pas la libido et certains effets secondaires sont à prendre en compte. 

 

Puis, j’aimerais revenir sur un intéressant choix de mots que tu as fait.. Tu parles de la “mort de l’érection”, une expression plutôt forte, dont on comprend rapidement l’importance que cela peut représenter pour toi. Plus le temps passe, plus il est possible que tu vives différents changements et adaptations sur les différentes sphères de ta vie. Certains de ces changements pourraient être perçus comme des pertes ou des deuils, mais il s’agit souvent d’une question de point de vue. La découverte et l’adoption de nouvelles pratiques sexuelles peuvent aussi être vécues comme une période de renouveau et de renaissance. N’oublie pas que comme mon collègue a dit «La libido et la fonction érectile ont une grande composante psychologique et émotive». Plus tu mets de l’importance sur tes érections pour atteindre la satisfaction, plus tu risques de ressentir de l’anxiété de performance et de la détresse et plus il te sera difficile de te laisser aller et d’avoir du plaisir avec ta partenaire.

 

Si tu me permets, j’aimerais te parler de masculinité “hégémonique”, c’est-à-dire des standards de masculinité idéalisés et glorifiés dans notre société. Ces standards incluent la virilité, la performance sexuelle, le succès, l’autorité, la force, l’agressivité, le rejet des émotions et de ce qui est jugé comme féminin. Est-ce qu’il s’agit de traits qui trouvent un écho particulier chez toi ou parmi ton entourage?’ Ces normes ne sont pas toujours atteignables et essayer d’y arriver peut avoir des conséquences graves sur ta santé et ton bien-être. Il existe plein d’autres formes de masculinité possibles et plus saines. Reconstruire ou redéfinir son identité, son rapport à la masculinité et à la sexualité prend du temps et des efforts, mais les résultats en valent la peine, pour soi et pour notre entourage.

 

Peu importe le chemin que tu choisis, rappelle-toi de que ta valeur et tes qualités en tant qu’homme et en tant que partenaire ne sont pas uniquement limitées à tes érection. 🙂 N’hésite pas à nous écrire pour toute autre question! 

 

Maxime, stagiaire pour AlterHéros


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment