Est-ce normal de ressentir de la douleur lorsque je bande? Est-ce normal d’être un homme et d’être excité par les lesbiennes et les personnes trans?


Bonjour,
Je vous envoie ce courrier car depuis quelques temps je me pose beaucoup de questions.
Tout d’abord,il y’a un an j’avais un meilleur ami gay et en restant souvent avec lui et après avoir reçu des photos sexuelles de lui et après l’avoir vu se masturber,j’ai commencé à me questionné sur ma sexualité et ait senti des sensations nouvelles du genre douleur au pénis car j’avais une excitation étrangement forte.Mais Depuis que lui et moi ne nous parlons plus,je ne suis pratiquement plus du tout attiré par les garçons mais même mon ex-copine ne me donnait plus la même sensation,le même désir et cela se ressentait même dans ma verge car elle ne me faisait plus mal et donc n’était pas à 100% excitée.Les choses qui me permettent d’atteindre mon plus haut stade d’excitation sont soit des histoires érotique,soit des films lesbiens ou encore des trans.Je voulais donc savoir si cela était tout à fait normal tout d’abord de ressentir comme de la douleur lorsque je “bande” à 100% et est-ce normal de ressentir un fort désir pour les lesbiennes même en étant un homme tout en aimant les trans?
Bien à vous.
Désolé du dérangement.
Realite

Bonjour ! Merci d’écrire à AlterHéros.
Tu te questionnes sur ton orientation sexuelle, sur les éléments qui t’excitent sexuellement, sur la douleur que tu ressens lorsque tu es en érection complète et sur la pornographie. Il me fait grand plaisir de répondre à tes questions et rappelle-toi que tu ne nous déranges jamais – on est là pour toi 🙂

Ta première question est la suivante: est-ce normal de ressentir comme de la douleur lorsque je “bande” à 100%?
Ton pénis est encore en pleine croissance, alors ça peut faire une différence, mais ce qui te fait souffrir actuellement, c’est peut-être le ligament suspenseur (voir ci-bas, c’est le truc en bleu, pas la plus belle image, j’en conviens, mais bon) ! Je t’invite à lire cette réponse de mon collègue Guillaume pour en savoir plus et avoir quelques autres pistes de réponse potentielles au sujet de cette douleur que tu ressens. Également, il arrive parfois que l’excitation sexuelle soit tellement forte que les organes génitaux se gonflent très rapidement de sang et ça peut engendrer une drôle de sensation – plutôt un inconfort qu’une douleur, par contre. Est-ce de cette sensation dont tu parles lorsque tu expliques que tu avais une excitation étrangement forte après avoir vu ton ami se masturber ? C’est une possibilité, aussi. Pour finir, est-ce que cette douleur peut être liée à ton frein? Lorsque le pénis est en érection, le gland décalotté, le prépuce est replié et son frein se trouve en tension. Cette tension peut être plus ou moins prononcée selon le degré d’érection.
image.png
Ta deuxième question va comme suit:  est-ce normal de ressentir un fort désir pour les lesbiennes même en étant un homme tout en aimant les trans?
Ma réponse est oui ! Tu dis regarder des “films lesbiens et trans” (et je crois comprendre qu’il s’agit de porno) et lire des histoires érotiques. La pornographie et les histoires érotiques sont faites pour exciter. Que tu regardes de la pornographie mettant en scène des personnes cisgenres ou trans, des femmes ou des hommes, il y a de fortes chances que tu ressentes un minimum d’excitation sexuelle, c’est ça l’objectif visé ! Et en passant, on dit “personnes trans” – “trans” est un adjectif. Pour en savoir plus, je te réfère à une autre réponse de mon collègue Guillaume, dont je te cite l’extrait qui te concerne le plus à mon avis:
“[L]a pornographie est une grande industrie dont l’objectif premier est de faire de l’argent. On s’entend là-dessus, n’est-ce pas? Pour ce faire, la porno nous vend des images et des scénarios dont l’objectif est d’allumer notre imagination et, conséquemment, nous exciter. Puisque notre cerveau est notre principal organe sexuel, il est normal d’être excité par certaines images dont nous n’avons pas l’habitude de voir au quotidien. En ce sens, il est nécessaire de distinguer que ce qui nous excite sur la pornographie ne constitue pas nécessairement ce qui nous excite dans la vraie vie. Certaines personnes hétérosexuelles vont préférer regarder de la pornographie homosexuelle par exemple, sans pour autant que ces personnes veulent avoir une expérience intime avec une personne du même genre qu’elles. Il est donc complètement normal d’être excité par des scènes ou des acteurs/actrices pornographiques sans pour autant que cela constitue des activités sexuelles que nous désirons expérimenter. Or, ces préférences pornographiques ne sont pas forcément liées à nos attirances de la vie de tous les jours.”
Ce qui est génial, c’est que tu sais déjà ce qui te permet d’atteindre ton état d’excitation le plus fort. Cela peut changer avec le temps et les événements et ce serait tout à fait normal. Je te souhaite de poursuivre ton exploration dans le plaisir ! Si tes douleurs ne s’estompent pas, n’hésite pas à consulter un.e professionnel.le de la santé – ta santé sexuelle est importante.
N’hésite pas à nous écrire à nouveau.
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros

About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment