Dois-je faire un coming-out pour taire ces pensées intrusives liées à mon orientation sexuelle?


Bonjour Je reviens vers vous après plusieurs mois en essayant de suivre votre dernier conseil d’être plus honnête avec moi même ce qui plutôt bien fonctionné j’ai arrête de tromper ma copine mais par contre je suis toujours au même stade je me sens toujours aussi étrange aussi gêner je me force à y pense c’est une sensation indescriptible. Je me dis que je suis gay et que il y’a pas de problème que je vais être heureux donc que maintenant faut avancer mais impossible mes pensé sont toujours là c’est impossible à calmer je passe des heures à lire des truc a m’analyser sur tout ce que je ressens à comment je pourrais vivre tel situations en me demande si ça m’exciterais , je regarde même du porno gay pour voir si je bande ou pas et plus récemment J’ai regardé une vidéo ne voyant aucune réaction je me suis forcé à l’avoir depuis je me dis que c’est bon je suis gay mais c’est pensé sont toujours là c’est super fatiguant j’aimerais être tranquille apaiser. Il faut que je fasse quoi ? Couche avec un mec ? Je me dis que si je fais ça je vais le regretté parce que sa m’aura traumatisé j’ai l’impression de devenir un peu fou et de plus en plus gênant dans les situations normal avec d’autre gens . Mais je baisse pas les brats je me force à sortir à discuté et pas resté dans mon coin et quand je me fais confiance ça va j’y pense presque pas et c’est à ce moment là que j’me dis : c’était agréable t’y pense plus. et donc j’y repense de plus belle . Quand je dis repense c’est à la possibilité de ressentir un désir envers un homme . Parce que mes pensé sont que sexuel j’ai l’impression de trop pensé au sexe je sexualise tout … 

j’ai besoins de vous j’en peux plus si je dois faire un coming out c’est maintenant ! Je reste pas 1 mois de plus comme ça 
Alex
Rebonjour Alex!
Heureux de voir que tu fais confiance à AlterHéros pour te tourner de nouveau vers nous pour tes questionnements. Si je comprends bien, tu te dis que tu es gay et tu te demandes si tu dois faire un coming-out. Tu affirmes t’analyser beaucoup, lire beaucoup sur le sujet des orientations sexuelles et même regarder de la pornographie homosexuelle pour te tester. Tu me partages cette nécessité de faire un coming-out.
Premièrement, j’aimerais débuter ma réponse avec un magnifique extrait de cette réponse de ma collègue Claude (J’ai des pensées intrusives concernant ma sexualité, je ne cesse de me demander si je suis gay…) : ”De mon côté, il m’est malheureusement impossible de répondre à tout tes questionnements d’un coup de baguette magique; cependant, je peux tenter de te rassurer en te rappelant que l’orientation sexuelle t’appartient, et c’est à toi – et seulement toi- qu’il revient de définir qui tu es. Ainsi, je crois que ce qu’il est important de retenir, c’est qu’il t’est possible de t’identifier comme tu le souhaites, et selon l’orientation sexuelle avec laquelle tu te sens le plus confortable.”
En d’autres mots, je ne peux pas te dire ici si tu es homosexuel, bisexuel, pansexuel, hétérosexuel ou asexuel. Je peux toutefois guider tes réflexions si tu me le permets. Tu es présentement en couple avec une fille et tu as eu plusieurs partenaires sexuelles féminines dans les derniers temps. Est-ce que tu considères que tu as la capacité de ressentir de l’attirance amoureuse ou de l’attirance sexuelle pour certaines filles? Est-ce que tu as des papillons dans le ventre lorsque tu rencontres une fille qui te plaît ou lorsque tu es en compagnie de ton amoureuse? Maintenant, est-ce que tu as déjà ressenti de l’attirance amoureuse ou de l’attirance sexuelle pour un garçon? Oublions la pornographie ici, je m’intéresse réellement à ton quotidien, à ta vie de tous les jours. Quelles sont tes expériences personnelles d’attirance envers les garçons en affirmant que tu es gay? L’orientation sexuelle désigne la capacité de ressentir de l’attirance physique pour certaines personnes. L’orientation romantique désigne, pour sa part, la capacité de ressentir de l’attirance émotionnelle pour certaines personnes. Ces deux composantes peuvent être similaires, ou peuvent être divergentes. En d’autres mots, certaines personnes vont ressentir de l’attirance émotionnelle que pour les garçons, mais une attirance physique pour les garçons et les filles, ou vice versa! Dans ta question, tu sembles parler des orientations sexuelles comme étant seulement l’hétérosexualité OU l’homosexualité… Alors qu’il existe plein de nuances! La bisexualité, par exemple, est définie comme la capacité à ressentir des attirances pour certaines personnes de genres différents. Cela ne signifie pas que les personnes bisexuelles ressentent nécessairement une attirance égale pour les garçons et les filles. Cela signifie simplement qu’elles ont la capacité d’être parfois attirées par certaines filles et parfois la capacité d’être attirées par certains garçons. Pour plus de détails concernant la bisexualité, je t’invite à lire cette réponse : Est-ce que je suis bisexuelle parce que j’aime les gars et les filles?
Ceci étant dit, quelles sont tes motivations à vouloir faire un coming-out? Et si tu faisais un coming-out, quelles seraient les retombées positives pour toi? Toujours dans la même ligne d’idée, est-ce que tu as une idée de comment articuler ce dévoilement? Si dévoilement il y a, quel discours ou quelle orientation aimerais-tu revendiquer? La décision de faire un coming-out est quelque chose de très personnel. Tu es la seule personne qui peut en déterminer les modalités, le rythme, les personnes avec qui tu souhaites t’ouvrir, la façon dont tu souhaites le communiquer, ou si tu souhaites le communiquer ou non. Si tu décides de faire un coming-out, assure-toi simplement de le faire parce que toi tu souhaites le faire, et non parce que tu ressens une pression à en parler.
Tu as nommé le fait que tu te testais régulièrement, notamment par la pornographie. En fait, le type de pornographie que l’on consomme ne reflète pas nécessairement notre orientation sexuelle. Plusieurs personnes hétérosexuelles préfèrent visionner de la pornographie homosexuelle, et vice versa. La pornographie étant d’abord et avant tout une industrie dont l’objectif premier est… d’exciter! Il est donc complètement normal de ressentir une forme d’excitation lorsqu’on regarde ce type de vidéos ou d’images, indépendamment de nos attirances dans la vie de tous les jours ou de la façon que l’on définit notre orientation sexuelle. En d’autres mots, il est fort possible de ce qui nous excite sur internet ne représente pas ce qui nous attire dans la vie de tous les jours. Pour plus de questions/réponses sur ce sujet, je t’invite à consulter ces questions.
Je regrette de ne pouvoir répondre à ta place sur quelle est ton orientation sexuelle. Je t’invite simplement à demeurer attentif à tes sentiments et émotions, sans toutefois tenter de tester tes attirances de plein de façons différentes. Tu es le seul qui peut définir ton orientation sexuelle, tes attirances, tes besoins en termes de coming-out, etc. Je tiens seulement à réitérer que les orientations sexuelles ne sont pas uniquement noir ou blanc, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas uniquement limitées aux simples cases ”hétérosexualité” ou ”homosexualité”. C’est très correct (ou magnifique même!) si tu ne te retrouves dans aucune de ces catégories et si ta réalité est plus nuancée que cela.
D’ailleurs, j’aimerais te partager cette réponse que tu as probablement eu connaissance dans les derniers temps visant à différencier le processus d’acceptation d’une identité sexuelle minoritaire d’un trouble obsessionnel compulsif avec obsessions sexuelles : Que savez-vous des toc homo?
Pour répondre rapidement à ta question à savoir si tu dois avoir un rapport sexuel avec un garçon (et où tu as peur d’être traumatisé), je t’invite simplement à cibler tes limites. Le respect de tes limites personnelles en termes de sexualité est important, et si tu as peur d’être traumatisé à l’idée d’avoir un rapport sexuel avec un homme, peut-être cela signifie que tu n’es pas prêt à ce type d’expériences? Qu’en penses-tu? Encore une fois, tu es l’expert de tes propres limites, car cela te concerne à 100% ! Je veux simplement m’assurer que si tu prends la décision d’avoir un rapport sexuel avec un homme, que ce rapport sexuel soit entièrement consenti. Et puis, rappelle-toi qu’il est correct de changer d’idée en cours de route, le consentement doit s’appliquer tout au long d’une relation sexuelle, pas seulement au début! Deal?
J’espère que cette question a pu contribuer à tes réflexions. Nous demeurons disponibles pour toi si tu en ressens le besoin.
Cordialement,
Guillaume, pour AlterHéros

About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment