Devrais-je dévoiler ma bisexualité à cette amie ?


Bonjour Kévin,

Merci d'avoir écrit à AlterHéros. Je vois que vous vous préoccupez de la façon dont les personnes de votre entourage peuvent considérer votre bisexualité et devant cela, vous vous demandez s'il est préférable de vous confier à votre amie ou non.

Tout d'abord, sachez que vous êtes entièrement libre de divulguer ou non à vos proches votre orientation sexuelle. Malgré les doutes ou les suppositions des autres qui vous entourent, vous seul êtes en mesure de savoir si le moment est venu ou non de révéler votre bisexualité. Vous n'êtes pas contraint ou obliger de le faire et ce, peu importe les circonstances ou les conditions existantes.

Selon vos propos, il semble que votre amitié avec votre amie soit importante et non négligeable. Il est possible que cette dernière soit apte à prendre en considération votre orientation sexuelle sans porter de jugements à votre égard. Comme vous le spécifiez, elle apparaît comme étant la personne la mieux placée pour entendre votre réalité et donc, il est fort probable que celle-ci soit à votre écoute. On ne peut pas connaître avec précision les réactions de nos proches devant le dévoilement de diverses situations personnelles, mais il est en notre pouvoir de minimiser les conséquences négatives que cela peut engendrer (par exemple, que votre amie révèle votre orientation sexuelle à d'autres sans votre consentement).

Dans ce même ordre d'idées, il peut être intéressant de vous questionner sur les bénéfices et les inconvénients qui peuvent découler de la déclaration de votre orientation sexuelle à votre amie. Cette méthode peut vous permettre à y voir plus clair et vous guider dans votre décision de vous confier ou non.

Si vous avez davantage l'envie de discuter de votre situation, divers professionnel(le)s, comme des psychologues ou des sexologues, sont là pour vous aider en ce sens.

Bonne chance Kévin et réécrivez-nous si le besoin se fait ressentir à nouveau.

Hélène

AlterHéros


About Hélène Carrier

Hélène a complété des études collégiales en sciences humaines avec le profil intervention, des études au baccalauréat en sexologie et des études à la maîtrise en sexologie avec mémoire profil recherche et intervention. Elle a été assistante de recherche durant cinq années consécutives pour le département de sexologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en plus de réaliser des contrats comme auxiliaire d'enseignement. Durant quelques années, elle a également accompagné un adolescent ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Durant son baccalauréat elle a complété un stage d’une durée de 8 mois dans un maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale et familiale.

Je suis fière et heureuse de contribuer à l’épanouissement des personnes au niveau de leur orientation sexuelle, leur identité et leur sexualité. Je considère qu’il est important et essentiel de venir en aide à ceux qui se questionnent, à ceux qui se sentent égarés et à ceux qui éprouvent de l’incompréhension ou de la solitude en raison de leur problématique. Je suis persuadée que, malgré mon implication à distance, je peux prodiguer à des gens dans le besoin des outils utiles à la compréhension et à la résolution éventuelle de divers problèmes personnels.

Leave a comment