#ANT
#Association Nationale Transgenre
#Coming out à la famille
#en questionnement
#France
#OUTrans
#ressources
#santé transsexuelle
#Trans
#Transsexualité
23 septembre 2023

Crainte du coming-out: des références en France pour les personnes trans

Merci d’avoir répondu.
Pour le coming-out, j’ai peur de la réaction de ma famille, de ce que les gens vont penser en fait. Ma mère est homosexuelle ça peut m’aider à moins craindre mais je n’y arrive pas à lui dire…
Pour en parler à quelqu’un au collège, je ne sais pas ils sont pas très compétents et encore une fois j’ai peur de ce qu’ils vont penser et faire.
J’envisage de couper les liens avec ma famille car je craints leurs regards sur moi quand je serais femme. J’ai peur qu’ils me regardent comme si j’étais une folle ou autre chose.
Et pas qu’avec la famille, j’envisage de partir me faire une nouvelle vie. Je n’ai aussi pas envie que les gens sachent qu’autrefois j’étais un homme, je veux que les gens croient que je suis née fille et pas garçon.
Pouvez-vous me conseiller encore + et me dire avec qu’elles organisation je pourrais parler via le téléphone ? J’ai moins de mal à parler de ça sans être vue
Désolée d’être un peu longue à en parler mais vous êtes les seuls qui m’aident
Bella

Tamara Ginn

Bonjour Bella,
Merci encore une fois de nous faire confiance. Avec les questions précédentes que tu nous as posées, nous avons pu tracer un chemin d’action que tu pourras entamer lorsque tu te sentiras prête. Précisons un peu plus aujourd’hui.

Tu crains que ta mère te prenne pour une folle, ainsi que n’importe quelle autre personne avec qui tu pourrais discuter de ta situation. Je comprends tout à fait la difficulté de t’ouvrir à ta mère quant à ta transition. Pourtant, ta mère est une personne qui est en mesure de comprendre mieux que d’autres la peur de se dévoiler, l’anxiété d’être rejeté par sa famille, ses amis, ses collègues. Avez-vous déjà discuté, ta mère et toi, de ses expériences de coming out? De ce qu’elle a vécu en annonçant son homosexualité? Cela pourrait être une autre manière d’aborder le sujet d’être trans, sans nécessairement aborder ton vécu spécifiquement. En parlant plus ouvertement du sujet, c’est une manière de préparer les gens autour de toi, incluant ta famille et tes collègues et non seulement ta mère, lorsque tu seras complètement confortable à en parler. Cela, combiné avec les pistes d’actions qui t’ont déjà été proposées, pourrait faciliter ton coming out lorsque tu seras prête.

Je comprends ton désir de couper tes liens avec ta famille, d’être tout à fait une nouvelle personne sans que ton passé soit connu. Mais ta famille peut être le meilleur soutien moral qu’une personne peut avoir, surtout lorsqu’il comprenne que tu continues à être leur enfant, que tu ne changes pas qui tu es. Dans ta famille, as-tu une personne avec qui tu discutes plus ouvertement des situations que tu peux vivre au quotidien, par exemple stress à l’école, peine d’amour, etc.? Une personne qui agit comme confidente pour toi? Ou bien encore, une personne qui pourrait l’être?

Changer la façon dont tu seras perçue socialement ne change pas qui tu es, mais te rend plus à l’aise avec toi-même, te mets en accord avec toi-même. Si ta famille a déjà démontré son support à d’autres situations difficiles pour toi, le fait d’avoir l’occasion de te soutenir à travers un temps qui te rendra encore plus heureuse peut être l’occasion de se montrer là pour toi.

Je comprends aussi le désir de te faire connaitre uniquement comme femme et non comme ayant déjà été un garçon. Je te conseille toute fois de lire plusieurs des témoignages de personnes qui ont fait leur transition et qui vivent heureux dans le même milieu. Je comprends que la période d’adaptation peut être difficile, mais si les gens te respectent et t’aiment, ils respecteront ton identité et essayeront de t’aider à travers ta transition. Commencer à nouveau oui peut être soulageant dans le sens de ne pas avoir à te faire reconnaitre comme ayant été garçon, mais c’est aussi d’apprendre comment être une femme dans un milieu où personne ne sait que tu es nouvelle à cette vie. C’est un choix difficile à faire, avec beaucoup de considération. Je te conseillerais d’y penser longuement avant de prendre une décision, de penser aux actions nécessaires pour couper tous liens ainsi que les conséquences de ces actions, positives ou non.

En ce qui a trait à d’autres ressources, en voici plusieurs qui pourraient t’être bénéfiques.
OUtrans est une organisation basée à Paris qui offre des services de soutien, entre autres, aux personnes trans ou en questionnement. Je t’invite à aller visiter leur site web.
L’A.N.T soit l’Association Nationale Transgenre, offre aussi des services de soutiens aux trans ou personnes en questionnement. Ils ont non seulement des contacts courriel, mais une permanence aussi qui peut être rejoint par téléphone. Je t’invite à aller visiter leur site web pour plus d’information.

Ceux-ci sont quelques ressources parmi tant d’autres qui s’offrent en France. Je t’invite à rechercher, à travers ces sites web et ces organisations leur membres ou associé dans les milieux LGBT et spécifiquement Trans.
J’espère avoir répondu à quelques un de tes soucis. N’hésite pas à nous réécrire.
Sincèrement,
Tamara pour AlterHéros

Similaire