Depuis deux semaines, le contour de mon vagin me démange…


depuis 2 semaine le contour de mon vagin me gratte pas a l’intérieur mais le contour se matin a 3h 34 AM je me suis réveiller avec des forte démangeaison Jai regarder et Jai découverte de la genre de peau morte ou arracher je me demande se que ces et ci je doit aller consulter un médecin

 

Bonjour à toi!

 

Merci de faire confiance à notre équipe pour répondre à ta question. 🙂

 

Tu as donc de fortes démangeaisons autour de ton vagin et tu as découvert quelque chose qui ressemblait à de la peau morte et tu te demandes si tu dois aller consulter un·e médecin.

 

J’ai déjà répondu à une question similaire à la tienne, alors je me permets de la reprendre ici (et paraphraser) pour te répondre et énumérer les plusieurs possibilités:

[Les deux premières possibilités qui pourraient être en cause de tes démangeaisons seraient une mycose ou une vaginose bactérienne.] La mycose est une infection assez commune auprès des personnes qui ont un vagin. C’est causé par le champignon Candida Albican, qui peut se développer lorsqu’il y a une déséquilibre de la flore vaginale, ou un débalancement du pH. Les symptômes qu’on peut avoir sont des pertes vaginales plus abondantes, mais pas nécessairement malodorantes et des démangeaisons et sensations de brûlures. [La vaginose bactérienne est causée par une prolifération des bactéries déjà présentes dans le vagin, ce qui peut causer des pertes vaginales blanchâtres ou grises, une odeur désagréable et des sensations de démangeaisons ou brûlures. ​​Ces infections sont assez fréquentes et pour les éviter, il serait question de changer le savon pour laver nos vêtements, de porter des sous-vêtements en coton et de nettoyer notre vulve seulement à l’eau (note qu’il ne faut pas laver le vagin, donc l’intérieur, car il est autonettoyant!). Cependant, pour les traiter, il faut aller consulter un·e professionel·le de la santé tout d’abord pour être certain·e de la cause et avoir le traitement approprié.]

 

Sinon, une douleur, soit une sensation de brûlure, de coupures, d’irritation ou de démangeaisons peut être causée par quelque chose qu’on appelle la vestibulodynie. […] La vestibulodynie, c’est une sensation d’irritation et/ou de démangeaisons qui peut apparaître soudainement, après une pénétration vaginale quelconque, ou pas. En fait, c’est une douleur chronique. Cette sensation se situe autour du vagin et à l’entrée de celui-ci. La vestibulodynie est peu connue et il faut parfois plusieurs avis avant de se faire diagnostiquer. Elle peut parfois être accompagnée de vulvodynie, qui, comme son nom l’indique, est la même sensation, mais au niveau de la vulve, donc un peu partout à l’intérieur des grandes lèvres.

Quelque chose qui est aussi peu connu que la vestibulodynie, qui peut s’y apparenter et dont le traitement est le même, est l’eczéma vulvaire. Pourtant, l’eczéma au niveau de la vulve touche près de 50% des personnes qui ont une vulve. Le problème avec l’eczéma vulvaire et même la vestibulodynie, c’est que ce sont des conditions difficiles à remarquer lors des examens gynécologiques, surtout lorsque ce n’est pas en plein moment de crise d’eczéma. C’est dommage, c’est pourquoi il est important d’essayer d’accorder une grande importance aux symptômes que nous rapportons verbalement, et même peut-être leur nommer ce que nous pensons avoir. Le traitement pour la vestibulodynie et pour l’eczéma vulvaire est une crème stéroïdienne, que l’on applique directement sur l’endroit affecté. De mon côté, la crème que j’ai est une pommade de désonide. »

 

En bref, peu importe la cause de ces démangeaisons, je ne suis pas une professionnelle de la santé, alors mon conseil pour toi serait d’aller consulter un·e médecin ou gynécologue pour avoir le bon traitement qui pourra soulager tes démangeaisons.

 

J’espère que ces quelques pistes pourront t’aider. N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.