23 février 2024

Comment je fais pour être plus moi-même et porter ce que je veux?

Bonjour, je vais commencer par dire que j’ai envoyé sans le faire exprès quelque chose mais je n’avais pas encore écrit ma question, j’ai accroché le bouton, alors pour ça désolé.

Sinon, je sais pas trop comment commencer alors ça donnera ce que ça donnera. Je suis une fille (je crois en tout cas) mais je rêverais de pouvoir m’habiller plus en « gars ».
J’aimerais juste pouvoir faire ça. Je suppose qu’il faudrait que je le dise à mes parents, mais j’aime pas trop l’idée de la discussion.
Sinon, personne ne sais que je suis panromantique/homoromantique et tout ça.
Donc pour eux, ça va d’une fille parfaite que je joue à une fille qui met des « trucs de gars ». Je vais attendre pour dire le reste. Juste au cas où pour les réactions vu que j’ai une sœur et un frère, dans le pire des cas si j’aurais à partir, je veux pas les laisser comme ça (ça m’étonnerait que ça arrive mais on sait jamais) alors je vais attendre.
Bref, comment je fais pour être plus moi même et porter ce que je veux?
Et aussi si vous pourriez me dire des façons pour réduire un peu la poitrine. Je crois pas que je l’utiliserais bientôt mais au moins je le saurai. Merci!

Sophie Desjardins

Salut Pseudo,

 

La formulation de ta question me laisse entrevoir quelques possibilités, ce qui est tout à fait normal quand il n’est pas possible d’avoir une conversation pour clarifier avec toi, alors je vais tenter de répondre au premier élément en nommant quelques possibilités.

Quand tu dis que tu crois être une fille, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi tu as une incertitude. D’un côté, cela peut signifier que tu crois que ton désir de t’habiller de manière plus masculine remet en doute ton genre féminin. Dans ce cas, je dois te dire que l’expression de genre, c’est-à-dire comment on se présente aux autres et comment on veut être perçu, n’est pas nécessairement un indicateur du genre de la personne. Il y a plusieurs femmes qui s’habillent de manière très masculine et plusieurs hommes qui portent des vêtements plus féminins sans que cela signifie que ces personnes sont transgenres.

D’un autre côté, il arrive que le désir de s’habiller d’une manière généralement associée à un autre genre soit un indice qu’on se questionne sur son propre genre. Dans ce cas, les vêtements servent à être perçu comme faisant partie de l’autre genre (masculin dans ton cas). 

La différence entre les deux peut paraître mince, je sais. Être une fille qui aime montrer son côté plus masculin et être un garçon transgenre qui cherche la reconnaissance de son genre ressenti par son expression de genre se ressemblent, parfois. Et puisque le genre est un sentiment qu’on a de soi, en soi, il n’y a ultimement que toi pour comprendre qui tu es.

Une manière d’explorer cette question pourrait être de faire ce que tu fais déjà, c’est-à-dire de t’habiller de manière plus masculine, et de porter attention à comment tu te sens quand tu le fais et quand les autres y réagissent positivement. Est-ce que tu aimes leurs réactions, et pourquoi? Est-ce parce que ces personnes te traitent plus au masculin? Ou est-ce que tu aimes ces vêtements parce que tu sens qu’ils expriment mieux la fille que tu es? Ce ne sont là que quelques pistes de questionnement que je te lance et je t’invite à suivre tes propres questions et réponses et te donner le temps d’y réfléchir.

Le désir de réduire un peu ta poitrine me fait aussi un peu penser à un questionnement sur ton genre. Il arrive que certaines filles n’aiment pas avoir une poitrine très visible sans que ce soit parce qu’elles se sentent être un garçon, mais de l’autre côté plusieurs garçons trans ont ce sentiment de ne pas vouloir que leur poitrine soit vue puisqu’elle pousse les gens à les percevoir au féminin. 

Je peux te nommer deux manières de rendre ta poitrine moins visible. La première est de porter des vêtements amples qui la mettent moins en évidence. C’est relativement facile à faire et à trouver. Tu peux aussi utiliser des brassières sport, qui compressent légèrement la poitrine. La seconde, c’est de porter un binder (une camisole de compression). C’est un moyen plus efficace de réduire l’apparence de ta poitrine, mais il faut faire bien attention de se procurer la bonne taille et de respecter les instructions sur son utilisation. Un binder trop grand ne fera pas une compression efficace, alors qu’un binder trop petit peut te causer des douleurs et même des blessures aux côtes. Les recommandations sur le port du binder incluent un temps maximum pour le porter et il est déconseillé d’en porter un lors des activités sportives. Il faut aussi, si tu es encore en croissance, changer de binder lorsqu’il devient trop petit. L’achat d’un binder doit être fait avec soin.

Le port d’un binder est aussi possiblement moins subtil que celui de vêtements amples, ce qui m’amène à un autre point que tu as mentionné : l’obligation de le dire à tes parents. Bien que je sois la première à encourager la communication ouverte et honnête entre parents et enfants, je crois qu’il est raisonnable pour toi de considérer ta zone de confort et même possiblement ta sécurité. Je ne connais pas tes parents et ta relation avec eux. Ce que je peux te dire, c’est que dans certains cas, comme lorsque des parents sont ouvertement et violemment opposés aux réalités LGBTQ+, on recommande aux enfants de ne pas leur en parler tant qu’iels habitent avec eux et dépendent d’eux financièrement. 

J’espère que ce n’est pas le cas pour tes parents et je te souhaite que ce soit possible d’aborder tes questionnements et tes désirs avec eux. Tu peux aussi te donner le temps d’observer leurs opinions et leurs croyances sur la diversité en général avant d’en parler. Tu peux aborder le sujet indirectement, quoiqu’il est possible qu’ils voient à travers ton jeu si tu le fais. Enfin, tu pourrais en parler en thérapie (si tu peux y avoir accès sans devoir dire à tes parents de quoi tu veux parler dans ce processus) et en toute confidentialité à un·e intervenant·e qualifié·e. Assure-toi, si tu choisis cette voie, que les rencontres sont bien protégées par la confidentialité, car puisque tu as plus de 14 ans, les thérapeutes faisant partie d’un ordre professionnel, au Québec, sont tenus de protéger cette dite confidentialité dans les rencontres. 

Finalement, sache que, quel que soit ce que tu découvres dans ton questionnement à ce niveau, qu’il soit question d’être une fille qui aime les vêtements masculins ou d’être une personne transgenre, tu es valide.

 

Sophie (elle/she), bénévole pour AlterHéros

Similaire