Comment concilier cross-dressing, asexualité & neurodiversité?


Bonjour, c’est encore Ace Guy! Alors, je sais que j’élargis peut-être un peu trop la définition de “question” avec ce message mais je voulais vous communiquer mon avancée depuis tout ce temps, non seulement pour le partager avec quelqu’un et avoir votre avis dessus, surtout la fin, mais aussi pour n’importe quel lecteur aussi, si ça peut aider quelqu’un d’autre à se découvrir car c’est quelque chose de très important.

 

Pour le plus important… Alors un jour j’ai totalement craqué, c’était en plein après-midi, j’avais rencontré quelqu’un en-ligne avec qui j’ai pu discuter de jolis vetements et j’était dans une periode plus feminine et j’allais être seule pendant un long moment… Donc, après m’avoir traîné de force au Carrefour du coin avec l’argent que j’ai économisé et après une longue panique… J’ai acheté ma première jupe! Elle était trop petite et j’ai dû la rendre pour une à ma taille mais j’ai du passer toute la soirée à me regarder et à me sentir… remplir d’une drôle de joie, comme une sorte de soulagement! Par contre après, j’ai découvert les points relais d’Amazon et ça m’évitera la panique de la foule à l’avenir ^^’ Mais c’était vraiment une experience enrichissante et qui m’a aidée à me découvrir encore plus et à me mettre des objectifs plus simple et relax ^^

 

Ce qui reste complexe, c’est de pouvoir y détacher de l’idée du cross-dressing & co. J’ai parfois des périodes de fantasmes (Même pour un Asexuel ça arrive, j’ai réussi à m’en rendre compte aussi, même si c’est jamais bien sexuel) et pendant longtemps, je pensais que ses idées n’étaient que ça, du fantasme. Mais non, j’ai découvert que les deux était séparés et d’avoir une présentation plus feminine n’avait rien d’un jeu mais quelque chose qui me donne envie dans ma vie de tout les jours sans arrière-pensée. C’est aussi difficile de passer outre le “Oh, encore un quirk bizarre” genre t’as déjà Asperger, t’es Asexuel, tu te considers EN PLUS sur le spectre Aromantique ET TU QUESTIONNES TON GENRE? TU FAIS PAS UN PEU TON INTERESSANT?! Ben non c’est faux, je resterai pas autant dans le placard si c’était le cas en plus xD

 

Mais à part ça, jouer à certains jeux et rechercher certains medias m’a aidée à m’y retrouver aussi (Shoutout à “One night, Hot springs” c’est surface-level mais le jeu est ADORABLE) et aussi d’avoir des gens en ligne me référer à différents pronoms aide aussi! (ça fait du bien d’avoir un “elle” après tout ses “Il”, bizarrement) Quelque chose aussi qu’on m’a conseillé c’est de me voir dans 10 ans dans le futur et quel genre j’aurais dans ma tête. Une représentation vaguement feminine m’arrive dans la tête mais je n’arrive pas à me représenter un visage et ça m’a aidé à me rendre compte que… j’aime pas trop ma face en fait! J’ai beau ne pas détester mon corps, j’ai pourtant une déconnexion évidente entre mon corps et moi. Je sais que j’en pilote un mais après avoir tellement eu la tête ailleurs avec le stress de vivre avec des gens que j’ai du mal à comprendre et qui me font me sentir coupable de ne pas les ressembler (surtout pour mon autisme, ça) ben c’est difficile de remettre les pieds sur terre et de se regarder dans le mirroir. C’est pas moi, ça! Mes mains et mes jambes, oui, ça c’est moi. Mais ce visage inexpressif que je vois jamais… c’est pas moi… Et réaliser ça m’a fait me rendre compte qu’il me reste encore du chemin. Je ne sais pas si c’est quelque chose que je vais réussir à briser d’aussi-tôt mais si j’aurais besoin d’un conseil, ce serait là-dessus. Je sais que je vais continuer de vivre en auto-pilote, j’ai enfin eu un job et je suis plutôt occupée donc ça va arriver bien souvent mais je sais que je dois continuer quand j’ai le temps sur la découverte et l’acceptance de moi. Là, tout de suite, j’aimerais juste avoir aucun visage, si le choix me revennait, mais un jour je vais bien trouver ce qui me va bien… Mais merci beaucoup de m’avoir écouté et j’espère avoir une réponse de votre part et que cette lecture puisse être enrichissante pour d’autres!!

Ace Guy

Salut Ace Guy !

 

Très cool d’avoir de tes nouvelles 🙂

Je comprends et partage ton anxiété à l’achat de vêtements féminins en public lorsque notre apparence ne rentre pas exactement dans les normes de genre traditionnelles. L’achat en ligne est effectivement bien plus facile! Ça fait plaisir de lire que tu as vécu des moments de joie, de fierté et d’euphorie en lien avec ton genre.

Le terme “fantasme” existe aussi au sens de rêve, envie ou désir, c’est quelque chose qui peut certainement être platonique et pas érotique.

Se situer quelque part sur le spectre de la neurodiversité (asperger, autisme, TDAH, etc.) est un bon point de départ pour découvrir son appartenance à la diversité sexuelle et de genre! Évidemment, il y a des personnes neurodiverses, cisgenres et hétérosexuelles/romantiques, mais la connaissance de soi et l’introspection nécessaire à prendre conscience de manifestations/symptômes/diagnostiques peut être un plus pour explorer d’autres parties de son identité, ses émotions, ses pensées et ses comportements.

Je ne connaissais pas le jeu One Night, Hot Springs, mais il a l’air cute et c’est vraiment intéressant qu’il mette en scène un personnage principal trans. Les jeux, ça pourrait aussi être Dungeons et Dragons aussi par exemple, sont une bonne façon d’explorer son genre et notre relation avec celui-ci.

Quand on vit d’importantes difficultés, dans sa famille, ses relations ou d’autre part, il est facile de ne pas accorder d’importance à son apparence, son corps ou son visage, voire de ressentir une déconnexion ou une dissociation avec son physique, d’être en mode pilote-automatique. À ce que je peux lire, tu as déjà fait de grands progrès dans les derniers mois. Personnellement, j’ai confiance que tu continueras à tracer ta route vers ta propre définition du bonheur au fur et à mesure.

J’entends que tu cherches à avoir une certaine neutralité dans la présentation de ton visage. Avec la pandémie qui s’éternise, les masques peuvent aider avec cela. Des accessoires, comme des lunettes de soleil, des chapeaux ou du maquillage peuvent aussi aider à atteindre cet objectif. Je crois par contre que sans aucun artifice il serait possible de t’habituer à ton visage, et pour se faire il pourrait être utile de le regarder plus souvent. Ça pourrait être d’installer un miroir à l’entrée ou dans ta chambre, ou de prendre plus de selfie en jouant avec les poses, les angles et les éclairages. C’est le genre de choses qui peuvent être dérangeantes ou gênantes au début, mais à force de gagner en familiarité tu risques de gagner en confort. Et sinon je t’encourage à faire preuve de patience, à te laisser la possibilité de changer, d’évoluer et de grandir avec le temps sans t’en rendre compte.

Je souhaite également que ton message d’espoir puisse inspirer nos lecteur·ices dans leurs propres cheminements.

 

Solidairement,

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutre


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment