Ça fait au moins 2 ans que je ne sais plus vraiment mon orientation sexuelle


bonjour,
j’ai 21 ans et cela fait au moins 2 ans que je ne sais plus vraiment mon orientation sexuelle.
Cela a commencé a partir du moment ou j’ai quitté mon ex copine car je partais très loin a l’étranger.
au fur et a mesure j’ai commencé a me remettre en question en générale car mon expérience de voyage m’en donnais la possibilité. Je me définissai
Jusqu’au jours ou je me suis posé la question de la sexualité. J’ai toujours eu uniquement des rapports avec des femmes et c’est toujours le cas.
Mais il y a toujours une petite voie que me laisse le doute.
Plus jeune, j’étais très braqué par rapport aux gestes affectifs avec mes amis masculins, ca me gennais. Je ne portais absolument pas de jugement physique sur les hommes.
Je crois qu’en grandissant j’ai réalisé qu’il n’y avait pas de mal a trouver que quelqu’un du même sexe que soi beau. Mais j’ai l’impression que ca me trouble tout de même.
Du coup il y a une sorte de gêne vis à vis des mes amis hommes. Je me dis que je devrait éssayer l’experience avec un homme pour en avoir le coeur net. Mais j’en ai pas vraiment envie. J’ai plus l’impression qu’ a force de me poser la question, je me persuade d’être gay pour arrêter de me prendre la tête.
J’en ai déjà parlé à ma psy qui me conseille de “vivre mes expériences en fonction de mes envies”. Mais il y a une part de moi qui ne concoit pas ma sexualité en tant que bi, du moins pas dans l’acte sexuel. je vous envoie ce message car j’ai vraiment besoins d’avancer maintenant. Je ne sais pas si je n’ose pas faire le pas ou si c’est juste une sorte d’obsession qui me pourri la vie, mais celà influe sur mes relation sociales et sur ma confiance en moi. J’y pense beaucoup moins qu’à une certaine époque. Mais j’y pense tout de même assez souvent. Je me test dans des situations en me disant: ” tu penses que là tu pourrai avoir une relation avec lui?”,”tu le trouve beau?” j’ai l’impression de me laver le cerveau moi même. Pourtant j’ai très très envie d’avoir une copine. Mais le faite de me poser la question me bloque un peu.
J’espère que vous pourrez m’aider et je vous félicite pour le boulot que vous faites car j’imagine que vous aider des milliers de personnes qui sont dans mon cas ou même pire.
Merci !!!
Mat

Bonjour Mat,
Avant tout, merci beaucoup de te tourner vers Alterhéros pour t’aider dans tes questionnements. Tu témoignes avec précision d’un malaise que tu ressens quant au fait de ne pas pouvoir définir ton ressenti face aux hommes, et de ne pas savoir si cela remet en cause ton orientation sexuelle. Le spectre de cette orientation est très large, et varie beaucoup en fonction des personnes. Il est tout à fait possible de trouver une personne belle, d’avoir une attirance pour elle, sans pour autant avoir de désir à son égard.
Ce que je retiens de ton message, c’est le fait que tu n’évoques jamais un garçon ou un homme en particulier qui t’aurait spécifiquement attiré et aurait éveillé ton désir. D’où vient alors cette voix, dont tu parles dans ton texte, qui te laisse le doute?
Le fait de désirer avoir une copine n’exclut pas nécessairement celui de ressentir de l’attirance pour certains hommes. Te bloques tu dans tes approches vers les femmes par culpabilité de ce que tu peux ressentir pour les hommes? Comme je te l’ai dit, le spectre de l’orientation est si large, qu’il n’est pas rare de désirer des personnes d’un certain genre, mais d’être également attiré, sans désir sexuel, vers des personnes d’un autre genre.
Je comprends que tu aies besoin d’une réponse. Cependant, je suis dans l’impossibilité de te la fournir, car les désirs sont complexes et variés, et toi seul détient tes propres réponses. L’essentiel, et ce que, selon moi, tu devrais garder à l’esprit, c’est que tes désirs ne doivent pas être sources de culpabilité, et peuvent être compatibles les uns avec les autres. En prenant cette position, tu parviendras peut-être à répondre de manière plus authentique aux questions « tests » que tu te poses, et qui, selon moi, sont un premier pas pour être à l’écoute de ce que tu ressens.
Pour finir, j’aimerais te dire que de nombreuses personnes passent à côté de leurs désirs, soit qu’elles ne sont pas à l’écoute de leurs corps et de leurs coeurs, soit qu’elles n’acceptent pas la forme prise par leurs désirs. Pour ta part, de ce que je peux lire dans ton message, tu es au contraire en bonne voie vers ta propre écoute. Tu essaies d’être le plus honnête envers toi-même et c’est un cadeau que tu t’offres. Je t’encourage profondément dans cette voie, même si tu as parfois l’impression d’être dans une phase de doute constant, et que le manque de réponses te contrarie.
J’espère t’avoir apporté des éléments de réponses, et je te souhaite d’avancer en paix dans cette période de questionnements à laquelle toi seul pourra répondre.
Aurélie

Leave a comment