Avez-vous des recommandations pour savoir si je suis bisexuelle?


Bonjour je viens de découvrir votre service en ligne et je trouve ça vraiment formidable 🙂 Bon je vous écris car depuis environ 2-3 mois j’ai des questionnements que je n’ai jamais vraiment eu dans ma vie dans le passé. Je suis une femme hétérosexuelle qui doute de mon orientation sexuelle pour la première fois dans ma vie. Je suis en couple depuis 4 ans avec le meilleur chum on a une vraiment belle relation saine et je me vois aller très loin avec lui, je pense souvent à commencer ma famille avec lui. C’est en regardant des tiktok (haha) que j’ai tombé sur du contenu bi-lesbien et qui m’a mis des questionnements en tête. Mais la c’est rendu que ça m’obsède et que je pense souvent à ça, on dirait que je vais tellement loin dans ma tête que j’essaie d’analyser toutes mes anciennes relations, mes comportements quand j’étais jeune et parfois c’est comme si j’essayais de me prouve ahhhh voila tu es bi à cause de ça. Je regarde les femmes et c’est comme si j’essayais de me challenger ok elle tu la trouve belle hein? Comment tu feel quand tu la regarde? Avoue t’étais en amour avec elle jeune? Pourtant, avant ces questionnements là jamais au monde ça m’avais traversé l’esprit. J’ai trouvé pleins de femmes belles mais jamais à m’en soucier autant. J’ai aussi embrasser plusieurs femmes dans des fêtes et ça m’a jamais rendue ”excitée” ou à l’envers ou même en questionnement. Je trouve ça plate que ça soit rendu obsessif dans ma tête ça devient un peu anxiogène et j’aimerais passer à autre chose ou me calmer avec ça. J’ai des ami.e.s qui ne sont pas hétéro et ma famille est zéro homophobe.
Mon chum est au courant et est super suportif mais trouve que desfois j’essaie d’analyser un peu too much et que c’est me dit que c’est corecte si j’ai pas des réponses.

Bref je sais pas trop pourquoi j’essaie autant de trouver une réponse concrète ou de trouver un pourcentage à mon orientation. Desfois je me dit ok tu es bi pis là j’y crois comme pas dans ma tête. J’ai fais des tests sur internet, je li pleins d’articles et ça devient toxique… Avez-vous des recommandations?
Merci 🙂

*** Le message peut être publier mais avec un autre nom svp***

Hello!

 

Je trouve ça formidable que tu trouves le courage de nous écrire et de partager comment tu te sens. 🙂

 

Donc, suite au visionnement de TikToks, tu vis tes premiers questionnements en lien avec ton orientation sexuelle. Cette remise en question te crée une certaine anxiété car tu réévalues tes expériences passées et tu tentes à tout prix de trouver la bonne réponse.

 

Premièrement, c’est très sain de se questionner et de chercher à donner du sens à ses expériences. Il n’y a pas d’âge pour en avoir et pour (re)découvrir son orientation sexuelle/romantique, et ce même si celles-ci ont été assez stables pendant un temps ou si on est en couple et très heureux.se avec l’autre personne. Ton identité t’appartient et c’est correct si ta conception de toi-même change avec le temps. Mais je comprends aussi que ça peut être confrontant de voir ces questions-là surgir et que ça peut prendre beaucoup de place. Encore une fois, je veux insister que c’est correct de vouloir se comprendre et mettre des mots sur son ressenti affectif, émotionnel et sexuel.

 

En tant que personne s’identifiant aujourd’hui comme bisexuel.le, il y a quelques pistes que je peux te proposer pour t’orienter (hihi) dans tes questionnements. 

 

Comme tu dois savoir, l’attirance esthétique (trouver une personne belle), intellectuelle et émotionnelle (apprécier d’autres parties d’une personne) ne sont pas exactement la même chose que l’attirance sexuelle et romantique (vouloir avoir des relations sexuelles ou être en amour avec celle-ci). Pourtant toutes ces attirances ne sont pas mutuellement exclusives. Et malgré mes études poussées en sexologie je ne pourrais pas t’expliquer de façon claire et concise comment on se sent quand on est en amour. C’est un ressenti très personnel, et au final c’est nous qui finissons par choisir le sens que l’on y donne. Pour une multitude de raisons c’est possible d’être attiré.e sexuellement par ou amoureux.se d’une personne sans prendre d’actions. C’est pour cela que ce n’est pas nos comportements ou nos expériences qui déterminent notre orientation sexuelle/romantique. On ne choisit pas les personnes qui nous attirent, mais on peut faire le choix de s’identifier d’une certaine façon.

 

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’être bisexuel.le, il n’y a pas qu’un seul parcours pour le découvrir, l’affirmer et le vivre non plus. Être bi n’est ni plus ni moins que d’être attiré.e par des personnes de différents genres. Être bi ne veux pas dire d’être attiré.e par toutes les personnes non plus, le genre est un aspect parmi tant d’autres d’une personne (personnalité, intérêts, apparence, énergie, situation de vie, etc.) qui forment nos préférences. Être bi ne veux pas non plus dire être attiré.e à à ratio d’exactement 50/50 femmes et hommes, on n’est pas des robots. 🙂 En fait, souvent les gens bi ont tendance à avoir plus d’expériences ou de fantasmes d’un côté ou de l’autre et cela n’invalide en aucun cas leur identité bisexuelle.

 

Certaines personnes vont dire que la bisexualité est d’être attiré.e par deux genres (homme et femme), ou par des personnes de même genre et de genre opposé, alors que la pansexualité est d’être attiré.e.s par tous les genres ou indépendamment du genre. Personnellement, je ne suis pas trop d’accord avec cette division et historiquement des personnes bisexuelles ont toujours dit être attiré.e.s par plus d’un genre. Au final, bisexuel.le et pansexuel.le sont deux identités qui existent, qui se ressemblent beaucoup et avec lesquelles tu as le droit de t’associer.

 

Il existe certains stéréotypes à déconstruire spécifiquement en lien avec la bisexualité (même si ceux sur l’homosexualité peuvent continuer de s’appliquer). Je suis content.e de lire que ta famille est ouverte à la diversité, que tu as des ami.e.s LGBTQ+ et que ton compagnon te supporte dans ton exploration! Il y a quand même plein de structures de notre société qui véhiculent des stéréotypes biphobes (école, travail, médias, publicité, réseaux sociaux, etc). Par exemple, tu as peut-être déjà (sous-)entendu dire que les bisexuel.le.s

  • sont attiré.e.s par tout le monde
  • ont une sexualité débridée ou ont de nombreux partenaires
  • ne sont pas fidèles dans leurs couples, pas dignes de confiance ou malveillant.e.s
  • ne sont pas bisexuel.le.s, mais feraient semblant pour l’attention
  • sont indécis.e.s ou sont dans une phase temporaire
  • ne sont que des hétérosexuel.le.s ou des homosexuel.le.s qui ne s’assument pas
  • ne sont que des femmes masculines ou des hommes féminins
  • etc.

 

Toutes ces idées font partie de notre éducation/socialisation et peuvent influencer notre conception de la bisexualité, de même que notre motivation à s’identifier comme bisexuel.le, qu’on le réalise ou non. Je voulais juste préciser aussi, elles sont totalement fausses. Oui une personne bisexuelle peut avoir une sexualité libérée ou être infidèle mais ce n’est pas pour autant en lien ni un prérequis pour toutes les personnes bi.

 

Les tests en ligne qui prétendent pouvoir prédire ton orientation sexuelle, ça c’est non haha. Ces tests-là ne sont pas fiables, premièrement, mais ce n’est pas quelque chose à prouver ou à comptabiliser en chiffre ou en choix de réponse. C’est un mot qui décrit une expérience, tu peux l’utiliser si ton expérience y ressemble. Il y beaucoup d’articles en ligne aussi et ce n’est pas toujours facile de trouver de l’information à la fois crédible, critique, accessible et vulgarisée. Je peux te faire les quelques recommandations suivantes auxquelles je fais confiance :

 

Comme tu dis, c’est bien correct de ne pas avoir de réponse tout de suite et de prendre ton temps. C’est aussi correct de choisir le mot bisexuelle pour te décrire si celui-ci te plait même si tu n’es pas sûre à 100%, si tu n’as jamais eu d’expérience avec d’autres femmes et si tu n’es pas encore habituée au début. En tant que personne bi, je peux simplement te dire que la bisexualité est une super belle identité, une communauté diversifiée, des modèles fantastiques et un historique riche. Mais je ne dis pas ça pour te convaincre, si tu finis par t’identifier comme hétéro (ou lesbienne, pansexuelle, queer, hétéroflexible, bicurieuse) car tu te sens mieux ainsi c’est tout aussi légitime.

 

Prends bien soin de toi et écris-nous à nouveau si tu en as besoin!

 

Queerdialement,

 

Maxime, intervenant.e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment