Après avoir divorcé avec ma femme il y a plusieurs années, comment faire pour annoncer à ma famille et à ma fille que je préfère les hommes?


je Divorcé d’une femme depuis plusieurs année et j’ai eu des relation avec d’autre gars et j’ai aimé …. je sais que maintenant je préfère les relation avec des gars et faire du Naturiste mais sais pas comment annoncer cela à ma fille,famille et amis ????
Nouveau1964
 
Bonjour!
Merci d’avoir pris le temps de nous écrire et de nous faire confiance avec vos questionnements. Vous vous demandez comment partager à votre famille, votre fille et vos amis que vous préférez être en relation avec des hommes qu’avec les femmes.
Faire un coming out est une action assez difficile et personnelle. Nous avons tendance à en parler comme une étape essentielle du cheminement d’une personne homosexuelle, mais elle n’est pas obligatoire. On peut choisir de n’en parler qu’à certaines personnes. On peut être ouverts à tous comme on peut le garder pour soi.
Je ne suis pas vous. En d’autres mots, je ne peux donc pas vous donner une recette miracle à votre situation. Par contre, je peux vous offrir quelques avenues possibles pouvant vous êtes utiles dans votre cheminement.
Je vais donc commencer avec la technique que j’ai employé pour faire mon coming out à ma famille. Je vais la surnommer délicatement la technique “band-aid”. Cela consiste à utiliser une rencontre de famille pour lancer à la va-vite son orientation sexuelle et attendre, par la suite, que les gens se réajustent à la chose.
Beaucoup de personnes, par contre, ont tendance à faire un coming out à leurs proches par étapes en choisissant de se confier d’abord à une personne de leur entourage en qui ils ont confiance.
Y a-t-il parmi ces gens une/des personnes que vous savez ouverte.s d’esprit ou avec laquelle ou lesquelles vous avez un très bon lien affectif?
Cette ou ces personne.s peuvent, ensuite, leur servir d’appui lorsque vient le temps de le partager à d’autres individus desquels nous redoutons un peu plus la réaction. Le poids devient donc un peu moins lourd à porter vu qu’il est partager, en partie, avec d’autres.
Il peut aussi être plus facile pour certain.e.s de l’écrire afin de ne pas s’empêtrer dans ses mots le moment venu.
Dans tous les cas, un coming out n’est pas toujours reçu avec une réaction positive. Il est important de se préparer à cette éventualité. Il est possible que certaines personnes réagissent mal à notre coming out. Je suggère donc de se préparer une activité réconfortante suite à cette annonce. Les gens, auxquelles nous annonçons notre orientation sexuelle, vivent dans la même société que nous qui tient parfois une perception négative de la diversité des orientations sexuelles. Ils ont donc tendance à traverser une panoplie de sentiments semblables à ceux que nous vivons lorsque nous faisons un coming out à soi-même. Il se peut que, comme nous, ces personnes aient à faire le deuil d’une image, d’une vision, qu’ils avaient de nous. Il faut donc s’armer parfois également de patience.
Bref, je me permets de suggérer cette organisme dans la région des Laurentides afin d’avoir accès à un certain support lors de cette étape si vous en ressentez le besoin à un moment ou à un autre : Le Néo
Puis, j’aimerais citer cet extrait de la réponse de mon collègue Guillaume à un homme qui s’interrogeait à quitter sa conjointe suite à la découverte de sentiments amoureux pour un homme :

Concernant vos enfants, si je peux me permettre une petite parenthèse personnelle, je crois que le plus important pour des enfants est de voir leurs parents heureux, peu importe la configuration relationnelle que cela implique. Avoir des sentiments pour un homme n’est donc pas lié à un »abandon de la famille ». Qu’en pensez-vous?
Est-ce qu’il y a quelqu’un.e dans votre entourage avec qui vous vous sentez en confiance et avec qui vous pourrez partager ces questionnements et ces réflexions? Il est parfois libérateur de pouvoir en parler avec d’autres personnes. Dans la même veine d’idées, il peut être intéressant pour vous de pouvoir discuter avec d’autres pères de famille qui, comme vous, vivez des réflexions sur leur orientation sexuelle. Connaissez-vous l’Association des pères gais de Montréal? Pour citer un de leurs services : »Un service qui s’adresse à tous les pères qui se questionnent sur leur orientation sexuelle et sur la vie gaie, ou qui vivent une situation difficile. Il s’agit d’un service confidentiel où l’appelant n’a pas à dévoiler son identité. Un retour d’appel en toute discrétion est assuré dans les 48 heures

Téléphone: 1-855-237-APGM (2746) »
L’association a également un adresse courriel, selon vos préférences : peresgais@gmail.com 

Voici quelques réponses pertinentes à des questions semblables à la vôtre si jamais vous voulez y jeter un coup d’oeil:
J’ai peur de dire à mes parents et à mes amis que je suis gay. Que dois-je faire?
Comment annoncer à ma famille que je suis bisexuelle ? Mon père a des préjugés…
N’hésitez pas à nous réécrire si vous en ressentez le besoin,
Marie-Claire Jones


About Marie-claire

Marie-Claire détient un baccalauréat en sexologie de l'université du Québec à Montréal. Elle aime le vélo, lire avec un cappuccino à la main et donner des surnoms moches à ses chats.

Leave a comment