Je suis un garçon trans en couple avec une personne et son père et sa belle-mère s’opposent à notre relation…


Bonjour,

 

Je suis un garçon transgenre de 17 ans (soon 18) et j’ai fait mon coming-out en fin Octobre 2020.

 

Je suis en couple avec une personne depuis le 06 avril 2022 et malheureusement son père ainsi que sa belle-mère s’oppose à notre relation. J’ai eu des remarques du genre “c’est contre-nature” “c’est un escargot” (puisque qu’un escargot est hérmaphrodite lol). Ses parents lui ont interdit de me voir (donc on doit le faire en cachette alors que c’est une relation à distance de 96km). Je vous avoue que ce n’est pas facile étant donné que je connais cette famille depuis 2006 (j’avais 2 ans et ma mère était la nourrice de ma copine) et j’ai donc était très déçu et blessé de leur façon de réagir et d’agir envers moi, mais surtout envers ma copine, je trouve ça vraiment injuste de leur part.

Au fond je sais que son père finira sûrement par m’accepter et accepter notre relation, mais j’ai malheureusement peur que sa belle-mère fasse le contraire et influence le père.

 

La personne avec laquelle je suis en couple fête ses 20 ans dans 3 semaines et son père a dit “si Sacha vient, je ne vient pas” donc je ne peux pas assister à son anniversaire..

Elle n’a pas pu m’accompagner pour mon premier piercing et elle n’a pas pu se rendre à sa première Pride (bien sûr, à cause de ses parents)

 

Je vous raconte ça ici (désolé si c’est long et peut-être inintéressant) mais j’aimerais savoir comment je pourrais faire pour que ses parents finissent par accepter le fait que je sois un garçon transgenre.. et que je compte finir ma vie avec ma copine.

Je ne sais pas vraiment comment réagir fasse à cette situation, certes ça me fait mal de ne pas être accepté par ma belle-famille, mais ce qui me fait d’autant plus mal c’est de ne pas pouvoir voir ma copine à cause d’eux.. J’essaye d’accepter le fait que je ne suis pas le bienvenu, mais c’est assez dur je dois l’avouer..

 

Merci beaucoup !

Bonne soirée.

Bonjour Sacha!

 

L’insulte de l’escargot m’a fait un peu rire, mais évidemment c’est terrible et je suis désolé.e que toi et ta copine vous retrouviez à subir ça de la part de ses parents. 

 

Alors, comme tu dis, il est possible que la situation et les perceptions de tes beaux-parents évoluent et changent, d’un côté comme de l’autre, c’est difficile à prédire. Tu peux tout de même tenter d’encourager une évolution positive, montrer que tu peux être une bonne influence pour leur fille, que tu est un partenaire bienveillant et respectueux qui se préoccupe de son bien-être. Trouver une sorte d’équilibre entre leur laisser du temps pour s’habituer et remettre en question leurs préjugés.

 

Si tu te sens confortable et crois que cela pourrait fonctionner, tu peux leur proposer des ressources comme les suivantes (ou encore t’en inspirer pour leur expliquer certains concepts) :

Avec un peu de chance et persévérance, avec le temps tu arriveras à créer un lien de confiance et à avoir des discussions productives, à parler de ce que tu ressens, montrer que tu as de bonnes intentions et que tu n’es pas un mollusque, juste un garçon.

 

Même avec toute la volonté et les guides du monde, cela n’enlève pas que c’est difficile d’être confronté à de la transphobie de ses proches tout en tentant de garder le sourire. Tes réactions et tes émotions à travers tout ça sont valides, je t’encourages à prendre soin de toi, à faire des choses qui t’aide à relaxer et à parler avec ta copine, tes amis et d’autres personnes trans de ta communauté. 

 

Sinon, comment est-ce que tes parents le prennent? Est-ce qu’ils sont encore en contact avec l’autre famille et pourraient t’aider là-dedans? Il est peut-être aussi possible que ta copine puisse jouer un rôle important dans le processus..

 

Tu notes que tu auras bientôt 18 ans, tes parents et ceux de ta copine ont probablement encore une influence importante dans vos vies, mais ce ne sera pas ainsi pour toujours. Un jour ou l’autre, tu finiras par gagner de plus en plus en autonomie, par déménager, poursuivre ton éducation et/ou trouver un emploi, tu atteindras peut-être de nouvelles étapes dans ta transition. Beaucoup de choses vont changer dans les prochaines années, et même si leur désaccord il importera de moins en moins. 

 

J’espère que ma réponse sera encourageante et t’aidera dans ton parcours. N’hésite surtout pas à nous réécrire si tu en as envie.

 

Solidairement,

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.