#attirance
#doute
#époque
#Famille
#fille
#flirt
#moment
#Questions
20 June 2008

Témoignage - 1 an après...

Aujourd’hui, je suis dans ma 29eme année.
Je suis issu d’une famille tout ce qu’il y a de plus “normal”, le dernier d’une fratrie de trois, avec deux sœurs plus âgées que moi. J’ai eu une enfance très heureuse et j’ai toujours été très proche de ma famille.

AlterHéros

Cette insouciance, elle a commencé à s’estomper en arrivant au collège, j’avais alors 11 ans. C’est l’époque des premiers flirts : mes copains de l’époque sortent pour la première fois avec leur petite amie, et moi je regarde tout cela de très loin, avec beaucoup de distance et d’interrogation, sans doute aussi car je suis toujours dans des préoccupations d’enfant.

Bref je n’y prête guère attention, mais je vois bien que je suis différent des autres, au fur et a mesure que le temps passe, j’évolue de manière différente. Au collège pourtant je suis attiré par les filles, mais ma timidité est un frein à aller vers elles et aujourd’hui je me rends compte que c’est aussi sans doute parce que je n’étais pas véritablement attiré par elles… Bref je me sens à l’époque en réel décalage et un certain mal être commence à s’installer, je me pose des questions sans trouver les réponses.

Vient ensuite l’époque du lycée et les choses se compliquent clairement, je ressens de plus en plus d’attirance pour les garçons, mais à aucun moment je ne m’identifie comme pouvant être homosexuel, je suis toujours dans une espèce d’illusion hétérosexuelle même si je n’ai aucune histoire sérieuse avec une fille, quelques flirts isolés seulement.

En plus à l’époque on parle assez peu d’homosexualité, on n’a pas encore internet, donc peu de moyen de s’identifier en tant qu’homo finalement. La première fois où je me dis “je suis homo” arrive assez tardivement je dois avoir dans les 20 ans, à cette époque mon attirance pour les mecs devient exclusive, et là c’est très difficile pour moi car plein de questions et de peurs sur mon avenir, sur le regard des autres, de ma famille notamment.

Donc je garde tout ça pour moi, et je me mets à fond dans mes études, je m’interdis de vivre quelque histoire sentimentale que ce soit, je regarde les autres construire leur vie, bref je deviens spectateur et ça me rend fou, déprimé, on me demande ce qui ne va pas, on se rend compte que je suis différent, mais à aucun moment on ne pose clairement des mots…

A 27 ans, je me dis que ça ne peut pas durer, je vois que je pourrai vivre heureux seulement en assumant ce que je suis, c’est là où je commence aussi à faire des rencontres et l’une d’entre elles va bouleverser ma vie.

Je rencontre un mec formidable, je tombe amoureux très rapidement et c’est lui qui va me permettre de faire mon coming out à ma famille, au moins ils pourront voir que ce que je leur dit est bien réel.

Je l’annonce d’abord à ma mère, après des nuits et des jours d’angoisse, je n’arrive pas à dormir et à me concentrer même quand je suis au travail. Je ne sais pas du tout comment elle peut réagir, ce que ça peut entraîner, en plus à l’époque mon père est gravement malade, donc il y a plein d’autres préoccupations.

Et puis un jour j’arrive à me lancer je me répète le scénario dans ma tète, les mots que je vais employer, enfin tout quoi. Quand je le dis à ma mère, elle se met à pleurer, mais en fait, elle s’y attend, elle n’était juste pas sûre et surtout ne voulait pas se l’avouer à elle-même. Tout de même, les choses se passent bien, elle m’accepte, elle m’aime.

Je pourrai le dire dans les jours qui suivent à mon père qui lui aussi passé le choc réagira de façon formidable, sans jugement, avec beaucoup de pudeur et de sensibilité. Aujourd’hui, c’est à lui que je pense très fortement, sa maladie l’ a emporté en début d’année, et je suis heureux d’avoir pu me confier à lui avant qu’il ne nous quitte définitivement.

Mes sœurs et mes amis aussi m’ont accepté, bref tout le monde, je regrette terriblement de ne pas l’avoir dit avant, car ma vie, je l’ai débutée véritablement il y a un an, quand je me suis enfin accepté et ouvert aux autres.

Aujourd’hui, je suis toujours avec mon mec, l’amour de ma vie et ça, c’est un bonheur que je savoure à chaque minute…

Similaire