Suis-je pansexuelle, car j’ai connu une femme trans qui me plaît?


Bonjour à vous,
Je suis une jeune fille de 22 ans, fière d’être lesbienne, et qui l’a toujours su d’ailleurs.
Je me poses tout de même une question depuis 2 mois environ.. Suis-je en fin de compte pansexuelle car j’ai connu une femme transexuelle qui me plaît?
Cette merveilleuse dame est très femminine, a de la poitrine et… toujours son pénis qu’elle sent être le sient et ne souhaite pas se faire opérer à ce niveau.
Vu que je n’aime pas les hommes, ni physiquement ni sentimentalement, mais qu’une femme transexuelle me plaît (non opérée donc), est-ce que je dois me considérer pansexuelle ou toujours lesbienne?:)
En remerciant d’avance pour le travail merveilleux que vous accomplissez.
Claudia

Bonjour Claudia !
Merci d’écrire de faire confiance à AlterHéros.
Si je comprends bien ta question, tu te questionnes à savoir si le fait d’être sexuellement et émotionnellement attirée envers une femme trans qui a un pénis modifie d’une quelconque façon ton orientation sexuelle.  Tu te demandes si tu ne serais pas pansexuelle plutôt que lesbienne.
D’abord, démystifions ensemble les concepts liés aux orientations sexuelles. Le terme pansexualité désigne le fait d’être sexuellement ou émotionnellement attiré vers autrui, peu importe son identité de genre. (Pour comprendre la différence entre la pansexualité et la bisexualité, je te propose cet article).  Puis, le terme lesbienne désigne une femme qui éprouve une attirance physique, sexuelle, affective ou romantique pour les femmes.
Tu dis avoir été sexuellement et émotionnellement attirée envers une femme trans. Une personne trans est une personne dont son identité de genre est différente du genre qu’on lui a assigné à la naissance. Certaines personnes trans désireront entamer un processus de transition afin d’adopter leur identité de genre ressentie. Certaines opteront uniquement pour une modification de la mention de sexe et de leur prénom à l’État civil, d’autres personnes trans opteront pour des changements vestimentaires ou corporels, que ce soit grâce à l’hormonothérapie ou à certaines interventions chirurgicales. Chaque parcours de personne trans est unique en soi et demeure pour autant valide. L’important, c’est d’écouter et de respecter la façon dont chaque personne désire s’identifier.
En ce sens, cette femme trans dont tu nous fais référence demeure entièrement une femme, et ce peu importe ce qui se trouve dans ses sous-vêtements. Certaines femmes ont des pénis, certains hommes ont des vulves. Et la présence de nos organes génitaux ne définit en aucun cas comment nous nous sentons et comment nous nous identifions. En ce sens, être attirée envers une femme qui a un pénis ne remet pas nécessairement en question ton orientation lesbienne, puisque cette femme s’identifie comme femme. Tu demeures donc encore attirée envers les femmes, qu’elles soient trans ou cisgenres (dont le genre correspond à celui assigné à la naissance).
J’espère avoir répondu adéquatement à ta question. N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question !
PS: Je te laisse ici-bas une image réalisée par la fantastique bédéiste Sophie Labelle. Je t’invite à suivre sa page Facebook, elle publie régulièrement des petites bandes-dessinées permettant de démystifier davantage la réalité des personnes trans.


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment