Suis-je lesbienne? Bisexuelle? Je ne sais plus où j’en suis…


Bonjour,
J’ai 15 ans. Je suis toujours sortie avec des garcons sans me poser de questions. Mais ces histoires ont toujours mal finies.
Je me suis convaincue que je n’aimais que les garcons mais depuis l’année dernière je fais des reves lesbiens ou alors lorsque je vois des filles s’embrasser ça ne me laisse pas indifferente. Mais je continuais de me convaincre que ce n’etait rien d’important.
Une amie, un jour m’a posé une question sur mon orientation sexuelle et je me suis rendue compte que je me verrais bien avec une fille et qu’il est fort probable que j’aime les filles.
Mais, les garcons m’attirent toujours mais de moins en moins…
Je ne sais pas si je suis bi ou alors lesbienne… Sachant qu’il m’ait déja arriver de fantasmer avec une fille.
Je n’ose pas non plus en parler avec des ami(e)s qui me regarderaient differemment ni mes parents qui le prendrait mal.
Je ne sais plus où j’en suis…
Merci.
Lylou

Bonjour Lylou!
Merci d’écrire à AlterHéros!
Tu te questionnes au sujet de ton orientation sexuelle.
Tu expliques que tu es toujours sortie avec des garçons sans te poser trop de questions et que tes histoires d’amour se sont toujours mal terminées. Tu ajoutes que les garçons t’attirent de moins en moins, et lors qu’une de tes amies t’a questionnée à propos de ton orientation sexuelle, tu as réalisé que tu te verrais bien avec une fille. Tu expliques aussi que tu fais des rêves mettant en scène des lesbiennes et que tu n’es pas indifférente lorsque tu vois deux filles s’embrasser. Voyons voir comment on peut avancer à travers tout cela!

Concernant tes histoires d’amour, sais-tu pour quelles raisons elles se sont mal terminées? Est-ce que c’était ton initiative de mettre fin à ces relations, ou plutôt l’initiative de tes partenaires? Est-ce que tu crois que cela a un lien avec ton orientation sexuelle? Fais-tu un lien entre ton attirance envers les garçons qui diminue et ces histoires qui se sont mal finies? Tu sais, si tu t’es engagée dans certaines relations amoureuses, c’est sans doute parce que tu croyais que c’était la bonne chose à faire à ce moment-là. Si tu prends un instant pour regarder derrière, tu peux sans doute constater que tu as appris certaines choses. Comment te sentais-tu en général avec des garçons? Est-ce que tu imaginais, quand tu étais avec eux, que tu pourrais passer ta vie avec un homme? Aurais-tu envie d’avoir d’autres relations amoureuses avec des garçons? À toi de voir comment ces relations passées peuvent t’aider à répondre à tes questions.

Je comprends que les rêves que tu fais t’intriguent. J’aimerais toutefois spécifier que même si les rêves peuvent être des indices de ce qu’on souhaite, ils ne sont pas un indicateur absolu de l’orientation sexuelle! Il en est de même pour ta réaction quand tu vois des filles s’embrasser. C’est quelque chose qu’on ne voit pas souvent dans la rue… ça peut donc éveiller quelque chose de particulier en nous! Qu’est-ce que tu veux dire quand tu écris que ça ne te laisse pas indifférente? Est-ce que tu te sens curieuse? Intriguée? Excitée? Choquée? Aimerais-tu être à leur place? Ces réactions peuvent aussi t’aider à te retrouver.

Tu sais, l’orientation sexuelle, c’est rarement noir ou blanc. Pour certaines personnes, c’est plus clair, alors que pour d’autres, les attirances changent avec le temps. C’est peut-être ton cas… ou peut-être qu’effectivement, tu ne t’es jamais vraiment posé la question, comme tu l’expliques, que tu « continuais de te convaincre que ce n’était rien d’important ». Selon moi, l’indice le plus important que tu mentionnes, ce sont tes fantasmes avec des filles. Tu expliques que ça t’est déjà arrivé. Est-ce que c’est un type de fantasme que tu as souvent? Le fait de t’imaginer aisément avec une fille est aussi un bon indice de tes envies et attirances. Ceci étant dit… je ne peux pas t’annoncer que tu es lesbienne, bisexuelle ou hétéro! C’est une constatation que toi seule pourras faire, au fil du temps et des expériences. Tu peux aussi continuer ton chemin sans essayer de te catégoriser ou te poser une étiquette. C’est un choix que certaines personnes font. On ne choisit pas son orientation sexuelle, mais on peut choisir de ne pas se catégoriser! Cela évite parfois bien des angoisses.

Je ne peux que te souhaiter de continuer d’oser, Lylou! Oser te questionner est un grand signe de maturité. Toutefois, je sais qu’il n’est pas facile d’être aux prises avec ce genre de questionnements, surtout si tu n’oses pas en parler avec des ami.es ou avec tes parents. D’ailleurs, crois-tu que tu pourrais en discuter avec cette amie qui t’a questionnée sur ton orientation sexuelle? Quoi qu’il en soit, c’est déjà un bon pas de nous avoir écrit, je t’en félicite et te remercie de nous faire confiance.

Bonne route, Lylou! J’espère avoir pu te donner un petit coup de pouce!
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.


Leave a comment

One thought on “Suis-je lesbienne? Bisexuelle? Je ne sais plus où j’en suis…