Suis-je bisexuelle, hétérocurieuse, hétérosexuelle?


Bonjour , si je vous écris c’est que j’ai besoin qu’on m’aide dans mes questions sur mon orientation sexuelle.J’ai bientôt 20 ans. Pendant très longtemps, je me suis considérée comme hétérosexuelle. Un jour , j’ai trouvé une amie d’enfance plus jolie que d’habitude ( je précise que je trouvais cette fille magnifique quand je n’avais pas ces questionnements) . Je me suis posée alors la question si je n’étais pas bisexuelle. Cela s’est passé en avril 2018, durant cette période je me suis rendue compte que j’étais très amoureuse de mon ancien meilleur ami que je connaissais depuis 3 ans avec qui j’avais une relation ambiguë. Notre relation amicale s’est mal terminée à cause de ça et cette relation m’a détruite. Après cela , je suis rentrée dans mes études supérieures avec le cœur brisé et mes questions toujours en tête. En octobre 2018, j’ai flirté avec un ami qui se définissait comme non binaire et pansexuel. Je me suis définie alors pansexuelle étant donné que j’étais attirée par lui. Mais en fait même si je respecte son identité de genre , je le considérais encore comme un homme car je le connais depuis longtemps et bien avant qu’il se définisse non binaire. Pendant quelques temps , j’ai pensé avoir un crush sur une amie de ma promotion. Puis en février 2019, j’ai rencontré un garçon qui est devenu mon premier copain. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce garçon , il me plaisait vraiment physiquement. On est sortis ensemble pendant 4 mois ,c’était ma première relation sérieuse , il m’a apporté beaucoup et j’ai découvert beaucoup de choses avec lui. Mais vers la fin de notre relation , j’ai du mal à m’investir par rapport à de gros problèmes personnels et notamment mes questionnements. Je sais que j’ai une très forte attirance pour les hommes sur tous les plans mais les femmes j’ai l’impression que c’est plus une attirance physique, de l’admiration car je suis une jeune femme qui a peu confiance en elle et j’adore la mode et la beauté mais je n’ai jamais vraiment osé être moi-même. Je ne pense pas être pansexuelle car le genre compte pour moi énormément même. Suis je alors bisexuelle , hétérocurieuse ou hétérosexuelle ? Il est vrai que j’ai eu des attirances pour les femmes mais j’ai beaucoup de mal à me voir dans une relation sérieuse avec , d’avoir des moments de tendresse avec,comment puis mettre au clair ses réponses . Merci d’avance pour votre réponse.
 
Bonjour à toi!
Tout d’abord, un grand merci de faire confiance à l’équipe d’AlterHéros pour répondre à tes questionnements – j’espère que je pourrai ici t’apporter la réponse que tu recherches (je ferai du moins de mon mieux!).
Je comprends de ton message que tu te questionnes beaucoup à propos de ton orientation sexuelle; tu es attirée par le genre masculin, mais tu as également déjà ressenti un certain intérêt pour le genre féminin, et tu te questionnes sur la nature de cet intérêt. Tu affirmes que, pour toi, le genre de la personne qui te plaît est un facteur important, et c’est pourquoi tu ne te sens pas nécessairement confortable de t’identifier comme « pansexuelle », ce qui t’emmène à te poser beaucoup de questions sur ton attirance.
Tout d’abord, j’aimerais te proposer ici la définition de l’orientation sexuelle selon le site « C’est Comme Ça », qui va comme suit : « L’orientation sexuelle [désigne] les attirances et les désirs d’une personne pour d’autres, en fonction ou non de leur genre ou de leur sexe ». Pour beaucoup de gens, l’attirance sexuelle (donc l’orientation sexuelle) est liée à leur attirance romantique, c’est-à-dire qu’iels peuvent être attirés physiquement et émotivement par un ou plusieurs genres. Cependant, pour d’autres, l’attirance sexuelle et l’attirance amoureuse ne sont pas nécessairement corrélés; c’est là qu’entre en jeu le concept d’« orientation romantique », qui « décrit [plutôt] le pattern de nos attirances romantiques : vers quel(s) genre(s) on est romantiquement attiré-e ou pas » (citation tirée d’un article du blog La Vie en Queer »).
De plus, ces deux « types » d’attirance (sexuelle ou romantique) ne sont pas tenus d’évoluer de façon simultanée – un individu peut par exemple toujours s’être senti romantiquement attiré par le genre masculin, mais ressentir du désir en alternance pour le genre féminin également, et/ou pour des personnes non-binaires. Il est même possible que cet individu sente qu’à une période de sa vie, iel ne ressent plus de désir sexuel pour le genre masculin, mais seulement de l’attirance romantique.
Pour illustrer un peu mieux ces concepts, je te propose de consulter l’image ci-dessous, que l’on appelle la « licorne du genre ».

Il s’agit d’un outil très pratique pour aider les gens à identifier ou clarifier certains aspects de leur identité et/ou de leur orientation sexuelle. Je t’explique comment ça fonctionne… Prenons par exemple la section « attirance sexuelle » : comme j’expliquais un peu plus haut, il est tout à fait possible de ressentir du désir et/ou des sentiments pour un ou plusieurs genre.s à la fois. Comme tu peux le constater, la section dont on parle ici contient trois « continuums » distincts, auxquels est attribué un genre. Après t’être questionné-e sur ton attirance sexuelle, tu n’as qu’à dessiner un « X » (ou un autre symbole de ton choix! :P) à l’endroit où tu situes cette attirance – et ce pour chaque genre. Cela permet de voir qu’une attirance pour plusieurs genres à la fois peut tout à fait coexister chez une même personne, et il existe autant de « combinaisons » d’attirances possibles qu’il y a d’individus dans le monde – c’est ce qui est fantastique avec la licorne de genre! 😉
Tu peux également constater qu’il existe une section intitulée « attirance sentimentale/émotionnelle » – comme j’expliquais plus haut, il est tout à fait possible que cette section ressemble beaucoup à la précédente, ce qui signifierait que l’attirance sexuelle et l’attirance romantique vont de paire. Cependant, si une personne a l’impression d’être sexuellement attiré-e par plusieurs genres, mais ne ressent des sentiments que pour un genre en particulier, comme cela semble être le cas chez toi, alors cette section peut être très utile pour clarifier cette attirance.
Tu te questionnes également sur l’« étiquette » qui correspond le mieux à ton orientation sexuelle et/ou romantique – tu cites d’ailleurs dans ton message les concepts de « bisexualité », « bi-curiosité » et « pansexualité ». Tu dis que tu ne te sens pas tout à fait confortable avec le terme « pansexuel-le » puisque le genre est pour toi un facteur important de l’attirance. Commençons d’abord par définir un peu mieux à quoi correspondent ces variantes de l’orientation sexuelle.
Chez AlterHéros, on aime bien utiliser la définition qui veut que l’orientation sexuelle soit la « capacité » à ressentir du désir sexuel et/ou amoureux; ainsi, on définirait la bisexualité comme la capacité d’être attiré-e par les individus de son propre genre ou du genre opposé.
Pour citer une réponse à une question similaire qui nous a été posée il y a quelques semaines : « Il est commun de considérer que les gens s’identifiant comme bisexuel-le-s ne sont attiré-e-s exclusivement que par deux genres, soit le masculin et le féminin – le préfixe « bi » signifie d’ailleurs « deux », ce qui peut être interprété selon le concept de la binarité des genres (la conception qu’il n’existe que le masculin ou le féminin). Il existe cependant, dans le spectre de la diversité sexuelle et de genre, plus d’un genre et plus d’une identité – une personne peut ainsi se sentir « non-binaire » (c’est-à-dire qu’iel ne s’identifie pas à un genre particulier, ou qu’iel se sent plus confortable dans un « entre-deux »), ou bien posséder des caractéristiques sexuelles que l’on associe à un genre en particulier, mais s’identifier à un autre genre. Sur le plan de l’orientation sexuelle, certain-e-s affirment ainsi que le terme « pansexuel-le » leur conviendrait mieux. Selon le site web d’Interligne, « le « pan » de pansexualité se traduit comme « tout », c’est-à-dire que les personnes pansexuelles sont attirées physiquement, sexuellement, affectivement ou romantiquement vers des personnes sans regard ou préférence au niveau du genre et du sexe de la personne, qu’elle s’identifie comme femme, homme, trans, sans genre ou autre.
Finalement, pour ce qui est de la « bi-curiosité », le site web « Queer Paris » décrit les personnes bi-curieuses comme « [ne s’identifiant pas] comme bisexuel-le-s, mais qui ressent[ent] le désir d’avoir des relations sexuelles ou affectives avec des personnes du genre opposé à celui des personnes avec qui [iels] entretien[nent] habituellement des relations ». Ainsi, une personne pourrait donc tout à fait se décrire comme hétérosexuel-le et bi-curieux-se.
Je ne peux malheureusement pas apporter de réponse précise et définitive à ta question puisque ton orientation sexuelle, ton attirance romantique et ton identité de genre t’appartiennent, et c’est à toi – et seulement toi- qu’il revient de définir qui tu es. Ainsi, je crois que ce qu’il est important de retenir, c’est qu’il t’est possible de t’identifier comme tu le souhaites, et selon l’orientation sexuelle et/ou romantique avec laquelle tu te sens le plus confortable. De plus, l’orientation sexuelle et/ou romantique n’est pas tenue d’être une « étiquette » que l’on adopte pour toute sa vie. En effet, dans le très large spectre de la diversité sexuelle, l’orientation sexuelle et/ou romantique peut être mouvante, ce qui signifie qu’une personne peut très bien se sentir plus attirée par le genre féminin à une certaine période, puis ressentir du désir à la fois pour les hommes et les femmes à un autre moment, ou alors uniquement pour les hommes.
J’espère que ma réponse suscitera chez toi des réflexions qui te permettront de clarifier tes interrogations! N’hésites pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin – notre porte est toujours grande ouverte!
Claude,
Bachelière en sexologie, UQAM


About Claude

Claude est une étudiante qui terminera sous peu un baccalauréat en sexologie à l’UQAM. Elle espère ardemment pouvoir s’impliquer dans l’intervention et la mise en place de projets venant en aide aux communautés LGBTQ+ une fois son diplôme en poche, et c’est ce qui la motive à s’impliquer chez AlterHéros. Dans ses temps libres, elle travaille dans une garderie pour chiens, s’intéresse à la photographie amateure et boit beaucoup trop de café.

Leave a comment