Pourquoi je mets si longtemps pour éjaculer ?


je souhaiterais savoir pourquoi je mets si longtemps pour éjaculer car cela devient un handicap
thierry

Cher Thierry,

Je tiens avant tout à vous remercier de nous avoir choisi pour répondre à votre question, concernant l’éjaculation retardée.

En effet, il s’agit d’un problème qui peut amener beaucoup de frustration pour l’individu et même au niveau du couple, parfois. Par définition, l’éjaculation retardée demande une stimulation (manuelle ou autre) de plus de 30 minutes. L’éjaculation retardée est un symptôme et les causes sont nombreuses. Comme je n’ai pas beaucoup de détails sur votre état de santé, laissez-moi vous donner les causes pathologiques les plus fréquentes.

L’éjaculation est un procédé neurologique complexe qui implique le système nerveux autonomique. Il est donc nécessaire de pouvoir compter sur des nerfs intacts. Parfois, il arrive que des procédures chirurgicales au niveau du bassin ou une fracture du pelvis suite à un accident abîment ces nerfs et entraînent un retard de l’éjaculation. De la même manière, un accident cérébral vasculaire ou une affectation de la moelle épinière peuvent aussi entraîner des symptômes similaires. Si vous n’avez pas d’histoire de maladies neurologiques ou d’accidents importants, il faut ensuite considérer les causes médicamenteuses et toxicologiques comme l’alcool, certaines drogues illicites et les antidépresseurs. Toutes ces substances ont été associées à des retards éjaculatoires chez certains utilisateurs. Évidemment, il est important de consulter un médecin si vous prenez actuellement un antidépresseur, puisqu’ils ne sont pas toujours la cause et qu’un ajustement peut être facilement effectuer sans pour autant cesser la médication.

Il faut aussi mentionner les causes psychologiques comme l’anxiété, les normes culturelles, etc. En effet, les causes psychologiques sont très fréquentes. Je sens dans votre questionnement une certaine détresse lorsque vous parlez « d’handicap »… ainsi, si vous croyez qu’il peut s’agir d’une cause organique pathologique (nerfs, médicaments et spécialement si le problème est nouveau), je vous invite à consulter un/e médecin de famille ou un/e urologiste. Vous pouvez aussi en discuter avec un/une sexologue qui pourra désigner un plan d’intervention et répondre à votre préoccupation d’un point de vue plus pratique.

Je vous suggère évidemment de diminuer l’alcool en tout temps, voire même couper l’alcool les soirs où vous planifiez avoir une relation sexuelle. Je vous invite de plus à éviter l’hyperstimulation manuelle du gland comme moyen d’éjaculer plus rapidement (car peut causer désensibilisation avec le temps) et de vous concentrer davantage à ressentir le plaisir, à vous laisser aller à vos fantasmes lorsque vous êtes stimulé. Il est en effet important de maximiser la détente et le bien-être psychologique afin de jouir d’une sexualité épanouie.

En espérant que ma réponse vous ait fourni des pistes,

Sincèrement,

Fred


About Frédéric Picotte

Frédéric est médecin de famille pratiquant dans la région de Shawinigan. Il a complété en mai 2008 mon doctorat en médecine à l’Université McGill et deux ans plus tard sa spécialité en médecine familiale via l’Université de Montréal. C’est l'une de ses amies, étudiante en psychiatrie, qui lui a présenté AlterHéros en 2008. Elle cherchait alors un bénévole qui répondrait de manière plus spécifique aux questions à thème « médical », ce qui a constitué la majeure partie de sa contribution jusqu’à maintenant.

J’aime m'impliquer à AlterHéros car on peut rejoindre et rassurer beaucoup de gens, peu importe l’âge, l’orientation sexuelle ou la culture. Je trouve intéressant que la majorité de nos visiteurs soient de jeunes internautes et qu’on puisse donc leur fournir une information de qualité et un espace pour poser des questions qu’ils auraient du mal à obtenir autrement.