J’aime porter des vêtements féminins, j’aimerais être une femme… mais est-ce vraiment ce que je veux?


Bonjour Alterhéros !
J’ai 22 ans, je suis né homme, et j’ai généralement vécu en tant que tel. Il n’y a qu’une personne qui sache que je ne sais pas trop où j’en suis suis, un bon ami moi, qui est aussi mon colocataire.
Quand j’étais assez jeune (11-12 ans) j’ai porté pour la première fois une culotte de femme, et ça m’a waouh, je m’étais rarement senti aussi bien. J’ai commencé à en avoir de plus en plus puis un jour mes parents sont tombés dessus j’ai inventé un bobard énorme et je m’en suis séparé. Pendant longtemps après j’ai un peu refoulé cette envie, j’ai rencontré une fille quand j’avais 17 ans (je suis purement hétéro), on s’est mis ensemble, puis on s’est séparé après un an et demi. Quelques temps après ça j’ai recommencé à avoir envie de me travestir, de me sentir femme, mais beaucoup plus fort qu’avant. Aujourd’hui ça fait trois ans que je m’achète parfois des habits, des sous-vêtements féminins et que je les porte, seulement chez moi en cachette ou rarement quand mon coloc est là, même si ça ne le dérange pas du tout (il est même plutôt curieux (dans le bon sens du terme) sur ça). Pour dormir je mets souvent une culotte et une nuisette, je me sens très à l’aise dedans. Dans la vie en général, comme j’ai dit je vis en tant qu’homme, mais je ne me sens pas entier en tant que tel, je me situerai un peu entre homme et femme sur le plan du genre, mais je ne le sais pas vraiment, j’ai trop de pressions extérieures qui m’empêchent de vraiment être moi-même, je ne sais pas vraiment qui je suis. J’aime vraiment me maquiller, porter des collants, des ballerines, des slims, soutien-gorge et autres, mais un beau costard c’est chouette aussi. Si on me disait que je pouvais changer de sexe, devenir une vraie femme en un claquement de doigt, sans personne dans mon entourage ou en général pour me juger, je sais que je le ferai sans hésiter. Mais est-ce que c’est vraiment ce que je veux ? Je pense que oui, mais est-ce que je serai suffisamment sûr de moi pour en parler aux autres, certainement pas, leur regard me ferait trop peur. Je sais vraiment pas où j’en suis, suis-je un homme, ou une femme refoulée dans un corps d’homme, ou un peu des deux, j’en sais rien et ça me travaille beaucoup, et j’ai peur d’en parler à ma famille, même si je sais que ma mère par exemple le prendrait très bien, mon père lui je doute déjà un peu plus à ce sujet. Si vous pouvez m’aider à y voir plus clair, ça serait bien. Peut-être que voir un psychologue pourrait aussi m’aider à me trouver, à savoir qui je suis ?
En tout cas merci de prendre le temps de me lire, si vous voulez savoir quelque chose hésitez pas à demander je vous dirai ce que je peux 🙂
Quentin

Bonjour Quentin!
Merci de nous faire confiance!
Tu aimes porter des vêtements et accessoires traditionnellement féminins.
Tu expliques que sur le spectre du genre, tu te situes entre homme et femme, mais que si tu avais la possibilité de “devenir une vraie femme”, dans certaines conditions, tu le ferais.
En ce moment, tu te permets d’explorer, de te questionner, et tout ça est très sain. C’est bon de savoir que ton coloc est un allié dans cette situation, tout comme ta mère. As-tu envie d’en (re)discuter avec lui et avec elle? C’est normal d’avoir peur, mais tu sembles avoir l’impression que ce serait bien accueilli. Si tu te sens en sécurité avec ces personnes, sans leur demander conseil, tu as la possibilité d’en parler à voix haute avec quelqu’un et avoir accès à certains reflets, d’autres questions qui pourraient t’aider à y voir plus clair, tu comprends? Sinon, un.e sexologue ou psychologue pourrait effectivement te donner un coup de pouce. Si tu souhaites consulter, je te propose de contacter une asso LGBTQ (ou encore mieux, une asso de personnes trans et queer) pour savoir s’iels ont des références pour toi, question de ne pas tomber sur une pomme pourrie!
Tu parles de “te sentir femme” beaucoup plus fort qu’avant. Ça, c’est plus fort que tout pour comprendre ton genre, plus que les tissus que tu aimes avoir en contact avec ta peau et le maquillage que tu aimes porter, puisqu’un tissu et du maquillage peuvent plaire autant aux hommes qu’aux femmes. Ce ressenti, on l’appelle l’identité de genre. Ce qui est extérieur, le style, les vêtements, la façon de se présenter, de se déplacer qu’on peut associer à un genre ou à un autre, c’est l’expression de genre. Pour une autre définition de ces deux concepts, tu peux consulter le site web belge Genres Pluriels.
Dis-moi, qu’est-ce qu’une vraie femme pour toi? La définition d’une femme ne s’arrête pas à son corps et à son look, comme tu le sais sans doute. Qu’est-ce que tu identifies comme féminin chez toi? Qu’est-ce que tu identifies comme typiquement masculin? Qu’est-ce qui est un mélange des deux? Quand on élimine les stéréotypes, ça devient difficile de répondre à ces questions, n’est-ce pas? Ce qu’il nous reste, c’est le ressenti, qu’on ne peut pas aisément mettre en mots. Maintenant, comment nommerais-tu ce ressenti? Entre femme et homme? Plus femme que homme? Non-binaire?
Tu parles dans ton message des pressions extérieures que tu vis et qui t’empêchent de savoir qui tu es vraiment. Je comprends tout à fait ! De plus, les genres sont souvent perçus comme binaires dans nos environnements et les personnes non-binaires ont très peu de visibilité. Tu n’es pas obligé de te caser dans un genre ou un autre dans ta vie personnelle (sur tes papiers d’identité, c’est autre chose, mais bon). Je te laisse le lien vers une réponse rédigée récemment par une personne non-binaire avec qui je travaille à l’Astérisk. J’espère que cela t’apportera des réponses ou d’autres pistes de réflexion.
Je t’invite à continuer à explorer et à faire des choses qui te font du bien, porter les vêtements et accessoires que tu aimes par exemple. N’hésite pas à nous réécrire au besoin, d’accord? Nous sommes là pour toi!
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment