Tag: femme trans



Jusqu’où puis-je aller dans une transition médicale en France à ...

Bonjour, je suis trans MtF et j'ai rendez vous avec un docteur accompagnant les transitions, mais je ne sais pas trop à quoi m'attendre. Jusqu'où puis-je aller dans une transition médicale sachant que j'ai 15 ans ? Les bloqueurs de puberté sont-ils déjà accessibles ? Merci d'avance. Alone


J’ai appris que la femme que j’aime est trans, cela ...

Bonjour, Je poste ici ma question après avoir écumé internet à la recherche de réponses et parce que j’ai pu comprendre que vous sauriez probablement répondre à celles-ci. Alors je vais vous expliquer ce qu’il m’arrive. Je vais être long, mais je pense que c’est important d’être le plus détaillé possible … J’ai 29 ans. Du point de vue de mon orientation sexuelle, je sais que j’ai toujours été hétéro. J’aime le genre féminin et suis attiré par lui naturellement. Je n’ai jamais eu d’autres relations qu’elles soient sentimentales ou de plaisir qu’avec des femmes. Il y a maintenant 4 ans, j’ai rencontré une femme, Julie, qui a 2 ans de plus que moi et bénévole dans la même association que moi. Nous nous sommes tout de suite bien entendus et au fil du temps avons découverts une multitude de points et goûts communs, au point de passer beaucoup de temps ensemble. Sorties culturelles, randonnées en pleine nature, week-end road trip, … on est devenus proches au point de se confier l’un à l’autre, de s’appeler régulièrement quand on ne se voit pas, … Il y a de cela presque un an, alors que je commençait à sortir avec avec une autre femme, Julie a commencée à montrer quelques signes de jalousie. J’ai senti quelque chose qui n’allait pas et trouvait ça d’autant plus bizarre que mes autres fréquentations ne lui posaient jusqu’ici pas de problème. Je précise que de son côté, elle n’a personne dans sa vie (d’ailleurs pas beaucoup d’amis et elle est en froid avec sa famille, mais n’ai jamais eu plus d’infos à ce sujet et jamais souhaité lui demander parce que je sentais que ça lui faisait mal d’en parler) car elle m’a toujours dit qu’elle attendait de trouver la bonne personne. Bref. Décidé à lui parler, et pour passer du temps avec elle, j’organise pour cela un petit week-end dans l’Isère. On passe vraiment un bon moment. Mais alors que j’ai commencé à aborder le sujet avec elle, on a eu notre première prise de bec. Il s’est révélé qu’elle a finie par m’avouer ses sentiments et qu’elle en avait assez de me voir avec d’autres filles. J’étais déjà choqué parce que je n’avais rien vu venir. Mais il s’avère que le soucis, c’est que j’aime énormément cette femme. Elle est même celle avec qui j’aime a passer du temps et sa compagnie, bien plus qu’avec n’importe quelle autre femme. De retour de week-end, on reprend notre semaine de travail et moi j’ai cette dispute qui m’obsède complètement. Mais au plus je passais de temps avec ma copine, au plus je sentais que Julie souffrait et que je la perdais. J’ai donc fini par mettre fin à ma fréquentation. Et petit à petit, Julie et moi sommes redevenus complices comme avant. À la réouverture des cinémas, on décide avec Julie de se faire une séance. Et pendant celle-ci, on fini par s’embrasser. J’ai compris à ce moment là que je l’aimais vraiment. À la fin de la séance, je l’invite à venir chez moi. On se fait un petit repas vite fait et on s’embrasse à nouveau. Je vous passe les détails mais arrive un moment où on se déshabille. Sauf qu’au moment de lui retirer son pantalon, je sens qu’elle se crispe et finie par me demander d’arrêter en me disant qu’elle ne peux pas. J’avoue qu’à ce moment j’étais perdu. D’abord, cette jalousie maladive, le fait qu’elle m’ai avouée ses sentiments, cette soirée qui avait bien commencée … Le soucis, c’est que depuis fin mai, elle est de nouveau distante mais cette fois, a carrément ignorer mes appels, messages… elle a même finie par ne plus venir à l’association où on est bénévoles. Moi inquiet et parce que je voulais des réponses, je fini par me pointer chez elle. C’était vers la mi-juillet. Elle me laisse entrer chez elle et je sens qu’elle est vraiment mal à l’aise. Elle n’osait même plus me regarder … bref. Elle finie à force de mes questions et de mon insistance, par me révéler qu’elle était née garçon et quelle est en froid avec sa famille parce qu’à 16 ans; elle a voulu devenir une fille, parce que pour elle, elle l’avait toujours été. Et que si elle était partie et qu’elle avait voulu arrêter de me voir, c’est parce qu’elle savait pas comment me le dire, après 4 ans d’amitiés et tout ce qui s’est passé entre nous et qu’elle avait peur que je la rejette. Moi je suis tombé de haut et je n’ai pas su quoi lui dire, lui répondre. Je comprenais mieux maintenant son comportement. Sauf qu’aujourd’hui, moi je ne suis pas bien. Je n’ai jamais eu de rapports amoureux ou autre avec une transsexuelle. Je ne m’étais même jamais imaginé que cela puisse arriver un jour d’ailleurs. Mais je sais que je l’aime. Et je suis presque certain que cette femme est celle que je cherche depuis longtemps. Sauf que j’ai deux problèmes. La première, c’est qu’elle est toujours hyper distante depuis toute cette histoire et que de mon côté, je ne suis pas hyper à l’aise avec tout ça. Bien sûr, une partie de moi veux se lancer avec elle. Et quand je repense à tous ce qu’on a fait tous les deux, ça ne peux pas être autrement. Parce que je n’ai jamais été aussi bien avec une femme. Mais entre la distance qui persiste entre nous de son côté et le fait que je ne sois pas totalement à l’aise avec sa transexualité, je suis dans l’impasse. Une immense partie de moi veux nous laisser une chance. Mais une autre partie, me laisse emprunt aux doutes. D’abord, je lui en veut. Car après tout ce qu’on a vécu et toutes les confidences qu’on a eu ensembles, je suis en colère contre elle de ne pas m’avoir dit cela avant. Même si d’un autre côté je peux comprendre qu’elle ai eu peur de me le dire avant et que je m’éloigne d’elle … mais j’ai aussi cette crainte du point de vue de son corps. Je ne sais pas comment dire, mais je ne suis clairement pas à l’aise à l’idée de me retrouver avec une femme qui a un pénis … Bref. Je suis perdu. D’un côté; je ne veux pas la perdre. Je sais que je l’aime et je veux construire quelque chose avec elle. Et c’est clair que de son côté, c’est partagé. Mais de l’autre, j’ai cette part de colère vis-à-vis du fait qu’elle m’ai cachée sa nature aussi longtemps. Qu’en dépit de tout ce qu’on a fait ensemble de ce qu’on s’est dit, elle n’ai jamais pu me l’avouer avant, comme si j’allais la traiter comme un monstre. Peut être aussi, suis-je un peu en colère contre moi de n’avoir rien vu venir non plus je ne sais pas. Et cette histoire. Je ne sais pas comment me mettre en tête que j’aime et que je pourrais avoir une relation avec une transsexuelle. Et cette distance qu’elle mets entre nous maintenant et qui m’est insupportable. Et il y a quelques jours, une connaissance commune m’a avouée que Julie n’arrête pas de pleurer … bref. Je suis complètement retourné. Tout ça me rend fou je ne sais pas quoi dire, pas quoi faire. Je suis perdu. Quels conseils pourriez-vous me donner ? Merci par avance …



Est-ce sécuritaire de porter une Diva Cup dans l’anus pour ...

bonjour je mapelle maxime,j'ai 21 ans et je veux vire le plus possible comme une femme cisgenre. celas ma mon nécessite de faire comme si j'avais mes menstruations comme les autres femmes. J'utillise régulierement des serviettes pour la nuit et le jour je porte des tampons dans mon l'annus. je me demandais si il n'étais pas préférable du point de vue de santé, que je remplace les tampons par une diva cup. Est ce que je peux mettre une diva cup dans mon annus sans risque et si oui que grandeure me conseiller vous contenu que je porte mes tampons 7 jours par mois. Dois-je avoir peur que la diva cup reste coinser et combien de temps puis-je la porter sans risque pour ma senter? merci maxime


Je suis une femme trans asexuelle et je ne trouve ...

Cela fait près de 30 ans que j'ai transitionné et que je vis pleinement ma vie de femme bien que sexuellement non réassignée. Depuis mon adolescence je n'ai jamais eu de véritable attirance pour la sexualité. Partiellement en cause un phimosis suivi d'une circoncision à 18 ans. Ma longue hormonothérapie n'a fait qu'amplifier mon asexualité. Aujourd'hui je me retrouve à aimer un homme qui est mon compagnon de vie. Malheureusement le constat est évident: je parviens difficilement à le satisfaire sexuellement. Lui prodiguer des caresses ainsi que des bisous intimes ne m'effraie pas et je le fais volontiers. Comme il en demande plus je m'offre occasionnellement pour le satisfaire pleinement. Et ca marche puisqu'il explose le plus souvent en moi. C'est devenu véritablement une corvée en ce qui me concerne. Je n'y trouve que déplaisir, voire même de la souffrance. Je parviens néanmoins jusqu'à maintenant à m'y astreindre mais cela devient de plus en plus mon chemin de croix. SVP, que pourriez-vous me conseiller? Claire


Est-il possible que le physique de la personne avec qui ...

Bonjour, Simple question, qui cependant, peut choquer... Est-il possible, voir concevable que le physique de la personne avec qui on serait le plus compatible, soit une femme trans ayant décider de garder son appareil génital d'origine. Comment suis-je arriver à cette conclusion aberrante : - J'aime les seins - J'aime pas l'appareil génital féminin - J'aime les rousses (purement accessoire) - J'aime l'appareil génital masculin - J'ai plus aimé sodomiser (bareback) une femme qu'un homme (avec préservatif), Avec l'homme, c’était comme si je me masturbais. Ma question est purement introspective.



Je suis un homme cisgenre hétéro et je me rends ...

Bonjour, Je suis un homme cisgenre hétéro et via une application de rencontre j'ai fait la rencontre d'une femme trans, sans réaliser que cette personne était trans. Bien que je sois à l'aise avec la transexualité, que j'ai lu sur le sujet pour mieux comprendre, entrer en relation intime est une étape où je ne suis pas. Donc, j'en viens à ma question auquel Google n'a pas su répondre: Comment puis-je répondre à cette personne que je ne suis pas intéressé à aller plus loin sans être maladroit, blessant et évidemment sans la ghoster? Merci d'avance de votre réponse!



J’ai du mal à accepter que je suis un garçon, ...

Bonjour Je m'appel Thomas, j'ai 15 ans, je vis sur Paris et depuis environ une semaine je me pose des questions. Disons que sans forcément me "sentir" fille, j'ai du mal à accepter d'être un garçon et je préférerai en être une. Est ce que ça implique de la transexualité, ou est ce qu'étant donné que je me demande ça que depuis une courte période, il est mieux d'attendre pour être sûr ? A l'heure actuelle, je suis plutôt d'avis que je serais plus heureux si j'étais une fille, j'ai même pensé à des possibilités telles que la prise d'hormone, etc, mais ça me fait peur... Est ce que je devrais en parler à mes parents ? J'y ai pensé, mais j'hésite, j'ai toujours été vachement timide (surtout pour annoncer ce genre de chose) même vis à vis des personnes qui me sont proches. Par ailleurs, je vois une psy pour des raisons totalement différentes (aucun rapport avec la sexualité) depuis un petit moment (je l'ai vu 4 ou 5 fois), devrais-je lui en parler ? Je me demande aussi si il y a un mal à préférer être une fille même si on ne se "sent" pas fille, si on n'a pas le sentiment de ne pas être né dans le bon corps mais juste par préférence, car on sent qu'on serait plus heureux ainsi. Ces derniers temps j'ai découvert pas mal de choses sur moi avec l'adolescence et c'est assez dur de devoir avaler tout ça et de remettre en question qui on est... Un peu d'aide ? Merci d'avance à ceux qui ont pris le temps de lire, et merci d'avantage encore à ceux qui prendront le temps d'écrire une réponse.



Comment faire comprendre à ma famille que je suis une ...

Bonjour/Bonsoir je venais ici pour savoir comment faire comprendre à ma famille que je ne suis pas un homme mais une femme pour pouvoir enfin vivre sous mon identité de femme et enfin me séparer de mon pénis qui me dégoutte. Et me rapprocher de la vie que je devrais avoir(une vie de femme)!!! Et si possible reprendre ma vie à zéro mais ça c'est secondaire l'objectif c'est déjà de réussir à faire comprendre à mes parents que je suis une femme et pas un homme!!!