Mon partenaire et moi sommes vierges. Comment doit-on s’y prendre pour notre première fois pour éviter qu’on se fasse mal?


Bonsoir, j’ai vraiment besoin de conseil, suis avec mon partenaire sa fais 4 et nous deux n’avions pas encore eu de rapport de sexuel.
Et cette année nous avions décidé de faire notre premier rapport, mon partenaire est vierge et on a peur tout les deux, donc je sais pas comment m’y prendre pour faire le rapport sans lui faire mal.
Merci
Nesbi

Salut Nesbi!
Merci de nous écrire pour poser ta question. Je trouve ça très attentionné de ta part de vouloir t’informer pour que votre premier rapport sexuel ensemble se passe le mieux possible. 🙂
Dans ton message, tu nous indiques que tu vivras bientôt ta première relation sexuelle avec ton partenaire. Je ne sais pas si tu en as eu d’autres par le passé, mais tu nous dit que, pour lui, ce sera sa toute première relation sexuelle et que tu veux t’assurer de ne pas le blesser. Tout d’abord, je tiens à te dire que c’est tout à fait normal de ressentir de la nervosité face à la découverte de la sexualité avec une autre personne, que l’on ait eu d’autres partenaires ou pas auparavant. Souvent, on entend dire que la première relation sexuelle avec pénétration (je crois bien que c’est de ça que tu nous parles) peut être douloureuse. Je te rassure toutefois : si on y va tranquillement, à notre rythme, et qu’on se prépare adéquatement, ça ne devrait pas faire mal.
Voici quelques éléments qui peuvent vous aider à rendre ce moment agréable :
  1. Choisir le lieu et le moment. Une des choses qui peut être source de douleur, c’est le stress. Quand on est stressé.e, nos muscles sont contractés, l’anus peut être plus contracté, l’érection du pénis peut être plus difficile à avoir ou à maintenir et le vagin peut être moins lubrifié (mouillé), alors la friction pour l’un comme pour l’autre pourrait être douloureuse. Probablement que vous voudrez partager ce moment intime dans un endroit confortable où vous ne risquez pas d’être dérangé.e.s et à un moment où vous avez le temps de prendre le temps (pas dans une salle de classe vide entre deux cours, par exemple!).
  2. Préparer le corps de l’autre. Pour qu’une relation sexuelle avec pénétration se passe bien, c’est important que notre tête, mais aussi notre corps soit détendu. Il y a plusieurs activités de type sexuel qui peuvent aider le corps à se préparer à une pénétration en aidant l’érection du pénis et la lubrification du vagin : les baisers, les caresses, les massages, etc. Le corps répond à ces gestes, mais comme je l’ai mentionné plus haut, c’est normal de ressentir de la nervosité et celle-ci peut rendre plus difficile pour le corps de se détendre. Ne vous en faites pas et allez-y à votre rythme. Au besoin, vous pouvez utiliser du lubrifiant pour réduire la friction lors des caresses sur les organes génitaux ou durant la pénétration, tout particulièrement si vous prévoyez avoir un rapport sexuel anal!
  3. Se protéger. Utiliser une ou des méthodes de prévention ou de contraception, particulièrement le condom, peut aider à réduire le stress qui peut être occasionné par la peur d’une grossesse non désirée ou pas la transmission d’ITSS (infection transmissibles sexuellement et par le sang).
  4. Ne pas se mettre de pression. La première fois que l’on a une relation sexuelle avec quelqu’un, on veut que ça se passe le mieux possible, alors on a tendance à se mettre beaucoup de pression sur les épaules. Pourtant, ce n’est pas un concours! On n’a pas besoin de “bien performer”, mais simplement de profiter de ce moment ensemble, d’être à l’écoute de l’autre et de son propre corps. Par ailleurs, une relation sexuelle ne doit pas nécessairement se traduire par une pénétration ou par un orgasme! Il y a plein de façon d’explorer la sexualité avec un.e partenaire sans pour autant avoir une pénétration. Et il serait bien triste de résumer un rapport sexuel à un simple orgasme de quelques secondes, alors que le plaisir est présent pendant l’ensemble de la relation sexuelle. 🙂
  5. Communiquer. Ça peut sembler banal ou cliché, mais la communication tient un rôle important lorsque l’on parle de sexualité. Tout d’abord, c’est important de s’assurer que l’autre personne est d’accord avec les pratiques proposées (baisers, caresses, quelles parties du corps toucher, masturbation mutuelle, pénétration, etc.) : c’est ce qu’on appelle le consentement. D’autre part, il est important de communiquer à notre partenaire comment on se sent et de le demander à l’autre également. “Est-ce que tu aimes ça quand je fais ____?” “Est-ce que tu veux que je continue?” “Est-ce que ça te fait mal quand je _____?”. ”Est-ce que le rythme est correct? Est-ce que je peux accélérer? Peux-tu ralentir?” Simplement se montrer à l’écoute de l’autre permet de rendre le moment plus agréable.
En bref, l’important est que vous viviez votre sexualité à votre rythme et que vous soyez à l’écoute de vos propres besoins et de ceux de l’autre afin de vous détendre et de vivre ce moment sans pression.
J’espère que ma réponse aura pu t’aider un peu. N’hésite pas à nous réécrire si tu as d’autres questions!
Amusez-vous bien 😉
Marion, pour AlterHéros

About Marion Brodeur-Laperrière

Diplômée du baccalauréat en sexologie de l'UQÀM, Marion s'intéresse particulièrement aux enjeux LGBTQ+ et souhaite apporter son aide à cette communauté qu'est la sienne. Musicienne chevronnée et poète à ses heures, elle est un peu trop accro à Harry Potter.


Leave a comment

2 thoughts on “Mon partenaire et moi sommes vierges. Comment doit-on s’y prendre pour notre première fois pour éviter qu’on se fasse mal?