Mon mari entretient des relations virtuelles avec des ladyboys…


Bonjour,
Tout d’abord je vous prie, de bien vouloir excuser mon orthographe ainsi que ma ponctuation, je vais parler de mon problème pour la première fois donc je me défoule comme dans un livre secret.
Je vous écris car je vous appel à l’aide concernant mon mariage. Cela fait 9 ans que je suis avec mon mari et nous avons un enfant de 3 ans, et nous attendons un deuxième, nous baignons dans le bonheur.
Cependant depuis mars dernier j’ai découvert qu’il avait beaucoup de relations virtuelles avec des ladyboys.
J’ai été anéantie, trahis, blessée parce que cela ne lui ressemble absolument pas. Il avait crée une relation semi amoureuse avec une personne trans venant des Philippines, j’avais même remarquée qu’il parlait beaucoup de ce pays, qu’il voulais y aller mais seul, pour se vider la tête mais je ne comprenais absolument pas. Lorsqu’il parle avec ces personne il se prêtent célibataire, pour moi c’est comme ci il crachais sur toute la relation et tout l’amour que l’on avons crée. Je ne le reconnais plus du tout 
Lorsque j’ai tout découvert je lui avais tout présentée les preuves, photos, conversations, envoie d’argent, … Il était choqué, car il ne pensait pas un jour se faire griller. Il me dit que tout est partit d’un porno, mais la il a dépassé le porno il est allé au-delà ce cela, il me dit que il aime ça car il trouve les trans plus féminin qu’une femme je trouve que il se contredis je suis une vrai femme je suis enceinte j’ai pardonnez moi mais un vrai vagin comment un trans peux être plus féminin que moi par exemple? Je suis une femme dévouée qui l’aime plus que tout mais pour tout vous dire il me dégoute, j’ai l’impression que je ne lui suffit pas, qu’il aura toujours un manque dans sa vie. Lorsque l’on couchent ensemble j’ai en tête des pensées qui me bloquent.
Il récidive dans ce délire, qui pour moi l’a tout à fait changé, je me demande ce que j’ai pu faire pour mériter ça mais je ne trouve pas de réponse.
Je suis enceinte, et je suis dans une panique et un stress total, une partie de moi me dis de la quitter mais une partie de moi l’aime plus que tout. Je suis une personne qui réfléchis beaucoup et qui se pose trop de questions mais qui sont souvent sans réponses…
Je lui ai proposer une thérapie de couple pour parler de cela mais il ne veux pas il a honte, que faire? Je vie entre la haine et l’amour…
Sarah
Bonjour Sarah,
 
Merci de votre confiance envers AlterHéros pour nous partager votre situation. Vous semblez vivre une épisode très difficile, et j’espère que nous saurons vous offrir quelques pistes de réflexion et un support adéquat.
 
Si je comprends bien votre situation, vous dites être en relation depuis plusieurs années avec votre conjoint. Depuis peu, vous avez découvert que celui-ci entretenait des liaisons virtuelles avec des personnes ladyboys des Philippines. La découverte de ces liaisons vous a fait ressentir un sentiment de trahison envers ton copain, d’autant plus que vous dites qu’il se présente comme célibataire lorsqu’il communique avec ces personnes. Cette situation vous crée un immense stress, et influence également votre rapport à vos relations sexuelles. Vous lui avez déjà proposé de rencontrer un.e professionnel.le en sexologie pour vous aider dans cette dure période, mais celui-ci a refusé. Vous semblez en questionnement à savoir si vous désirez poursuivre votre relation à ses côtés : d’une part, vous vous dites toujours en amour avec cette personne, et d’autre part, vous vivez une déception à son égard et ne savez pas comment réagir.
D’abord, il est complètement normal que vous vous sentez désorientée dans cette situation. Sachez que vos émotions et vos questionnements sont valides.
Il serait difficile de nommer les motivations de votre conjoint à entretenir ce type de liaisons sur le Web. Est-ce que cela répond à un certain besoin? À une curiosité? Est-ce que cela alimente pour lui une dimension de ses désirs et de ses fantasmes? Seul lui peut répondre à cela. Toutefois, j’ai envie que l’on s’intéresse à votre bien-être personnel d’abord et avant tout. Il est sain d’exprimer votre déception, votre désarroi et votre frustration dans cette situation. Votre confiance à l’égard de votre conjoint semble s’être effritée dans cet épisode. C’est maintenant à vous de réfléchir sur ce que vous désirez comme relation et d’établir vos limites. Il demeure toujours possible, avec une bonne dose d’amour et de communication, de trouver des solutions conjointement entre votre partenaire et vous pour régler cette situation. Ce ne sera certes pas évident, mais si votre conjoint et vous croyez toujours au potentiel de votre relation amoureuse, je suis certains que vous trouverez des solutions. Peut-être sera-t-il l’occasion d’aborder le sujet de la fidélité et de définir vos propres visions des liaisons amoureuses. Pour citer un extrait d’une réponse écrite récemment, «Vous savez, il est possible de parler de fidélité, de ses modes d’expressions et de ses limites entre partenaires. Certains couples s’autorisent des relations sexuelles extraconjugales, d’autres préfèrent l’exclusivité. L’important, peu importe le scénario et le contrat relationnel établi, c’est de miser sur la communication. »
Tu dis que ton copain entretient des liaisons virtuelles avec des personnes ladyboys des Philippines.
Je ne connais pas exactement les tenants et aboutissants de ces relations, mais j’aimerais tout de même partager quelques informations au sujet des ladyboys. Le terme ladyboys, ou katoï dans certaines communautés, fait référence à des personnes ne s’inscrivant pas dans une traditionnelle binarité de genre dans certains pays de l’Asie du Sud-Est. Le terme est toutefois davantage utilisé dans le jargon populaire pour décrire certaines personnes trans ou travesties travaillant dans l’industrie du sexe. En ce sens, l’usage du terme ladyboys peut référer à plusieurs concepts bien différents. Vous dites que votre conjoint a envoyé des transferts monétaires à une personne des Philippines. Peut-être s’agit-il d’une relation entre client et personne travailleuse du sexe, ou peut-être s’agit-il d’une relation complètement amicale et affectueuse. Encore une fois, seul votre conjoint peut répondre à cette question.
Par la suite, vous faites référence à la question de la féminité. Vous dites que votre mari considère les ladyboys comme étant plus féminines que vous. Mon rôle n’est pas de prendre position sur ce sujet, mais simplement de clarifier certains termes à vos côtés. Pour reprendre la définition de ce guide d’outils, l’expression de genre désigne «l’apparence de ce que notre société qualifie de féminin ou de masculin (vêtements, coiffure, maquillage, langage corporel, etc.), sans égard au genre de la personne. Les deux pôles de cet axe correspondent aux représentations stéréotypées du féminin et du masculin telles que les véhiculent nos sociétés. Entre ces deux pôles, on
retrouve toutes les possibilités de l’expression de genre. L’expression de genre n’est pas nécessairement la manifestation de l’identité de genre de la personne et peut varier chez une même personne.» En ce sens, chaque personne est apte à définir sa propre vision de la masculinité et de la féminité. Conséquemment, une personne trans, peu importe ce qui se trouve dans ses sous-vêtements, peut véhiculer une image socialement associée à la féminité ou socialement associée à la masculinité.
Pour finir, on ne peut obliger quelqu’un à prendre rendez-vous avec un.e professionnel.le en sexologie. Même si l’option d’une thérapie de couple peut sembler intéressante dans votre situation, la décision finale revient à votre conjoint. Vous pouvez certes tenter de réitérer l’offre. Vous pouvez également rencontrer de façon individuelle une personne professionnelle de la santé si vous ressentez le besoin d’obtenir un support de ressources extérieures. Et puis, le plus important, écoutez-vous. Vous êtes aptes à mettre vos limites et à vous écouter si cette situation devient trop difficile pour vous. L’important, comme je disais, c’est votre bien-être.
 
J’espère avoir été en mesure de vous guider dans vos réflexions. N’hésitez pas à nous recontacter en cas de besoin.
 
Cordialement,
 
Guillaume, Développement social pour AlterHéros

About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.


Leave a comment

One thought on “Mon mari entretient des relations virtuelles avec des ladyboys…

  • girardini

    salut ton cas semble pas évident mais je crois que le dialogue doit etre rétabli et les choses mises au point tu ne peux vivre
    cette situation à long terme , je ne sais pas jusqu’où ira ta tolérance mais il faut à tout pris en discuter .
    Tout dépend plus que la solidité de votre union .