Ma copine m’a faite remarquer plusieurs choses qui me rendent mal à l’aise concernant ma vulve…


Salut AlterHéros, j’écris pour un sujet qui me gêne beaucoup. C’est par rapport à ma vulve… Ma copine m’a faite remarquer plusieurs choses qui me rendent mal à l’aise. Je ne sais pas quoi faire. Je n’avais jamais remarqué avant que j’étais bizz. Je n’ai jamais fait l’amour avec quelqu’un d’autre que ma copine d’en ce moment et je n’ai jamais eu d’autre vrai couple avant. Voici les choses qu’elle m’a dit (c’est osé, je m’excuse pour les descriptions).
Peu importe combien de fruits je mange et que je suis 85% végé, ma vulve sent toujours comme amère, salée et métallique, je ne sais pas comment la décrire… Je ne veux pas prendre de savon ou de parfum parce que ma peau est fragile. Mon médecin dit que tout semble ok. Je me lave avec de l’eau à tous les jours, plusieurs fois par jour et je prends toujours ma douche avant de faire l’amour. Mais ma blonde trouve toujours quand même que je sens trop amère et que je goûte pas sucrée. Elle me dit qu’elle n’a jamais connu d’autre fille qui ne goûte pas sucré et qui sent un peu comme du métal… Je ne sais pas vraiment ce que je pourrais faire pour corriger cette odeur. C’est vraiment gênant de se faire dire qu’on ne sent et goûte pas assez bon pour mériter les caresses de sa blonde. En plus, le sexe oral c’est mon préféré alors ça me rend triste que ma blonde veule jamais me caresser avec sa bouche (sauf au tout début de notre relation) et qu’elle soit dégoûtee. D:
Deuxièmement, en plus de goûter plus salé que toutes les filles avec qui ma copine a été, elle a dit que c’est de loin moi qui a le corps de plus poilu. Elle se moque et est repoussée parce que j’ai du duvet sur le ventre, en triangle en bas de mon dos. Des fois j’ai même des petits poils sur le bout des seins. Je les enlève à la pince quand je les vois, mais des fois ma copine est plus vite que moi pour remarquer et elle n’aime pas ça: elle dit que je suis virile dans ce temps là. De plus, j’aime tailler les poils de mon pubis et de mes grandes lèvres en les gardant juste assez longs pour qu’ils soient souples et doux mais ma copine n’aime pas ça parce que c’est trop de pilosité. Je ne veux pas être égoïste et faire exprès de faire des choses qui la dérangent, mais ça me dérange moi quand mes poils sont courts et durs. Et je n’ai pas envie de tout enlever, c’est douloureux et ça me fait sentir comme une petite fille plutôt qu’une jeune femme. C’est inconfortable et je ne sais pas comment faire de compromis pour mon couple. J’ai essayé d’épiler et de raser les endroits qui la dérangent le plus sauf que ça me fait mal, ça prend du temps et c’est difficile et décourageant. Je ne veux pas non plus utiliser des crèmes épilatoires parce que j’ai l’impression que c’est super toxique et que je me brûlerais la peau et les orifices… Pensez-vous que je devrais faire vérifier mes hormones? Ma copine dit que j’ai sûrement un problème parce que mes poils débordent de mon pubis et vont un peu sur le coin de mes cuisses ainsi que l’intérieur de mes cuisses et même qu’il y en a qui poussent vers mon périmée et qui remontent un peu entre mes fesses. Je suis très gênée d’en parler avec des gens que je connais. J’en ai quand même parlé un tout petit peu avec mon meilleur ami et il dit que ma blonde exagère beaucoup et que ce n’est pas grave. Il a dit que les humains normaux ont du poil et du duvet sur leur corps comme les mammifères en général. Ca me faisait du bien qu’il dise ça, mais je doute quand même. Parce que moi c’est pas juste du duvet dans la région des cuisses / fesses / mamelons / sexe. Des fois je doute aussi parce que lui c’est un homme alors il est plus habitué d’avoir des poils. Et il est spécialement accueillant avec le corps de sa blonde. Il semble juste perpétuellement content que son amoureuse ait le goût de lui montrer son corps ou de faire des caresses. Il dit qu’il ne remarque pas vraiment le poil ou qu’il le remarque mais que ça ne change pas son attirance. Je crois qu’il le pense vraiment, je l’ai déjà vu faire des compliments et des blagues gentilles avec sa blonde et sourire en frottant sa barbe contre les jambes non rasées de sa copine. Moi je ne pourrais vraiment pas faire ça dans mon couple. Si mes jambes ne sont pas épilées, elle ne veut pas faire l’amour, dormir avec moi, se doucher avec moi ou toucher mes jambes sans pantalons longs. En plus le problème c’est que ça pousse foncé sur moi. Je ne sais plus si je vis sur une autre planète ou à une autre époque. J’ai l’impression d’être vraiment plus poilue que les autres filles, qu’elles ont toutes fait le laser ou de la cire fréquemment. Sincèrement (svp, je cherche une réponse honnête, pas une réponse gentille mais fausse), est-ce que ça se fait de garder pas mal de poils quand on est une fille d’âge fin ado / début adulte? Est-ce que c’est courant? Je me sens toute seule depuis que ma blonde m’a dit que toutes les autres filles sont plus lisses que moi.
Le troisième enjeu est que même quand je suis excitée mon sexe ne mouille jamais beaucoup. Ca a toujours été comme ça, j’avais l’habitude d’utiliser du lubrifiant de pharmacie même pour me masturber. Je ne savais pas que c’était bizarre avant que ma copine me le dise. C’est vrai que je mouille vraiment, vraiment moins qu’elle. Elle trouve que le lubrifiant c’est pour les femmes ménopausées ou pour ceux qui veulent du sexe anal et qu’à mon âge je ne devrais pas en avoir besoin vu que les vagins sains sont autolubrifiés. Souvent quand elle passe ses doigts sur ma vulve sans lubrifiant, ce n’est pas très confortable, ça ne me fait pas autant plaisir que quand je le fais toute seule. Ça la fâche quand je lui dis que quand je me touche toute seule avec du liquide supplémentaire j’ai plus de plaisir. Elle dit que ce n’est pas normal que j’aime mieux me toucher toute seule qu’avec elle . Ca lui fait du mal parce qu’elle pense que c’est parce qu’elle ne me plaît pas, que je ne l’aime pas ou que je ne suis pas vraiment lesbienne. Moi je trouve que ce n’est pas ça mais je n’arrive pas à la convaincre. C’est vrai que des fois je dis des choses maladroitement. Elle dit aussi que si je prends toujours du lubrifiant en plus, je n’habituerai jamais mon corps à en produire par lui-même et que je le conditionne à être paresseux. Donc ca empire le problème. C’est très important pour elle qu’on ait des relations sexuelles “naturelles” donc sans lubrifiant commercial mais ce n’est pas facile. Elle insiste souvent pour entrer ses doigts dans mon vagin parce qu’elle veut me faire jouir de l’intérieur mais moi je n’aime pas vraiment cette pratique. En plus, on dirait que mon corps se rétracte et se resserre. Ca devient douloureux et ca la rend déçue et triste quand j’insiste pour qu’on arrête. Est-ce que je ça se peut que je sois asexuelle si je n’arrive pas à mouiller suffisamment? Est-ce que je devrais en parler avec mon médecin? Mon corps mouille un peu quand je pense à des choses qui m’excitent ou quand je prends beaucoup de temps pour faire des caresses sensuelles, mais ça n’arrive jamais que je sois trempée et dégoulinante comme ma copine.
Voilà les trois sujets qui me tracassent.
Comme mon corps est inhabituel, je ne me sens pas à la hauteur face à copine, j’ai l’impression que je la déçois, la frustre et la dévalorise sexuellement. Que puis-je faire sans nuire à mon corps (je rappelle que j’ai la peau qui s’irrite facilement)? Ma copine doute souvent quand j’essaie de lui faire sentir qu’elle est importante pour moi parce qu’elle dit que mon corps ne ment pas. En général, je trouve mon corps correct, j’aime beaucoup le sport et je me sens en santé. Mais depuis que ma copine m’a fait remarquer que mon corps n’est pas normal, je trouve plus difficile de continuer de m’aimer. Par ailleurs, je sais que c’est important de cultiver sa relation de couple pour que ça marche, que c’est important de faire des efforts pour continuer d’être charmant et désirable pour son partenaire. Je ne sais plus si je fais assez d’efforts dans d’autres sphères ou bien si au niveau corporel je suis juste paresseuse et égocentrique. Je sais pas ou est la frontière entre choisir tout ce que je veux pour me sentir confortable avec mon corps vs avoir une mauvaise hygiène ou des mauvaises habitudes sexuelles qui ont des impacts négatifs sur ma relation et mon amoureuse. Des fois je me sens mal parce qu’elle elle s’épile, mouille beaucoup, ne demande pas de sexe oral, etc. Je sais que les relations sont supposées être 50-50 pour que ça aille bien. Et physiquement, avec les cheveux, les ongles, les sourcils, le maquillage, l’épilation etc. elle fait bien plus que moi. Mais en même temps, je ne lui demande pas de faire tout ça, alors je ne sais plus. Elle le fait parce qu’elle dit qu’elle veut que je la trouve propre et belle mais je la trouverais belle et propre même sans maquillage ou avec une repousse (ou une pousse tout court) je pense. Est-ce que c’est mes critères qui sont trop bas? Ça crée de plus en plus de tensions dans notre relation. Elle trouve que je ne fais pas assez d’efforts pour le mieux de notre relation et c’est vrai que physiquement, j’en fais vraiment moins. Mais j’essaye de compenser ailleurs: je lui fais souvent des petites attentions, je l’aide tout le temps, je lui dis et lui écris des mots doux, je lui fais des massages etc. Mais on dirait que ce n’est pas assez parce que physiquement je ne suis pas comme les autres. Même que ces temps-ci ma copine m’a avoué qu’elle était gênée devant ses amies et qu’elle mentait sur notre sexualité parce que c’était trop gênant d’être avec une blonde qui a “un corps de vielle femme qui se laisse aller”.
Que pensez-vous de ma situation? Merci de votre aide et je m’excuse pour les détails trop intimes, je ne sais pas avec qui d’autre discuter de mes problèmes.
Bonne nuit, merci !
M-E
 
Bonjour M-E!
 
Merci de nous confier tes questionnements au sujet de ton corps! Je comprends que tu es gênée des remarques faites par ta copine et cherche des réponses à savoir si tout cela est normal. Nous avons séparé notre réponse en sections distinctes, correspondant aux trois thèmes que tu as abordés. 
 
Est-ce que l’odeur de ma vulve est normale ?
Commençons avec la saveur amère et métallique que ta copine rapporte goûter lorsque tu reçois des caresses orales. Tu me dis avoir rencontré ton médecin et que tout était ok. Est-ce que tu as passé un test de dépistage à ses côtés? Parfois, une forte odeur au niveau des organes génitaux peut être liée à une infection. Toutefois, si ton médecin t’a dit que tout semblait correct, alors on peut probablement lui faire confiance. 😉 Toutefois, essaie d’être à l’affût de symptômes, d’inconforts et n’hésite pas à contacter ton médecin à nouveau.
Tu dis te laver régulièrement avec de l’eau, ce qui est optimal. Effectivement, la peau de ta vulve et son pH sont très délicats et l’eau est suffisante pour la nettoyer. Il y a donc de fortes chances que cette saveur soit simplement ta saveur. Parfois, une odeur métallique peut indiquer un pH vaginal basique, odeur courante après les menstruations. Je te déconseille toutefois les nettoyants qui rétablissent le pH ainsi que les douches vaginales, car ceux-ci vont t’irriter plus qu’autre chose. Je t’invite à porter des sous-vêtements qui respirent comme ceux en coton afin d’éviter les infections et de bien choisir ta grandeur, car un sous-vêtement trop petit peut irriter ta peau.
 
Autrement, ta copine semble te mettre beaucoup de pression à ce sujet. À mon avis, elle entretient des fausses croyances stigmatisantes au sujet des odeurs et saveurs vaginales. Je serais d’ailleurs très surprise que la majorité des vagins produisent un goût sucré. Chacun.e a son odeur et sa saveur, même en l’absence d’infection. J’aimerais te suggérer cet article du journal Urbania dont le titre est assez accrocheur : Ça sent quoi, une vulve? Dans cet article, voici quelques exemples de descriptions d’odeurs de vulve :

  • “Sérieux, vite de même je dirais : de l’eau de vaisselle… Un mélange entre savon et humidité. Parfois, ça goûte le poisson épicé.”
  • “Ça sent vaguement le coton. Par contre, ça goûte beaucoup le fer.”
  • “Ça sent un peu la craque et un peu l’huile de poisson. Parfois, ça goûte sucré.”
  • “Le pipi, la peau et la cenne noire, définitivement.”
  • “Acide, floral et métallique. La SAQ pourrait utiliser la pastille ‘vaginal’ pour les vins blancs.”

Voilà ! Il s’agit certes de descriptions un peu loufoques, mais cela nous permet de saisir que chaque vulve a une odeur et un goût différent, que cela peut varier au long du cycle menstruel et que l’odeur/goût métallique que tu décris est complètement normal! Il ne faut donc pas s’inquiéter.
Je comprends que tu souhaites corriger cette odeur afin de recevoir des caresses orales. Je t’offre quand même des options qui, sans être optimales, me semblent plus sécuritaires que ce que tu pourrais trouver sur Internet. Le savon pour bébé sans parfum et les gels intimes sans parfum et hypoallergéniques demeurent des options sécuritaires si jamais tu souhaites faire un changement au niveau de l’hygiène. Tu peux toujours questionner un.e pharmacien.ne à savoir si un produit est sécuritaire pour laver l’extérieur de ton vagin. Aussi, si tu ne trouves pas de compromis avec ta copine, les boutiques érotiques offrent du lubrifiant à saveur ainsi que des sirops et baumes qui ont des goûts de chocolat ou de fruits. Ces lubrifiants et peintures en boutique érotique ne sont pas à confondre avec du sirop et crémage à gâteau. Ils sont plus faciles à nettoyer, ne tachent pas et sont sans colorant artificiel. Sois prudente si tu utilises ces produits : certaines personnes font des réactions allergiques ou développent des infections vaginales à l’utilisation de ce genre de produits. Il est donc important de rester attentive sur la santé de ta vulve ! 🙂 
Je te rappelle que ces options sont davantage un dernier recours. Je t’encourage à partager tes inquiétudes et insécurités avec ta copine et de souligner ses fausses croyances.  
 
Est-ce que ma pilosité est normale pour mon âge?
 
Aussi, tu me racontes que ta copine te fait des remarques à propos de ta pilosité. Nombreuses sont les personnes ayant de la difficulté avec les poils, nous vivons dans une société où l’épilation est la norme esthétique (ce que nous pouvons certainement critiquer!). Pourtant les poils sont utiles pour notre corps et ils nous protègent des infections et des irritations, notamment lors de rapports sexuels. Les poils sont tout à fait normaux et tu peux décider de les garder ou non. La pilosité anormale n’existe pas réellement chez les femmes, cependant, tu peux t’informer sur cette page pour voir si tu te reconnais là dedans : Pilosité de la femme : ce qui est normal, ce qui l’est moins. Il est précisé que « la présence de poils autour du nombril, des mamelons et vers l’intérieur des cuisses est courante chez les femmes lors des variations hormonales (puberté, changement de pilule, etc. ». Aussi, il s’agit de ton corps, c’est à toi de voir ce qui te satisfait le plus. Tu es autonome sur les décisions qui appartiennent à ton corps, sur les décisions qui te rendent confortable dans ton propre corps. Personne ne devrait t’obliger à changer quoi que ce soit sur ton corps! Si tu le fais, c’est d’abord et avant tout une décision personnelle. Il existe une pression sociale incitant les femmes à s’épiler, pourtant, tu n’es pas obligée de le faire. Bien sûr, il en faut pour tous les goûts, certaines personnes décident de s’épiler, elles adorent la sensation de légèreté lorsqu’il n’y a plus de poils. D’autres personnes ressentent un inconfort et de la douleur quant à l’épilation. De ce fait, je pense qu’il est important que tu privilégies ce qui te correspond le mieux, tu peux en discuter avec ta copine, lui montrer qu’il existe de nombreuses femmes ayant décidé de laisser pousser leurs poils par revendications et résistance au système patriarcal, tu peux prendre exemple ici : https://www.maipoils.com/.
 
Aussi, lorsqu’on est en couple, parfois, nous devons faire des compromis pour que chacun.es des partenaires trouvent leur plaisir, à toi de voir si tu es prête à faire un effort, il existe des méthodes naturelles pour s’épiler : la cire, le miel, le caramel… Ou peut être la décoloration pour atténuer certaines parties visibles ? Mais je doute qu’il existe une solution naturelle (pas à ma connaissance en tout cas). Il existe aussi des crèmes épilatoires naturelles vegan et elles sont sans risque lorsqu’elles sont bien utilisées, mais ce n’est pas garanti qu’il est possible de ressentir de la gêne lors de la repousse. Tu as plein de choix devant, à toi de voir ce qui te convient le mieux pour te sentir bien dans ton corps et dans ta tête.
 
Je produis peu de lubrification naturelle, j’utilise donc du lubrifiant acheté en magasin. Est-ce normal? Suis-je asexuelle?
De plus, tu mentionnais que tu vivais un certain inconfort lors de rapports intimes dû à un manque de lubrification vaginale. La sécheresse vaginale ou appelée également sécheresse intime consiste en un manque de lubrification vaginale pendant un acte sexuel, ou non. La lubrification vaginale sert à conserver une certaine humidité au niveau du vagin. La lubrification augmente lors de relations sexuelles puisque l’apport sanguin augmenté au niveau du vagin, suite à l’excitation sexuelle, favorise la lubrification. Contrairement à ce qu’on peut penser, la sécheresse vaginale peut arriver à toute femme indépendamment de son âge. Comme le sujet est tabou pour la majorité des personne qui ont une vulve, cela explique le manque de visibilité de cette condition chez les personnes d’un plus jeune âge. Je voulais ainsi te rassurer et te dire que tu n’es pas la seule à qui cela arrive. Également, toutes les femmes sont différentes et il est normal que ta copine et toi n’ayez pas une lubrification naturelle similaire. Certaines personnes lubrifieront en quantité plus importante que d’autres alors que pour certaines, il faut plus de temps afin d’être lubrifiée.
En fait, la sécheresse intime peut être causée par divers facteurs que ce soit physiologique, psychologique et/ou des facteurs relié à la vie de couple et aux pratiques sexuelles. En fait, le stress, l’anxiété, l’alimentation et la prise de médicaments comme la pilule contraceptive ou des pilules afin de traiter l’acné peuvent être responsables de la sécheresse vaginale. Si tu prends ces médicaments ou tout autre médicament, je te suggère d’en parler à ton médecin et de vérifier s’il se pourrait que ces traitements favorisent la sécheresse intime. De plus, le fait que ce sujet soit une cause de discorde dans votre couple peut créer un stress conscient ou inconscient lors des relations intimes entre ta copine et toi et peut influencer le processus de lubrification. Lorsque tu ressens de l’inconfort lors de relation intime avec ta copine, il s’agit d’une réaction normale de ton corps. En fait, les muscles de ton corps se contractent afin d’empêcher une situation douloureuse.
Tu te posais la question à savoir s’il se pouvait que tu sois asexuelle puisque tu n’arrives pas à avoir une lubrification suffisante. Une personne asexuelle est un personne qui n’exprime et ne ressent pas ou pas d’attirance sexuelle pour l’autre. Est-ce que cela représente comment tu te sens ? Sinon, si tu es en mesure de ressentir de l’excitation sexuelle lors de rapport intime avec une autre personne comme ta copine, les raisons mentionnées plus haut peuvent expliquer le manque de lubrification. Je te laisse le lien de la section de notre site internet regroupant les différentes questions concernant l’asexualité. 
Afin de remédier à la situation, tu peux continuer l’usage de lubrifiant à base d’eau afin d’augmenter la lubrification et le plaisir lors de relation intime et de diminuer l’inconfort. Après tout, tu ressens du plaisir lorsque tu pratiques une activité sexuelle avec du lubrifiant? C’est l’important! Si le lubrifiant est un outil pertinent pour ta sexualité et pour ton plaisir, alors c’est magnifique! Par ailleurs, l’usage de ce produit n’est pas reconnu pour habituer le corps à ne plus produire de lubrification : alors, aucun stress à ce niveau! De plus, il est recommandé de s’assurer de maintenir une bonne hygiène. Afin de maximiser le processus de lubrification naturelle lors de relations intimes, il est important de prolonger les préliminaires afin d’augmenter le désir et l’excitation sexuelle. Je crois qu’il serait important de continuer de maintenir un bon dialogue avec ta copine et de lui expliquer la situation et de la normaliser. Également, si la situation perdure, je te suggère d’en parler à ton médecin afin de s’assurer qu’il ne s’agisse pas d’un problème de santé physique sous jacent.
 
Je te souhaite beaucoup de courage pour discuter avec ta copine, il semblerait qu’elle te mette beaucoup de pression pour changer ton corps. Je te conseille vivement d’en parler avec elle, de lui confier ton anxiété vis-à-vis de ce qu’elle te reproche et de lui demander de t’écouter attentivement. Tu peux également lui faire lire notre réponse si tu sens qu’elle est difficile d’accès. Une relation de couple n’est pas à sens unique, cela requiert beaucoup de temps, d’écoute et d’empathie envers chacun.e.s des partenaires. Je t’invite aussi à recevoir ses remarques sous une autre perspective, tu n’as pas à avoir honte de ton corps, tous les corps sont différents et tu as raison de t’accepter comme tu es. Si ta santé n’est pas en danger et que tu as fais toutes les vérifications nécessaires, tu n’as pas à avoir peur :). Aussi, n’hésite pas à restée à l’écoute sur tes besoins et tes limites concernant ta relation. Est-ce que tu es heureuse dans la dynamique actuelle? Est-ce qu’il y a certains éléments au niveau de la communication que tu aimerais voir changer, par exemple?
Merci de nous avoir fait confiance, tu peux nous réécrire si tu as toute autre question, ou simplement pour nous donner des nouvelles !
 
Fanny, Marlène et Chloé : trio de bénévoles pour AlterHéros !


About Équipe -Pose ta question!-

L'équipe d'intervention de Pose ta question! est composée d'intervenant.e.s bénévoles issu.e.s des domaines d'études de sexologie, travail social, psychologie, toxicomanie, développement social et tout autre domaine connexe ! L'équipe est entièrement composée de personnes LGBTQIA2S+ et d'allié.e.s formidables de nos communautés !

Leave a comment