L’incompréhension de ma mère homophobe


Il y a environ 15 ans et quelques mois, une jeune mère et son mari eurent une fille. Le bonheur et la joie reignait dans la petite famille, car bien sûr, les parents attendaient l’enfant avec impatience. Le temps passa, jour après jour et cette petite personne devin grande, peu a peu. Mais l’enfant qu’ils croyaient être si parfaite est devenue (ou a toujours été) tout le contraire de leurs attentes depassées.

Vous l’avez probablement deviné. Cette personne c’est moi, une jeune fille de 15 ans (presque 16) qui, malheureusement, souffre à chaque seconde et à chaque minute à cause de sa mère.

Bien que je sois encore la même personne qu’il y a 3 mois (avant ma sortie du placard…), à chaque jour, je dois faire face aux insultes et au préjujés de ma mère. Avant cette année, je ne pensais pas qu’une personne pouvait avoir à faire face à autant de méchanceté face une personne qui, normalement, est supposée de m’aimer. Me faire traiter de gars simplement parce que je ne voulais pas porter la robe qu’elle m’avait achetée ou bien m’être fait frappée pour n’avoir su quoi répondre à ses questions sans reponse comme par exemple : pourquoi es-tu comme cela? Cela m’est arriver à maintes reprises… Sans compter les insultes du plus haut degré qu’elle cherche toujours à me lancer.

Je me demande souvent, depuis quelque temps, pourquoi les gens ont l’esprit si fermé face à l’homosexualité ou tout autre forme ‘d’anormalité’ (selon eux). Ils disent qu’il n’y a qu’une personne sur 10 qui soit gaie, mais ils oblient de compter les gens qui restent cachés de peur de se faire regarder sous un autre angle. Peut-être suis-je en train de me tromper, mais si tout les gens pouraient accepter la vie comme elle est, peut-être y aurait-il moins de guerre et de conflits.


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.


Leave a comment

3 thoughts on “L’incompréhension de ma mère homophobe

  • jujube

    jte comprend… chu acadienne comme toi, pis ma mère ma reniée depuis qu’a l,a apprise que chu lesbienne. Ça fait quatre ans que je l’ai pas vu. La dernière fois, on sé badgeulées pas a peu pres. mais garde espoir, a finira peut-etre ben par comprendre!

  • andy

    je vais dire je sais ques tu vie mais je ne l’ai pas encore vecu car j’ai trop peur de le dire a ma mere je l’ai dit a mon pere mais il dit que je me cherche mais ils ne comprennes pas j’aime les filles et je vais rester comme ca ca fais partie de moi , mais ma mere est homophobe c’est pour ca que je ne lui dit pas mais ca me blesse la facon dont ta mere reagie elle devrais le savoir ce n’est pas un choix le seul choix a faire c’est s’affirmer ou rester dans le noir et elle devrai se sentir en privilege car tu a eté honnete avec elle et elle le sais je pense plutot qu’elle a peur car elle ne connait pas ca peut-etre tu devrai l’aider en lui imprimant des informations ou juste lui faire comprendre que tu ne sais pas pourqoui tu est comme ca si ca l’aide pas va chercher l’aide d’un professionelle et j’aimerait te dire je suis avec toi cocotte reste forte l;e jour viendra qu
    ,elle accpetera qui tu est et je suis sur qu’elle t’aime parielle c’est juste dure pour elle xoxox andreanne

  • Marion Téjédor

    Je suis d’accord avec Andy, il faut lui laisser le temps de s’y faire… Ça doit pas être facile non plus, faut juste qu’elle s’adapte à cette nouvelle réalité… En attendant, montre lui que tu es toujours la même, même si c’est pas facile et que tu as l’impression de faire plus de chemin vers elle qu’elle vers toi.
    Fais lui savoir que sa réaction te blesse vraiment si ce n’est pas déjà fait, car ces insultes ne feront pas changer qui tu es, peu importe le nombre, pour la simplet et bonne raison que tu ne le PEUX pas, à moins de te renier complètement et de vivre ta vie et ta sexualité à travers SES attentes à elle, sans plus te soucier de TES besoins personnels! Ce qui est complètement malsain, entendons-nous! 🙂 Tu n’as qu’à la confronter… “tu préférerais que je trouve un gars, pour former un couple dans lequel aucun de nous ne jamais heureux? Mais toi tu le serait!”, ou “est-ce ce que tu veux vraiment pour ta fille?” ou la phrase bateau que l’on sort aux personnes qui ne comprennent pas que l’homosexualité peut être “naturelle”: “penses-tu que les lesbiennes des pays où cela est passible de la peine capitale ont juste un goût prononcé pour le danger?”…. Je ne pense pas qu’une personne saine d’esprit si elle en avait le CHOIX déciderait de devenir homosexuelle dans ces pays là… Mais l’important et le plus dur dans tout ça, est d’amener cela dans une conversation calme et posée, ce qui n’est pas toujours facile, tout dépendant des tempéraments…. En tout cas, j’espère vraiment que tout cela aura un dénouement positif, pour toi, comme pour Andy d’ailleurs, qui n’a pas encore fait son coming -out à sa mère!
    Et puis, quoi qu’il arrive, n’oubliez pas les alterhéros seront toujours là pour vous…!! 🙂