#changement
#examen
#gynécologue
#maladie
#médecin
#menstruation
#Questions
#rendez-vous
#Santé
#santé physique
#uterus
#vagin
#visite
#vulve
25 février 2024

Le premier examen gynécologique quand on a une vulve, comment ça se passe ?

Le premier examen gynécologique quand on a une vulve, comment ça se passe ?

Équipe -Pose ta question!-

L’examen gynécologique a son utilité, comme tout autre examen chez le médecin. Afin d’atténuer vos craintes, voici comment se déroulera votre première visite chez le ou la gynécologue…

Tout d’abord, quand prendre rendez-vous et avec qui ?
Dès qu’une personne assignée fille à la naissance a ses premières menstruations, il est recommandé qu’elle visite son gynécologue pour un examen. Aussi, si elle a débuté sa vie sexuelle, elle voudra peut-être prendre la pilule contraceptive. L’examen gynécologique sera donc utile dans ce cas. Les visites devraient avoir lieu au moins une fois l’an. Ainsi, si des maladies ont à être diagnostiquées ou si des ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang) doivent être traitées, elles seront découvertes avant qu’elles ne s’aggravent. Il faut mentionner cependant que mis à part les ITSS, les diverses affections (fibromes, cancers, etc.) sont très rarement diagnostiquées chez les ados. Mais, il vaut toujours mieux prévenir que guérir.
Si entre deux visites chez votre gynécologue des changements inquiétants (écoulements bizarres, démangeaisons, irritations, changements dans les menstruations, etc.) se produisent, n’hésitez pas à avancer votre rendez- vous afin de vous libérer de vos craintes le plus tôt possible et de résoudre le problème avant qu’il ne devienne plus grave.
Les gynécologues travaillent habituellement dans les hôpitaux ou les cliniques médicales. Leur horaire est souvent très chargé. Donc, si vous devez prendre rendez-vous, n’attendez pas et téléphonez tout de suite. Il se peut que vous deviez attendre quelques semaines avant d’avoir votre rendez-vous. Si vous vous sentez plus à l’aise de rencontrer une médecin, libre à vous de prendre rendez-vous avec celle qui travaille près de chez-vous. Toutefois, il y a encore plus d’hommes que de femmes qui pratiquent ce métier.
Des questions pour le / la médecin
La bonne façon de vous préparer à votre rendez-vous est de noter vos questions. Vous vous questionnez sur votre santé sexuelle, sur la contraception, sur les ITSS, peu importe. L’important est de poser vos questions et de ne pas vous gêner.
Les questions du / de la médecin
Avant de procéder à l’examen, le / la médecin vous posera quelques questions. Il vous demandera entre autres à quand remontent vos dernières menstruations, comment elles sont (douloureuses, abondantes?), si vous avez une raison particulière pour consulter (des changements que vous avez remarqués par exemple). Il vous questionnera aussi sur votre état de santé en général, et sur vos antécédents médicaux (prise de médicaments, maladies particulières, etc.) et il vous demandera si vous utilisez une méthode contraceptive.
L’examen gynécologique
Après les questions, le / la médecin procédera à l’examen physique. Il / elle vous demandera de vous coucher sur la table d’examen, les fesses bien au bord de la table, les jambes écartées et les pieds dans les étriers. Cette position peut sembler intimidante mais sachez qu’elle est nécessaire à un examen complet et bien fait. C’est votre santé sexuelle qui compte avant tout.
En premier lieu, le gynécologue examinera votre vulve pour en vérifier l’état général, voir s’il n’y a pas d’irritation ou des signes d’infection. Il utilisera ensuite un spéculum, un petit instrument en fer ou en plastique. Le spéculum servira à ouvrir les parois vaginales et permettra au médecin d’examiner le col de l’utérus. Puisque vous en êtes à votre premier examen, mentionnez-le au médecin. Il utilisera alors un spéculum encore plus petit. En plus d’examiner votre col utérin, le gynécologue procédera à un prélèvement. Ce prélèvement, appelé test Pap, consiste à déceler des cellules précancéreuses et si nécessaire à traiter le problème par la suite. Mais, comme il a été dit au début, il est rare que des problèmes graves soient découverts chez les ados. Si des tests pour détecter des ITSS doivent être faits, le / la médecin fera, en plus du test Pap, d’autres prélèvements au niveau du col de l’utérus.
Cet examen, soyons honnête, n’est pas des plus confortables. Le mot-clé, durant un examen gynécologique, est « détente ». Soyez détendu.e le plus possible (vous pouvez écouter de la musique douce, penser à la chaleur du soleil sur votre peau, à votre plat préféré…), décontractez-vous et vous éviterez ainsi que ce soit douloureux. Si vous le souhaitez, pendant cet examen, vous pouvez demander au / à la médecin qu’il / elle vous montre, à l’aide d’un miroir, votre col utérin. Un geste tout simple, mais qui pourrait vous aider à découvrir votre corps tel qu’il est.
La deuxième étape de l’examen consiste, pour le / la médecin, à palper l’abdomen de pour mieux sentir l’utérus. Pour ce faire, il / elle enfilera des gants de latex et, avec du lubrifiant, insérera un doigt dans votre vagin afin de toucher le col utérin. Avec son autre main, il / elle appuiera sur votre ventre afin de déceler des enflures ou des masses qui pourraient se loger sur les ovaires, sur les trompes utérines ou sur l’utérus. Cet examen s’exécute assez rapidement. Enfin, le / la médecin procédera à l’examen des seins afin d’y déceler des masses. Et, tant qu’à être là, profitez de l’occasion pour le questionner sur l’auto examen des seins.
Une fois l’examen terminé, vous pourrez vous rhabiller. Le médecin notera ses observations dans votre dossier et, si vous vouliez l’interroger, allez-y, c’est le temps. Enfin, il / elle vous invitera à reprendre un rendez-vous pour l’an prochain, ce que vous devriez faire sans hésiter. L’examen gynécologique est un examen de routine; il est une bonne façon de prévenir l’aggravation de certains problèmes et il est « un plus » pour votre santé sexuelle.

Similaire