Pourquoi associe-t-on le ruban rouge au sida ?


La Journée Mondiale du Sida est tenue le 1er décembre, et en ce jour, plusieurs personnes vont se mobiliser pour essayer de conscientiser la population aux importants impacts internationaux de la pandémie.  Une façon toute simple de montrer votre appui est de porter un ruban rouge. Mais pourquoi le ruban rouge est-il associé au VIH / sida ?

 

Afin d’avoir une meilleure compréhension des origines du ruban, on doit remonter à 1991.  Originellement, il fut conçu sous le nom de  « The Ribbon Project » par Visual AIDS, un organisme de charité de New York regroupant des artistes professionnels. Ces derniers visaient à honorer les gens qu’ils connaissaient et qui avaient souffert aux mains du sida.  L’inspiration pour le ruban rouge est venue des nombreuses personnes qui, à l’époque, portaient et créaient des rubans jaunes en l’honneur des soldats servant dans la première Guerre du Golfe. La décision d’utiliser la couleur rouge est basée, dans les mots de Frank Moore, un membre de Visual AIDS,  sur sa « connection avec le sang et l’idée de passion – pas seulement la colère, mais aussi l’amour, comme un valentin ».

Le ruban rouge, et ses liens avec le VIH/sida, a vraiment pris de l’ampleur quand Jeremy Irons en porta un lorsqu’il anima la remise des Tony Awards en 1991. Après cela, le port du ruban par les célébrités devint rapidement un acte politique dans les galas et autres cérémonies de remises de prix.

Mais bien sûr, cette montée soudaine en popularité a été remise en question. Est-ce que le port du ruban par les célébrités était seulement une façon de bien paraître, d’approuver de façon formelle sans y croire vraiment? Il fût remarqué, par exemple, que la Première Dame des États-Unis d’alors, Barbara Bush, après avoir été vue arborant un ruban au côté de son mari dans une foule, ne le portait manifestement plus lorsque le Président alla prononcer son discours.

Aujourd’hui, la plupart des Canadien.ne.s et États-Unien.ne.s connaissent le ruban rouge. Même si sa connexion avec le VIH/sida date de 1991, il aura fallu attendre l’année suivante pour qu’il soit vraiment popularisé. Le lundi de Pâques 1992, 100 000 exemplaires furent distribués lors d’un concert hommage au chanteur Freddie Mercury, mort des répercussions du sida, au stade Wimbley de Londres. Plus d’un milliard de personnes dans quelque 70 pays ont été témoins de ce spectacle à la télévision. C’est le même jour, toujours à Londres, que fût fondé Red Ribbon International.

Dans les pas de cette première organisation européenne, plusieurs groupes semblables furent créés sur le continent. Ainsi, Ruban Rouge Allemagne est né à la fin de 1993 et devint un groupe de support de la Fondation Allemande du Sida. Les Allemands entrèrent en contact avec le ruban en décembre 1993, durant l’émission ZDF Pop Show, diffusée dans toute l’Europe par la station de télévision allemande ZDF, où la modératrice de l’émission, Kristiane Backer, expliqua la signification du ruban rouge. Depuis 1993, l’organisation a distribué plus de 10 millions de rubans partout en Allemagne.

On suggère souvent d’utiliser le ruban qu’on porte pour initier une conversation avec les gens qu’on rencontre. La conscience étant la clé, discuter du ruban de quelqu’un en temps et lieu appropriés peut aider à sensibiliser davantage une personne au travail difficile de ceux qui combattent le virus qui cause le sida.

Le ruban rouge du VIH/sida a aussi inspiré un autre ruban, rose celui-là.  Le ruban rose est devenu le symbole pour la conscientisation envers le cancer du sein. Bien sûr, le cancer du sein, comme le sida, n’est pas un problème qui se limite à la communauté LGBT. Mais comme, historiquement, il y a eu plus de cas de cancer du sein chez les personnes n’ayant pas porté d’enfant, la prévention et la conscientisation sur cette question revêtent une importance particulière pour plusieurs femmes lesbiennes. 


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.