Je viens de dévouvrir que mon copain est bi et qu’il me trompe, devrais-je le quitter?


Bonjour,

Je suis en couple avec mon copain depuis 11 mois et je viens de dévouvrir que mon copain est bi.
j’ai trouvé ses messages avec un homme et une site de rencontre pour les gay et bisexuelles qu’il a créé spécialement pour cela. il a posé une annonce pour un plan suce, des hommes lui ont répondu et il à renvoyé un message qu’à un mec.
J’ai été totalement choqué et triste… j’ai pleuré toute la nuit, jusqu’à ce qu”il se réveille. Il a rencontré cet homme chaque 2 ou 3 semaines pour faire le sex derrière mon dos. Je lui ai montré ma découverte et lui ai demandé des explications, il m’a répondu qu’il n’avais pas réussi à me dire qu’il était bi, que ce n’étais pas régulier qu’il ai des échanges avec des hommes que ça ne comptais pas pour lui. Il m’a encore menti alors que j’ai fais des captures d’écran de toutes les discussions et tout ce qu’il fait, il les raconte à cet homme et là je me pose des question, est ce qu’il tient à cet homme? est ce qu’il est bi ou gay?
J’ai peur, je tiens enormement à lui mais quelque chose s’est cassée je crois… je n’arrive plus à dormir, je ne pense qu’à ça, je suis tellement blessé. Il m’a dit qu’il aime le penis et il a besoin de ça .. J’ai besoin de savoir ce que vous en pensez, j’ai besoin que vous me disiez qu’est ce que je dois faire, doit je le quitter ? car je suis totallement perdue. merci de vos réponses…

Bonjour,

 

Il s’agit d’une situation vraiment difficile, je suis sincèrement désolé·e que tu ait dû subir cela. Je vais faire ce qui est en mon pouvoir pour offrir un peu d’information et quelques pistes de solution.

 

Premièrement, je ne peux pas dire ce à quoi ton copain pense ou comment il se sent. S’il dit être bisexuel, c’est ptobablement le meilleur signe qui pourrait indiquer qu’il l’est. Ce que je peux dire c’est qu’il y une honte et un stigma associé. au fait de ne pas être hétéro, et des idées négatives particulières associées à la bisexualité masculine spécifiquement. Pour cela, c’est possible d’avoir de la difficulté à parler de son orientation même à une personne que l’on aime et à qui l’on fait confiance. Par contre, je dois aussi dire qu’être un homme bisexuel ne signifie pas automatiquement que l’on a “besoin de pénis” ou que l’on a besoin de plusieurs partenaires simultanément. Ces éléments ne sont pas reliés et en aucun cas la bisexualité ne peut servir d’explication ou d’excuse pour des mensonges ou de l’infidélité.

 

La décision finale te revient, mais il y a différentes choses que tu peux faire selon tes besoins en ce moment. Tu pourrais rompre avec lui considérant la trahison et la perte de confiance que tu ressens. Il s’agirait d’une décision difficile mais totalement légitime et compréhensible. Tu dis également beaucoup tenir à lui, alors il te serait autrement possible de lui donner une deuxième chance, de voir le dévoilement de sa bisexualité comme un nouveau départ. Logiquement, dans cette éventualité ton copain aurait la responsabilité de regagner ta confiance par les moyens que tu juges nécessaires. Ces deux options ne sont pas les seules, et il serait aussi tout à fait normal de ressentir une sorte d’entre deux, une perte de confiance entremêlée d’amour. Tu peux également décider de prendre une pause le temps de réfléchir et de mettre l’emphase sur toi et sur ce que tu ressens.

 

Certains couples prennent ensemble la décision d’adopter une configuration relationnelle polyamoureuse, aussi appelée la non-monogamie éthique. Dans ce type de relation, chaque partenaire a le droit d’avoir d’autres partenaires. Cela est différent de l’adultere car il n’y a pas de secret, tout le monde est au courant et y consent. Il est possible de négocier différents critères, d’être au courant des détails ou non, des relations uniquement sexuelles ou possiblement plus intimes, de participer à des sessions ensemble ou uniquement séparés, etc. Ce type d’arrangement dépend des niveaux de confort des personnes impliquées et demande certainement une grande dose de confiance, mais en théorie cela n’aurait pas à diminuer les sentiments que vous avez l’un pour l’autre. L’amour est une ressource renouvelable, mais j’entends également la grande détresse et l’inconfort que l’aventure de ton copain a provoqué en toi.

 

Si l’enjeu pour ton conjoint est vraiment uniquement la présence ou non de pénis, une solution qui me semble possible est l’incorporation de jouets sexuels, comme les dildos et les strap-ons, ou encore la consomaation de porno gay ensemble. Ce n’est peut-être pas exactement la même chose mais il pourrait s’agir d’un compromis relativement simple à aborder, évidemment uniquement si tu te sens confortable avec cela.

 

C’est les principales idées que j’ai en ce moment, j’aimerais pouvoir en faire plus. Je te souhaite beaucoup de douceur et de bienveillance envers toi-même dans ces moments hauts en émotions. Tu peux toujours nous écrire si tu as besoin de conseils ou juste pour ventiler. On est là pour ça.

 

Bon courage,


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.