Je suis perdu, j’ai toujours rêvé d’être un garçon mais je ne sais pas si je suis trans?


Salut, je m’appelle Tifany, je suis née en tant que femme et je me pose des questions sur mon genre.

Depuis toute petite, j’ai toujours rêvé d’être un garçon. Mais je ne crois pas que je suis trans, puisque ça ne me dérange pas(?) d’être une fille. Depuis peu,je me suis rendu compte que je déteste porter des vêtements “féminin”, je trouve que ça ne me va pas du tout. Quand je me suis vu dans le miroir, portant une camisole “féminin” avec un peu de dentelle, j’ai ris parce que je me trouvais ridicule la dedans. Je me demande si ce n’est pas parce que j’ai une apparence plus “masculine” que je trouve que mes vêtements ne me font plus. Il faut dire que je n’ai jamais été fan de vêtements “féminin”, j’ai toujours détester les jupes et les robes. Depuis peu, j’ai l’impression qu’être une fille commence à me déranger. Il n’y a pas si longtemps, quand j’ai vu ma poitrine (dans un miroir), je me suis dit “ce n’est pas moi”. Au quotidien, ma poitrine ne me déranges pas, puisqu’elle est petite et que je porte des vêtements qui la cache un peu. Mais je me demande si cela n’est pas lié à mon apparences. D’ailleurs depuis que je me suis fait couper les cheveux (mi long, court), je me sens mieux. Je trouve que cela me représente. Je trouve aussi que mon prénom ne me correspond plus. J’aime la sonorité et la manière qu’il s’écrit, mais il est trop féminin a mon goût.

Comme je disais au début, je ne crois pas que je suis trans puisque qu’il a des signes quand on est petit. Quand j’étais petit, ça ne me dérangeait pas d’être une fille. Je m’associait en tant que fille dans le passer. Mais je ne sais pas si je me sens homme, en même temps se sentir homme ou femme est un concept vague pour moi. On peut dire que, pour moi, les contours de ses concepts sont floue.

Pour résumer, je suis perdu et sur de rien. J’ai surement oublié de mentionner des choses, mais ce n’est pas si grave. Mon texte doit sûrement être dans le désordre, donc désolé pour cela. Il doit aussi y avoir des fautes d’orthographe, souvent des erreurs d’inattention. En tout cas, merci de m’avoir lu, je vous souhaite une bonne journée/bonne après-midi, bonne soirée.

 

Bonjour à toi!

 

Merci de faire confiance à l’équipe d’AlterHéros pour t’aider au travers de tes questionnements!

 

Pour résumer ta question, tu te poses des questions sur ton genre, ayant toujours rêvé d’être un garçon. Par contre, tu te demandes si tu es trans, puisque le fait d’être une fille ne te dérange pas, mais tu restes inconfortable dans des vêtements « considérés comme féminins » et ta poitrine commence à te déranger. Tu te sens mieux depuis que tu as fait couper tes cheveux plus courts et tu trouves que ton prénom ne te correspond plus.

 

Premièrement, laisses-moi te rassurer, une personne trans n’a pas nécessairement d’inconfort avec son corps! Chaque expérience est différente et chaque trajet aussi. Il n’y a donc pas, comme tu le mentionnes, toujours « des signes quand on est petit » qui pourraient démontrer une autre identité de genre. Bien sûr, il est possible pour une personne de se rendre compte que son identité de genre ne s’accorde pas avec son sexe assigné à la naissance très tôt, comme il est possible de s’en rendre compte à 65 ans! Il n’y a pas d’âge pour cela, tout est possible.

 

Pour retourner au fait qu’« être une fille ne te dérange pas », ceci peut se rapporter à certains concepts. Le fait de ressentir un inconfort avec son corps ou avec certaines parties de son corps, ça peut être décrit comme de la dysphorie de genre. Alors, certaines personnes trans font de la dysphorie de genre, mais d’autres non! Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de dysphorie ressentie que l’identité trans n’est pas légitime. C’est très commun et très normal. Un autre concept auquel tu m’as fait penser en mentionnant le fait de te sentir mieux depuis que tu as les cheveux plus courts est l’euphorie de genre. L’euphorie de genre, c’est le fait de ressentir du bien-être et du confort lorsque nous sommes capables d’exprimer notre genre comme nous le souhaitons, ou que notre genre est respecté par autrui. Le sentiment que tu as ressenti lors de ta coupe de cheveux et depuis, ça peut fortement se rapprocher de l’euphorie de genre. De plus, il est aussi possible que tu aies ressenti un peu de dysphorie en regardant ta poitrine dans le miroir. Que ça en soit ou pas, ça ne remet pas en question une possible identité trans 🙂

 

En bref, si tu souhaites exprimer ton genre par une expression de genre plus masculine, je t’invite à le faire! Tu peux ensuite, en essayant différents vêtements, réfléchir à comment tu te sens avec ceux-ci. Si jamais tu souhaites commencer une transition sociale, tu peux demander à tes proches d’utiliser d’autres pronoms pour t’identifier, tu peux aussi trouver un autre prénom avec lequel tu serais plus confortable. Je ne peux pas te confirmer à ta place que tu es trans ou non, car tu es la seule personne qui peut le savoir, mais en explorant ton genre, ça peut te permettre de trouver au travers de ton ressenti ce qui se rapproche le plus de ton identité.

 

Je tiens finalement à mentionner rapidement que tu as bien raison de trouver que les genres femme et homme sont flous, car oui, dans un certain sens, ils le sont. Les genres ne se limitent pas à eux, ne sont pas binaires et ce ne sont pas des cases fermées dans lesquelles nous pouvons nous retrouver à 100%. Ce sont des concepts fluides qui ne représentent pas non plus la même chose pour tout le monde!

 

J’espère avoir pu te donner quelques bonnes pistes avec ma réponse. N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions 🙂

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment