Je suis non-binaire et je me demande si je devrais changer légalement ma mention de sexe ou seulement mon prénom.


Allô!

J’ai lu le guide du GATUS (qui est super bien fait d’ailleurs merci beaucoup) mais j’avais quelques questions.

En fait, je suis non-binaire et je ne suis pas trop sûr si je devrais changer ma mention de genre ou pas (je veux avant tout changer mon prénom). En fait, même si un jugement sur la mention x est finalement rendu, je ne sais pas si ce serait plus nuisible qu’autre chose de choisir cette option niveau sécurité/emploi/voyage. Seulement changer un prénom semble plus compliqué avec les lettres/justification que changer prénom + sexe, mais ça me bogue un peu de passer d’une mention de sexe légale qui ne me correspond pas à une autre qui ne me correspond pas non plus. Je ne sais pas si tu as des solutions à ce problème. D’un certain côté par contre, je veux me trouver un emploi et je sais que garder mon prénom légal actuel inchangé me porterait préjudice parce que ça me outerait. J’imagine que garder ma mention de sexe actuelle me outerait aussi mais j’ai l’impression que les gens/employeurs, etc. ne regardent pas vraiment ça, je ne sais pas si tu penses que c’est vrai?
Aussi, je ne sais pas si tu as de l’expérience par rapport au sujet de la recherche d’emploi. Si je me présente ou envoie mon cv sous mon prénom que j’utilise seulement, et qu’ils découvrent par la suite mon prénom légal, j’ai peur que ça rompe le lien de confiance somehow, mais si je leur dis direct, j’ai peur de diminuer mes chances d’être accepté. Si mon prénom est en cours de modification au moment d’appliquer, est-ce que ce serait possible de ne pas en parler?

Merci énormément d’avance,

Anonyme

Bonjour à toi!

Ça fait vraiment plaisir de répondre à tes questions sur la transition légale, ce sont des démarches très complexes qui gagnent à être démystifiées.
Le choix de changer ou non son marqueur de genre en même temps que son prénom est un dilemme auquel beaucoup de personnes non-binaires sont confrontées. Personnellement, j’ai d’abord changé mon prénom sans changer de mention de sexe, puis plus tard, en voyant que le X tardait à arriver, j’ai changé ma mention de sexe de F à M. J’ai donc vécu les deux processus.
Ma priorité absolue était de changer mon prénom au plus vite, et j’étais encore en questionnement à propos de mon identité de genre, c’est donc pourquoi j’ai décidé de changer mon prénom d’abord. En effet, c’est un peu plus compliqué de changer de nom sans changer de mention de sexe, mais quelques amélioration ont été apportées dans les dernières années qui rendent le processus plus digestible.
Premièrement, tant que le changement de nom correspond à un ‘changement d’identité de genre’, il n’est pas nécessaire de publier dans les journaux pour annoncer le changement. Pour justifier que tu changes de prénom parce que tu es trans/non-binaire, sans changer de mention de sexe, tu peux évoquer l’absence d’une mention X ou encore les difficultés que tu pressents pour voyager à l’étranger avec une mention de sexe qui ne cadre pas nécessairement avec ce que les services frontaliers percevront de ton expression et ton identité de genre.
Deuxièmement, il n’est plus nécessaire de fournir une lettre de psychologue ou de médecin pour changer de prénom sans changer de mention de sexe. Il peut suffire de fournir des témoignages de personnes que tu connais qui témoignent de la détresse que ça t’occasionne d’avoir un prénom qui ne correspond pas a ton identité de genre, en citant des exemples comme celui du stage que tu nommes dans ton courriel, par exemple. Je crois qu’il demeure quand même plus facile d’avoir une lettre d’un.e professionnel.le, car celles-ci sont malheureusement jugées plus valides que les témoignages des proches. Mais, bonne nouvelle, maon collègue Noah, en tant que travailleurse social.e, peut faire ce genre de lettre gratuitement et rapidement. Je te conseillerais donc de faire appel à iel si tu décides de changer ton nom sans changer ta mention de sexe.
Pour ma part, deux ans après avoir changé mon prénom, j’étais de plus en plus insatisfait avec le fait d’avoir un F sur toutes mes cartes. Ça menait à me faire mégenrer sans cesse chez mon médecin et à la pharmacie, par exemple. J’ai donc décidé, puisque j’utilise les accords masculins et que je me sens généralement plus à l’aise avec le fait d’être perçu comme un homme que comme une femme, de changer ma mention de sexe de F à M. Ça a fait une certaine différence dans ma vie quotidienne. Par exemple j’ai eu un stage ou mon employeur, après m’avoir engagé, ne savait pas comment me genrer sur le contrat et a vérifié ma mention de sexe sur mon relevé de notes pour savoir quoi écrire. Par contre, je me suis aussi aperçu que la plupart des personnes se fient davantage à mon apparence ou à la hauteur de ma voix plutôt qu’à la mention de sexe sur ma carte ou dans mon dossier pour décider comment me genrer. Je me fais assez fréquemment appeler madame alors que la personne tient mon permis de conduire ou ma carte d’assurance maladie avec un M dessus.
Aucune solution n’est donc parfaite. Pour moi, le changement de mention de sexe a été moins stressant que le changement de prénom seulement, car je savais que ça allait être accepté sans problème, alors qu’il y a toujours un risque de se faire demander des justifications supplémentaires avec le changement de prénom seulement. J’ai par contre été bien content de le faire en deux étapes, et ce pour deux raisons. D’abord, avec le changement de nom, j’ai également pu modifier mon nom de famille pour y ajouter celui de ma mère, ce qui était très important pour moi, ce qui n’est pas possible quand on change de mention de sexe. Ensuite, changer mon prénom d’abord m’a permis d’obtenir un passeport valide pour 10 ans avec mon nouveau prénom, mais mon ancienne mention de sexe. Donc il y a toujours un F sur mon passeport tandis qu’il y a un M sur mes autres pièces d’identités. Ça me sécurise, car c’est plus beaucoup facile pour moi de ‘passer’ comme une femme cisgenre que comme un homme cisgenre. De plus, je pourrai faire le choix, lorsque ce sera possible, de changer ma mention de sexe pour le X tout en gardant mon passeport avec un F.
Enfin, pour la recherche d’emploi, je crois que ça dépend, encore une fois, des circonstances dans lesquelles tu te trouves. Selon la charte des droits et libertés de la personne, l’identité et l’expression de genre sont des motifs interdits de discrimination. Cela veut entre autres dire que ton employeur a l’obligation d’utiliser ton prénom choisi et ne peut pas choisir de ne pas t’engager ou de te congédier parce que tu ne lui as pas révélé ton prénom légal avant l’embauche. De mon expérience, c’est souvent plus facile d’utiliser son prénom choisi, sans dire que ce n’est pas ton prénom légal (ce n’est pas de leurs affaires!), puis de révéler le prénom légal après l’embauche, si nécessaire, comme une information confidentielle à n’utiliser que dans les contextes appropriés (gestion de la paie, impôts, etc.). Car au fond, c’est un prénom que tu as non seulement le droit d’utiliser dans ta vie quotidienne, ce qui comprend l’école et le travail, mais aussi qu’iels auront l’obligation d’utiliser avec toi une fois rendu au travail. Donc il est plus logique de te présenter avec celui-ci, puis, après l’embauche, d’expliquer que tu es en changement de nom légal. Dans le cas inverse, tes employeur.se.s devront s’habituer à utiliser ton nouveau nom, alors que tu n’as jamais eu l’intention de continuer à utiliser ton prénom de naissance à long terme, et c’est souvent beaucoup plus frustrant et compliqué pour tout le monde.
J’espère que ça répond à tes questions! N’hésite surtout pas à me réécrire si tu as besoin de précisions, je suis conscient que c’est une réponse très longue et parfois compliquée.
Bonne chance avec tout ça et fais-moi signe si je peux t’aider davantage dans ces démarches,
Séré, intervenant pour AlterHéros

About Séré

Séré est un.e activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment