#dautres
#désir
#fétichisme
#hypothèse
#objet
#plaisir
#role
#sein
#Sexe
#vêtement
10 May 2010

Je suis attiré par les sous-vêtements féminins...

J’ai 50 ans, depuis que j’ai 12 ou 14 ans je suis attiré par les sous vêtement féminin et la sensation que cela donne sur ma peau. Tout au long de ma vis j’ai été marié pas d’enfant divorcé puis en couple depuis 20 ans…j’ai toujours cette idées de me travestir, je me promène des fois avec des faux seins avec soutiens gorge etc… et personne ne remarque rien cela me plait beaucoup. À chaque fois que je peut mettre mes faux seins comme dans le moment en vous écrivant, je le fait. Je me sens biens avec cela , je me masturbe souvent quand je suis travestis…avec bas, seins porte jarretelle, talon de 4 po etc.. parfois je me filme pour voir ce que j’aurais l’air vu de l’extérieur. 2 expérience des escortes (shemale)-j’ai aimé. Je consulte souvent le net sur les site ..transexuelle ressources pour voir un résultat finale de transformation. Mais je ne pense pas changé de sexe même si j’aimerais avoir ce qui caractérise le plus le genre féminin des seins. Votre idée sur ma fixation ?

Pascale

Bonjour Alinéa,

Merci beaucoup pour la confiance que tu nous témoignes en nous écrivant. Tu t'intéresses aux sous-vêtements féminins depuis près de quarante ans et tu aimes à l'occasion te travestir, notamment en portant de faux seins. Tu t'intéresses à l'univers transsexuel, mais sans vouloir changer de sexe. Tu voudrais notre avis sur ce que tu appelles « ta fixation ».

Ton attirance pour les dessous et attributs féminins de même que pour les transsexuels semble a priori relever du fétichisme. Tu utilises d'ailleurs toi-même le mot « fixation » qui traduit assez bien ce qu'est le fétichisme : un intérêt soutenu pour un objet ou une partie du corps, intérêt qui génère du plaisir, du désir, de la détente et ou un sentiment de sécurité. Le fétichisme n'a rien en soi d'anormal puisque tout le monde est plus ou moins fétichiste à un certain degré. Certains (es) craqueront pour des types d'yeux, d'autres pour des fesses bien rondes, d'autres pour des talons aiguilles, d'autres pour des vêtements en cuir ou en latex, etc.

Pour ce qui est de l'origine du fétichisme, alors là, ce ne sont pas les hypothèses qui manquent. L'intérêt peut provenir d'une association faite lors de l'enfance ou plus tard. Par exemple, on raconte qu'un certain auteur, alors qu'il était enfant, a connu ses premières érections sur les genoux de sa nounou lorsqu'elle lui donnait une fessée et que, par la suite, l'idée de la fessée la toujours excité. Une autre des explications pourrait être que, en investissant de désir un objet (comme des seins, des souliers ou un porte-jarretelles), on puisse plus facilement éprouver du plaisir, car celui-ci serait moins une source de stress qu'un autre être humain. Un objet ne nous refile en effet aucune angoisse de performance! Une autre hypothèse encore suggère que s'intéresser aux vêtements de l'autre sexe est une façon de laisser temporairement de côté les rôles et les obligations associées traditionnellement à son genre, c'est-à-dire, par exemple, qu'en s'habillant en femme, un homme délaisserait le rôle de sujet actif que lui impose la société pour se détendre dans un rôle d'objet passif. Ce peut être aussi un désir d'esthétisme : on trouve l'autre sexe plus beau, on trouve ses vêtements et accessoires plus attrayants et on désire, on les portant, se trouver plus beau soi-même.

Les hypothèses, c'est comme les chocolats : on fouille dans la boîte et on prend celle(s) qu'on préfère. Quand il s'agit de désir et de plaisir, bien malin celui ou celle qui osera prétendre avoir LA vérité. Ce qui important à retenir, c'est qu'il n'y a rien de mal ou d'anormal là-dedans. Ça procure du plaisir sans faire de mal à personne, quoi demander de mieux? Il ne me reste qu'à te souhaiter bien du plaisir avec des seins et tes sous-vêtements!

Pascale

Similaire